La langue française

Élohiste

Définitions du mot « élohiste »

Wiktionnaire

Adjectif

élohiste \e.lɔ.ist\

  1. (Critique biblique) Fragments élohistes, nom donné par quelques érudits à des portions du Pentateuque où Dieu est toujours nommé Élohim, et qu’ils croient d’une époque et d’une source distinctes des fragments dits par eux jéhovistes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉLOHISTE (é-lo-i-st') adj.
  • Terme de critique biblique. Fragments élohistes, nom donné par quelques érudits à des portions du Pentateuque où Dieu est toujours nommé Élohim, et qu'ils croient d'une époque et d'une source distinctes des fragments dits par eux jéhovistes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « élohiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
élohiste elɔist

Évolution historique de l’usage du mot « élohiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « élohiste »

  • Le deuxième document, dit  "élohiste", est différent. Plus récent -entre 850 et 750 avant Jésus-Christ- il provient du nord de la Palestine (alors royaume d'Israël), région qui à cette époque s'était séparée du royaume de David et de Salomon. La place de la famille de David est cette fois limitée. Le rôle central revient aux prophètes, personnages issus du peuple et exerçant sans doute un fort ascendant sur certains groupes. Dieu est distant des hommes, communique avec eux par l'intermédiaire d'anges ou de miracles, et n'a pas de nom précis (Elohim signifie simplement "Dieu"). L'accent est mis ici sur la morale, la Loi et le peuple d'Israël n'a pas de statut préférentiel à l'égard des autres civilisations. C'est peut-être bien à l'élohiste que l'on doit le Décalogue et le Code de l'alliance.  LExpress.fr, Le long chemin de la Bible - L'Express
  • Assurément. Alors que nous sommes la religion de l'Un, toute notre action, toute notre pensée est sous le signe du Deux. C'est ainsi que la Genèse ne commence pas par l'Aleph, mais par la deuxième lettre de l'alphabet, le Beth («Bereshit bara Elohim et hashamayim ve'et ha'arets»). « Au commencement Dieu créa les Cieux et la Terre ». Pourquoi le Deux ? Parce que les hommes sont dans ce règne, alors que Dieu est dans le règne de l'Un. Cette dualité n'est nullement un déni de l'unité de Dieu, mais le rappel insistant de la finitude humaine, qui est à l'origine de notre action réparatrice dans le monde. La dualité Israël-diaspora est fondamentale, mais il y en a d'autres : les Sépharades et les Ashkénazes, les deux récits yahviste et élohiste de la Torah qui les combinent ensuite, et les deux Talmuds. On pourrait multiplier les signes. Pour autant, nous devons tendre à l'unité. Faire en sorte que la diaspora se rassemble autour d'Israël et qu'en retour, Israël la comprenne, ce qui n'est pas toujours le cas. Cette volonté de réduire le Deux dans son côté aléatoire est le destin humain, le symbole du Deux étant ce boitillement dont Jacob fut affligé après avoir affronté l'ange toute une nuit. Jacob fut appelé Israël : « Celui qui a lutté avec Dieu ». Après la fusion avec l'Eternel que fut l'échelle - cette vision de l'avenir de son peuple -, voici Israël revenu à cette dualité, cette irréductibilité, cette obstination des hommes à poursuivre leur chemin, parfois sans bon sens. C'est le cœur de la condition juive, être sous le signe du Deux, alors que le judaïsme est une religion de l'Un. Le Figaro.fr, "Les Juifs ont accepté de vivre au grand vent de l'histoire"

Traductions du mot « élohiste »

Langue Traduction
Anglais elohist
Espagnol eloista
Italien elohist
Allemand elohist
Chinois 口才
Arabe إلوهست
Portugais elohist
Russe elohist
Japonais エロヒスト
Basque elohist
Corse eloistico
Source : Google Translate API

Élohiste

Retour au sommaire ➦

Partager