La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « emperlousé »

Emperlousé

Définitions de « emperlousé »

Wiktionnaire

Adjectif - français

emperlousé masculin

  1. (Péjoratif) Orné de perles
    • La mariée arrive avec le retard de circonstance, affublée d'une extraordinaire robe bouffante et emperlousée qui aurait fait rougir de honte même la fée la plus frivole. — (Mark Mills, En attendant Doggo, traduit de l'anglais par Florence Hertz, éd. Belfond, 2016)
  2. (En particulier) (Péjoratif) Qui porte un collier de perles.
    • De ces Américaines emperlousées qui boivent à rouler sous la table. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Dans le hall, des matrones emperlousées continuaient une partie de bridge. — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, page 105)
    • Un jour je relisais l'article d'une brillante journaliste qui décrivait de manière talentueuse et assassine une faune de petites dames emperlousées en tailleur Chanel et à sac Vuitton, qui assistaient à une réunion droitière, forcément droitière. — (Jean-François Kahn, Marianne, 10 août 1998, cité dans Jean-Jacques Cros, Le Journalisme Pour les Nuls, éd. First-Gründ, 2011)
    • Voir le commandant Jean-Marie Le Ster, mon père, lui aussi sapé en pingouin, au bras de Sonia Rimbermin, perruche emperlousée, déguisée en belle-mère, et jacassant en permanence, remonter l'allée centrale de la cathédrale de Rennes n'aurait pas manqué de sel ! — (Jean Failler, La variée était en noir: Incendies sur l'île aux Vierges, Éditions du Palémon, 2018, chapitre 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « emperlousé »

(Siècle à préciser) Parasynthèse de perlouse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emperlousé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emperlousé ɑ̃pɛrluse

Citations contenant le mot « emperlousé »

  • Vous ne voulez pas passer pour un cave ? Alors, oubliez les livres en toc, les polars faisandés, les essais où l’on entrave que t’chi, toute cette bafouille pour  loquedus, cette littérature d’empaffés qui envahit les librairies chaque année. Armez-vous plutôt du « Petit Simonin illustré » et vous pourrez tirer en rafales sur les prétentieux. Les Editions Sillage ont eu la choucarde idée de rééditer le fac-similé intégral datant de 1957. Paru à l’origine aux Editions Pierre Amiot, avec une lettre-préface signée Jean Cocteau et des illustrations de Paul Grimault, ce dictionnaire d’usage est indispensable dans la bibliothèque d’un honnête homme. Ne faites pas l’impasse sur ce document comac ! C’est riche, poétique, amusant, historique, nostalgique, terriblement français en somme. Albert Simonin (1905-1980) n’était pas n’importe qui dans le monde des lettres de l’après-guerre. Une épée. Une pointure. Le Châteaubriand de la pègre selon la formule célèbre de Léo Malet. Ce gamin de la Chapelle (XVIIIème arrondissement) qui avait seulement fréquenté l’école communale de la rue de Torcy mettait au tapis académiciens et professeurs agrégés par sa prose vibrante sortie d’un cul-de-basse-fosse et pas d’un colloque emperlousé. Causeur, Simonin, l’élégant - Causeur
  • Ce qu’on ne voit pas, même armé d’une loupe mais que les reconstructeurs du visage certifient : la pourriture des dents et, plus seyant, un trou au lobe droit de l’oreille, indiquant le port d’un anneau ou d’une boucle, coquetterie bijoutière mise à la mode par les Valois et surtout Henri III, souverain emperlousé et bagouzé comme un véritable hold-up place Vendôme à en croire les chroniqueurs. Henri IV avec une boucle d’oreille, voilà qui laisse rêveur et relativise les codes contemporains de la masculinité, surtout si l’exemple vient, en l’occurrence, d’un parangon de virilité, réputé homme à beaucoup de femmes. Libération.fr, Henri IV bien en face - Libération
  • Excellente analyse économique, comme d’habitude, emperlousé, comme d’habitude aussi ! Le Monde diplomatique, Le commencement de la fin, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 11 août 2011)
  • Vous êtes une méchante, ce n’est un secret pour personne. Et comme chacun sait, l’âge ne fait qu’entraîner chacun sur sa plus grande pente. Tout comme les muscles fondent pour ne plus laisser que le squelette, le caractère à la fin est à nu. Le vôtre vous a toujours porté au mépris, celui des femmes et des faibles en particulier, ce qui est souvent synonyme. Vous avez planqué le premier sous les oripeaux de la couture et le second sous votre gauchisme emperlousé au caviar et votre auréole de généreux mécène. Les Observateurs, L'homophobie alimenté par l'hétérophobie de certains homosexuels? - Les Observateurs

Traductions du mot « emperlousé »

Langue Traduction
Anglais emperlousé
Espagnol emperlousé
Italien emperlousé
Allemand kaiser
Chinois 皇帝
Arabe إمبرلوس
Portugais emperlousé
Russe emperlousé
Japonais 皇帝
Basque emperlousé
Corse imperu
Source : Google Translate API

Emperlousé

Retour au sommaire ➦

Partager