La langue française

Endocol

Phonétique du mot « endocol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
endocol ɑ̃dɔkɔl

Évolution historique de l’usage du mot « endocol »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « endocol »

  • Les pertes blanches pathologiques sont potentiellement pathogènes, c’est-à-dire qu’elles ont la capacité d’engendrer une maladie ou une infection. Elles se multiplient lorsque le milieu vaginal devient alcalin (inverse de acide), sous l’influence de différents  facteurs physiologiques ou externes. Ces facteurs physiologiques sont  dus au fonctionnement normal des organes, notamment l’âge, le stress, l’état de grossesse, l’activité sexuelle et l’obésité. Les facteurs externes, eux, sont dus à l’occlusion due aux vêtements, au manque d’hygiène ou à l’hygiène excessive, à l’utilisation de savon, aux multiples douches vaginales et aux méthodes contraceptives comme le DIU ou le stérilet. Lorsque l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans l’écosystème vaginal est rompu, les mauvaises bactéries prennent le dessus et les symptômes de la vaginose bactérienne apparaissent, en particulier : une forte odeur anormale (de poisson), des sécrétions vaginales souvent laiteuses et plutôt liquides. Des pertes non sanglantes provenant de l’appareil génital féminin (endocol, col, vagin, vestibule). C’est un motif fréquent de consultation en gynécologie, qui doit toujours poser le problème d’une MST sous-jacente. Editions Le Pays, Dr ARNAUD TOE, GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN « Les pertes blanches peuvent provoquer de graves conséquences telles que la stérilité » - Editions Le Pays
  • Patrick Constancis : Cela s'explique par la recrudescence d'infections sexuellement transmissibles (IST) peu symptomatiques voire asymptomatiques et souvent longtemps méconnues : en particulier les IST à Chlamydiae et mycoplasmes. Chez la femme, aucun symptôme, ou tout au plus une sensibilité du col utérin lors des rapports. Le diagnostic ne pouvant être fait que par prélèvements spécifiques au niveau de l’endocol (trop de faux négatifs avec les "auto prélèvements vaginaux" habituellement pratiqués dans les laboratoires). Quant aux hommes, cela se traduit par une simple brûlure au bout de la verge lors de la première miction matinale, des douleurs précises au pincement du gland, des inflammations du gland et du prépuce récidivantes (balano-posthites récurrentes), voire une sensation de gêne périnéale en position assise. Les prélèvements standards (sanguins, examen cytobactériologique des urines, prélèvements urétraux standards) sont dans plus de 50 % des cas négatifs. Seuls les prélèvements urétraux avec massages prostatiques permettent de mettre en évidence ces germes en les expulsant des cellules prostatiques. Cette méconnaissance favorise l’extension de l’épidémie. Atlantico.fr, Les MST, nouveau fléau chez les plus de 45 ans | Atlantico.fr

Traductions du mot « endocol »

Langue Traduction
Anglais endocervix
Espagnol endocérvix
Italien endocervice
Allemand endozervix
Chinois 子宫颈
Arabe باطن عنق الرحم
Portugais endocérvice
Russe слизистая оболочка канала шейки матки
Japonais 子宮頸管
Basque endocervix
Corse endocervix
Source : Google Translate API

Endocol

Retour au sommaire ➦

Partager