La langue française

Elme

Sommaire

  • Définitions du mot elme
  • Étymologie de « elme »
  • Phonétique de « elme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « elme »
  • Citations contenant le mot « elme »
  • Traductions du mot « elme »

Définitions du mot elme

Wiktionnaire

Nom commun

elme (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?) (pluriel à préciser)

  1. (Marine) → voir feu de Saint-Elme.
    • Les feux follets sont la même chose que le feu Saint-Elme; mais au lieu que celui-ci se voit sur la mer, les feux follets paroissent sur la terre, particulièrement en automne dans les endroits marécageux, dans les cimetières, etc. Tous les deux doivent leur origine à la même cause, l'électricité. — (M. Moustalon, Le lycée de la jeunesse ou les études réparées, Paris, chez Lebel & Guitel, 3e édition, 1810, tome 2, p. 489)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ELME (sin-tèl-m')
  • Feu Saint-Elme, météore qui apparaît à la pointe des mâts sous forme d'aigrettes lumineuses, ou qui voltige à la surface des flots. Le feu Saint-Elme était appelé par les anciens Castor et Pollux. On croit que le feu Saint-Elme est dû à l'électricité.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils ne doivent avoir pour fanal et saint elme que la verité seule tesmoignée par des autheurs qui couchoient par escrit, en leur langue, ce qu'ils avoient veu de leurs yeulx et non pas ouy dire, Fav. Théâtre d'hon. Disc. à la suite de l'Ép. déd. p. 2, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « elme »

Le P. Fournier (hydrographie, liv.XV, 1643) écrit feu saint-telme (dans JAL) ; mais c'est certainement une fausse orthographe. On connaît le nom du château Saint-Elme à Naples ; or, dans les textes latins, le château Saint-Elme est le château Saint-Erasme. Saint Erasme, évêque et martyr, est mort sous Dioclétien en 303, et a été transféré à Gaëte en 842. Saint Erasme est appelé par corruption saint Ermo ou saint Elmo, et il est communément invoqué dans les tempêtes par ceux qui naviguent sur la Méditerranée, Vies des saints, au 2 juin, Butler, traduit par GODESCARD, éd. de Lille, 1834, t. VIII, p. 63. Le feu Saint-Elme est le feu de saint Érasme, protecteur des marins.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « elme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
elme ɛlm

Évolution historique de l’usage du mot « elme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « elme »

  • Vaincu, chargé de fers, de regrets consumé, Brûlé de plus de feux que je n'en allumai. Jean Racine, Andromaque, I, 4, Pyrrhus
  • C'est à voix basse qu'on enchante Sous la cendre d'hiver Ce cœur, pareil au feu couvert Qui se consume et chante. Paul-Jean Toulet, Les Contrerimes, Émile-Paul
  • Le feu de l'enfer est un feu froid. Octavio Paz, Puerta Condenada, El joven soldado, III, Conversación en un bar
  • Un feu léger est vite étouffé : si vous le laissez faire, des rivières ne sauraient l'éteindre. William Shakespeare, Henry VI, troisième partie, IV, 8, Clarence
  • L'amour n'est pas un feu qu'on renferme en une âme : Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux, Et les feux mal couverts n'en éclatent que mieux. Jean Racine, Andromaque, II, 2, Oreste
  • Non, mon cœur n'est pas un feu couvert. Rémi Belleau, Petites Inventions et Autres Poésies
  • Le feu qui nous réchauffe dit qu'il n'est pas le vrai feu. Yves Bonnefoy, L'Improbable, Mercure de France
  • En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées
  • L'homme ne peut pas vivre sans feu, et l'on ne fait pas de feu sans brûler quelque chose. René Daumal, Chaque fois que l'aube paraît, Gallimard
  • L'homme est de glace aux vérités, Il est de feu pour les mensonges. Jean de La Fontaine, Fables, le Statuaire et la Statue de Jupiter
  • Petit feu ne peut jeter grand lustre. Clément Marot, Épîtres, le Dépourvu
  • Je suivrai le bon parti jusqu'au feu, mais exclusivement si je puis. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, III, 1
  • Quel est le feu qui donne à boire au feu ? Georges Mogin, dit Géo Norge, Les Quatre Vérités, D'un feu , Gallimard
  • Je le maintiens jusques au feu exclusivement. François Rabelais, Le Tiers Livre, 3
  • Vous avez découvert ceci : Que le feu tue Je ne dirai pas qu'on l'ignorât jusqu'à vous. On inclinait seulement à désirer de l'ignorer. Paul Valéry, Variété, Réponse au remerciement du maréchal Pétain à l'Académie française , Gallimard
  • La langue est un membre minuscule et elle peut se glorifier de grandes choses ! Voyez quel petit feu embrase une immense forêt : la langue aussi est un feu. , Épître catholique de saint Jacques, III, 5
  • Le feu n'a plus de fumée quand il est devenu flamme. Djalal al-Din Rumi, Mathnawi
  • Souvent d'une étincelle naît un grand feu, et jeu d'enfants fait grande querelle. Juan Ruiz plus souvent nommé l'Archiprêtre de Hita, Libro de buen amor

Traductions du mot « elme »

Langue Traduction
Anglais elme
Espagnol el me
Italien elme
Allemand elme
Chinois 埃尔姆
Arabe علم
Portugais elme
Russe elme
Japonais エルム
Basque elme
Corse elme
Source : Google Translate API
Partager