La langue française

Embryogénie

Sommaire

  • Définitions du mot embryogénie
  • Étymologie de « embryogénie »
  • Phonétique de « embryogénie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « embryogénie »
  • Citations contenant le mot « embryogénie »
  • Traductions du mot « embryogénie »

Définitions du mot embryogénie

Trésor de la Langue Française informatisé

EMBRYOGÉNIE, subst. fém.

A.− Formation et développement de l'embryon. Notions d'embryogénie :
... des médecins, (...) partageaient la crédulité des nourrices. Pour moi, (...) la connaissance des observations recueillies par les savants et surtout une vue générale de l'embryogénie ne me permettent point d'adopter cette croyance populaire. France, L'Orme du mail,1897, p. 136.
[Dans l'espèce animale] L'embryogénie d'un animal n'est que la répétition abrégée des phases qu'a traversées son espèce pour arriver à sa forme actuelle (E. Perrier, Philos. zool. Darwin,1884, p. 147).
B.− P. anal. Une embryogénie de l'esprit humain. L'embryogénie des peuples (Hugo, Actes et paroles, 4, 1885, p. 295).Le noyau d'où l'arbre est sorti est tout juif. C'est l'histoire de cette curieuse embryogénie, l'histoire des racines du christianisme, (...) que j'ai voulu indiquer ici (Renan, Avenir sc.,1890, p. 281).
Rem. On rencontre, avec le même sens, embryogenèse, subst. fém. Un tissu particulier, qui s'est séparé, à un stade très précoce de l'embryogenèse, d'avec ceux qui donneront naissance au corps (Cuénot, Rostand, Introd. génét., 1936, p. 10). Affecter l'embryogenèse des germes présents dans l'utérus (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 636). On trouve également la graphie embryogénèse, qui n'est pas attestée dans les dict. consultés. Une embryogénèse tant soit peu ridicule à posteriori (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p. 178). Les limites, (...) de cette forme d'analyse qu'est l'embryogénèse (Teilhard de Ch., Phénom. hum., 1955, p. 210).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃bʀijɔ ʒeni]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1. 1832 « formation des êtres, naissance de l'embryon » (Raymond); 2. 1848 fig. (Renan, loc. cit.). Composé des éléments préf. embryo-* et suff. -génie*. Fréq. abs. littér. : 14. Bbg. Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Nom commun

embryogénie \ɑ̃.bʁi.jɔ.ʒe.ni\ féminin

  1. (Biologie) (Anatomie) Formation et développement de l’embryon.
    • L’embryogénie est, nous l’avons vu, le modèle auquel il fera appel tout au long de sa vie scientifique. — (François Hartog, La Nation, la religion, l’avenir. Sur les traces d’Ernest Renan, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMBRYOGÉNIE. n. f.
T. d'Anatomie. Formation et développement de l'embryon.

Littré (1872-1877)

EMBRYOGÉNIE (an-bri-o-jé-nie) s. f.
  • Terme d'anatomie et de physiologie. Formation et développement des êtres vivants, depuis l'ovule jusqu'à la naissance.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « embryogénie »

Mot composé de embryo- et -génie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Embryon, et le suffixe génie, production, de γενὴς, engendré.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « embryogénie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
embryogénie ɑ̃brjɔʒeni

Évolution historique de l’usage du mot « embryogénie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « embryogénie »

  • En une période où l’histoire naturelle fournit un paradigme de référence, et où l’embryogénie connaît son plein essor, la genèse du monstre permet de réfléchir sur les conditions de formation et d’évolution propres à un organisme socio-politique sain, tout en comprenant l’origine ou le développement d’incompréhensibles et douloureuses aberrations. Dans le contre-miroir magique de la littérature monstre, la société se voit infliger un reflet d’autant plus fidèle qu’il est, au premier abord, méconnaissable, scandaleux et cauchemardesque. « Ce que je viens faire ici ? Je viens être terrible. Je suis un monstre, dites-vous. Non, je suis le peuple. Je suis une exception ? Non, je suis tout le monde. L’exception, c’est vous. Vous êtes la chimère, et je suis la réalité. Je suis l’Homme. Je suis l’effrayant Homme qui Rit[6]. » , Littérature monstre. Une tératologie de l'art et du social (1848-1914)
  • Sont envisagés dans cette parasha couplée, deux cas distincts celui de la femme accouchée devant observer une séparation lors de l’évacuation des lochies et celui de la femme à chaque mois devant le tribut féminin courant. Après l’accouchement d’une fille la période de séparation est double de celle qui est indiquée après l’accouchement d’un garçon. Les scientifiques expliquent que la raison est sans aucun doute le fait que l’embryogénie d’une fille est le double de celle d’un mâle : en effet l’embryon masculin devient fœtus au bout de 40 jours tandis que l’embryon féminin met 80 jours pour devenir fœtus : la Torah a raison une fois de plus ! JForum, TaZRia: la Mila repousse le Chabbat... (vidéo) - JForum

Traductions du mot « embryogénie »

Langue Traduction
Anglais embryogenesis
Espagnol embriogénesis
Italien embriogenesi
Allemand embryogenese
Chinois 胚胎发生
Arabe التطور الجنيني
Portugais embriogênese
Russe эмбриональное развитие
Japonais 胚発生
Basque enbriogenesia
Corse embriagenesi
Source : Google Translate API
Partager