La langue française

Enamouré

Sommaire

  • Définitions du mot enamouré
  • Phonétique de « enamouré »
  • Citations contenant le mot « enamouré »
  • Traductions du mot « enamouré »

Définitions du mot enamouré

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉNAMOURÉ, ÉE,(ENAMOURÉ, ÉNAMOURÉ) part. passé et adj.

I.− Part. passé de énamourer*.
II.− Adjectif
A.−
1. [En parlant d'une pers. ou de son comportement, etc.]
a) [D'une pers.] Qui éprouve, manifeste de l'amour, de la tendresse (pour quelqu'un). Puis, sans haleine, sans force, enamourée et farouche, elle enlaçait de ses bras meurtris le sinistre farceur (Huysmans, Marthe,1876, p. 102).Six semaines plus tard, elle le rejoignait, toute vieillie, méconnaissable, et plus enamourée encore. Éperdu, il la reprit (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Passion, 1882, p. 829).
Emploi subst. Personne qui éprouve, manifeste de l'amour. Lui, le tendre énamouré quand elle le serrait là tout cru contre elle, il se figurait (...) être en paradis. (...) allez donc ne pas aimer une citoyenne qui se montre si peu vêtue (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 364).MlleRolande, la blondasse (...) l'énamourée qui semble toujours appartenir à un royaume où ne réside pas son corps (Arnoux, Solde,1958, p. 168).
b) [D'un aspect du comportement humain ou d'une qualité, d'une œuvre humaine] Qui manifeste, exprime l'amour ou qui est empreint d'amour. Discours énamouré. On pouvait déchirer une lettre et répondre quelques mots dignes et sereins, si l'on n'acceptait pas l'encens enamouré qu'elle exhalait (Mallarmé, Corresp.,1862, p. 40).Son amie Bianca, voluptueuse et dont les confidences paraphrasaient les regards énamourés des jeunes filles de Greuze, admirait charnellement la force, aimant le David et l'Hercule (Péladan, Vice supr.,1884, p. 18).La perfidie énamourée et sensuelle de cette irritante courtisane (Maupass., Notre cœur,1890, p. 490).
P. métaph. [En parlant d'une chose] Qui semble éprouver, exprimer de l'amour; qui évoque la tendresse. Un fleuve enamouré, Mystérieux, baisant ses rives délicates (Banville, Exilés,1874, p. 64).Reposer dans la mollesse énamourée de cette journée d'été (Estaunié, Simple,1891, p. 47).La pulsation du sang humain se fondit de la sorte avec le battement du cœur de la pierre énamourée. Car l'amour (...) habite le cœur des pierres (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 75).
2. P. anal. [En parlant d'un animal] La petite chatte enamourée, qui aura jeté toute contrainte et se roulera sous moi comme une écharpe blanche (Colette, Dialog. bêtes,1905, p. 25).Les bécasses se posent deux par deux. Elles arrivent par couples énamourés, où le mâle vole dans l'ombre de la femelle. Elles s'aiment éperdument (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 208).
Emploi subst. Se pourchasser en des jeux souples d'énamourés, se caresser de l'aile, se frôler du col et du bec (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 188).
B.− P. ext. [En parlant d'une pers., d'une qualité humaine] Qui éprouve, manifeste un goût très vif, une grande estime (pour telle valeur). Mirbeau, (...) le glossateur exalté du génie de Rodin, le pourfendeur des gloires de l'Institut, consacre en 1905, (...) quarante pages d'admiration énamourée à Maillol (Cladel, Maillol,1935, p. 71).
Emploi subst. Ce pauvre énamouré de littérature (Goncourt, Journal,1890, p. 1115).
Prononc. et Orth. Cf. énamourer. Ds Ac. 1878. Fréq. abs. littér. Enamouré : 17. Énamouré : 23.

Wiktionnaire

Forme de verbe

enamouré \ɑ̃.na.mu.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe enamourer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉNAMOURER (S'). v. pron.
Se prendre d'amour. Il s'énamoura follement de cette coquette.

Littré (1872-1877)

ENAMOURÉ (an-na-mou-ré, rée) part. passé.
  • Qui s'est épris d'amour. Tout riait auprès d'elle ; et la terre parée Était enamourée, Régnier, Plainte.

    Substantivement. Quelque pauvre enamourée va s'y repaître de doux souvenirs, Courier, Lett. II, 286.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enamouré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enamouré enamure

Citations contenant le mot « enamouré »

  • Ces différents sentiments amoureux semblent d'abord diverger d'un morceau à l'autre. Toutefois et plus précisément, les différents penchants sont présents dans chacune de ces œuvres, l'amour heureux émergeant de la tristesse ou réciproquement, les penchants et inclinaisons étant toujours nuancés par leur sentiment complémentaire au détour d'une modulation ou de l'accompagnement par rapport à la voix. Ces compositions en couleurs complémentaires trouvent leur traduction dans le couple musical (visiblement enamouré grâce à la musique) formé par Les Talens Lyriques de Christophe Rousset et la mezzo-soprano Ambroisine Bré. Olyrix.com, Amour Amor baroques à l'Opéra de Rouen - Actualités - Ôlyrix
  • Le terme de couple franco-allemand n’est d’ailleurs utilisé que par les Français. Macron est enamouré mais Merkel reste de marbre. Dans l’amour, il y en a toujours un qui souffre et un qui s’ennuie. Et la France souffre avec plus d’un million de chômeurs sacrifiés sur l’autel de l’euro et son industrie éparpillée façon puzzle. La création de la collectivité européenne d’Alsace offre un cas d’école de la nouvelle gouvernance. D’abord, le vote populaire est ignoré.  Avant de créer cette nouvelle collectivité, il aurait fallu reconsulter les Alsaciens. Cette fusion des deux départements avait déjà été proposée aux habitants en 2013 et 55 % des Haut-Rhinois l’avait rejetée. Valeurs actuelles, [Bigot] Messieurs les européistes, vous n’aurez pas l’Alsace ! | Valeurs actuelles

Traductions du mot « enamouré »

Langue Traduction
Anglais enamored
Espagnol enamorado
Italien innamorato
Allemand verliebt
Chinois 迷恋
Arabe مفتون
Portugais apaixonado
Russe влюбленный
Japonais 夢中
Basque maiteminduta
Corse innamuratu
Source : Google Translate API
Partager