La langue française

Électromètre

Définitions du mot « électromètre »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉLECTROMÈTRE, subst. masc.

Appareil servant à mesurer des charges et des courants électriques de faible intensité (cf. électroscope) :
L'électricité atmosphérique était assez considérable, puisque l'électromètre de M. Saussure, tenu à la main, à la hauteur d'environ cinq pieds, indiquait trois degrés, tandis qu'à terre il n'en marquait qu'un et demi. Voyage de La Pérouse,t. 4, 1797, p. 4.
P. ext. Appareil servant à mesurer de faibles doses de radio-activité. Des films photographiques et des électromètres sous forme de petits stylos portatifs permettent de relever (...) la dose [de radio-activité] reçue (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 225).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le dér. électrométrie, subst. fém. Science de la mesure des charges et des courants électriques. Ainsi que l'a fort bien dit M. Raynaud dans sa notice sur l'électrométrie, « les machines de toute espèce ne sont plus que des engins de transformation » (Fontaine, Électrolyse, 1885, p. 3). b) L'adj. électrométrique. Qui utilise un électromètre. Une substance radioactive, présente en quantité trop faible pour être séparée et pesée, peut néanmoins posséder un rayonnement suffisamment intense pour être mesuré avec précision par une méthode électrométrique (MmeP. Curie, Isotopie, 1924, p. 19).
Prononc. et Orth. : [elεktʀ ɔmε:tʀ ̥]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1749 ([D'Arcy] ds Mém. de l'Acad. des sc., p. 63 d'apr. DG : L'électromètre [...] a été imaginé il y a plus d'un an par V. Le Roy et moi). Composé des éléments préf. électro-* et suff. -mètre*. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Gohin 1903, p. 287.

électromètre* -

Wiktionnaire

Nom commun

électromètre \e.lɛk.tʁɔ.mɛtʁ\ masculin

  1. (Physique) (Vieilli) Instrument qui sert à mesurer la tension électrique.
    • Étalons la substance radioactive sur l’un des plateaux d’un condensateur, ce plateau étant relié métalliquement à la terre; le second plateau est relié à un électromètre, il reçoit et absorbe les rayons émis par la substance. — (Maria Sklodowska (Marie Curie), Recherches sur les substances radioactives (Thèse de doctorat en physique), 1904)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉLECTROMÈTRE. n. m.
T. de Physique. Instrument qui sert à mesurer la tension électrique.

Littré (1872-1877)

ÉLECTROMÈTRE (é-lèk-tro-mè-tr') s. m.
  • Terme de physique. Instruments qui servent soit à mesurer l'intensité électrique développée à la surface d'un corps, soit à faire connaître la nature de l'électricité dont un corps est chargé. L'électricité agit sur les corps avec une force susceptible d'être assujettie au calcul ; et, pour analyser les phénomènes électriques, il était intéressant de mesurer cette force ; il fallait donc chercher un électromètre, Condorcet, d'Arci.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « électromètre »

 Composé de électro- et de -mètre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Électro… et mètre, mesure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « électromètre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
électromètre elɛktrɔmɛtr

Évolution historique de l’usage du mot « électromètre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « électromètre »

  • «Voilà l'engin en question.» Ainsi annoncé mercredi par la présidente de la 12e chambre du tribunal correctionnel de Paris lors du procès de la Scientologie, l'électromètre est placé avec soin sur un bureau en hauteur. Pour être bien visible. Cette boîte ovale de couleur ocre équipée de deux électrodes était mercredi au cœur des débats. Dans cette affaire d'escroquerie en bande organisée, il s'agissait pour les magistrats de vérifier si cette machine de taille modeste et aux jolies formes arrondies est dotée de pouvoirs réels comme le prétendent les scientologues. Le Figaro.fr, «L'électromètre» au cœurdu procès de Scientologie
  • Les scientologues le nomment " électromètre ", " e-meter " ou encore " électropsychomètre ". Chaque adepte est prêt à débourser environ 5000 euros pour acquérir cet appareil, alors qu'il s'agit en fait d'un simple ohmmètre vendu quelques dizaines d'euros dans le commerce. L'instrument ne fait que mesurer la résistance du corps au passage d'un faible courant électrique via deux grosses électrodes. Mais pour la scientologie, qui en a fait l'outil central de sa pratique quotidienne, il détecterait… les images mentales! Sciences et Avenir, L'électromètre des scientologues: des pensées bien légères - Sciences et Avenir
  • Dans un long e-mail adressé aux membres de l’Eglise de scientologie, elle y fait la promotion d’un stage permettant de devenir « auditeur », une qualification censée permettre « d’améliorer les gens » par le biais de séances d’introspections réalisées à l’aide d’un électromètre. , VIDEO. Scientologie: Quand la fille de Tom Cruise fait l'éloge du mouvement
  • Comment le démontrer ? La meilleure façon serait de s’affranchir de la radioactivité naturelle pour voir si l’électromètre reste chargé. Et pour cela, il faut s’éloigner du sol. Ce n’est pas ce qui effraie Victor Hess, un physicien allemand. Il ne va pas hésiter à risquer sa vie pour emmener des électroscopes dans des ballons. Il va mener ainsi plusieurs missions en 1912 et 1913, de jour comme de nuit, montant jusqu’à 5300 m d’altitude. Il constate que la décharge des électromètres augmente avec l’altitude au lieu de diminuer ! De plus, les vols de jour et de nuit donnent les mêmes résultats, ce qui prouve que le soleil n’est pas responsable du phénomène. Il en conclut que la décharge de l’électromètre, comme l’ionisation de l’atmosphère, sont dus à un rayonnement provenant de source cosmique, et non de la radioactivité terrestre. Cette découverte fondamentale lui vaudra le prix Nobel en 1936. Et ouvre la voie à l’étude des rayons cosmiques. The Conversation, Une chambre à étincelles pour voir les muons cosmiques
  • Des pensées bien légèresLes scientologues le nomment " électromètre ", " e-meter " ou encore " électropsychomètre ". Chaque adepte est prêt à débourser environ 5000 euros pour acquérir cet appareil, alors qu'il s'agit en fait d'un simple ohmmètre vendu quelques dizaines d'euros dans le commerce. L'instrument ne fait que mesurer la résistance du corps au passage d'un faible courant électrique via deux grosses électrodes. Mais pour la scientologie, qui en a fait l'outil central de sa pratique quotidienne, il détecterait… les images mentales!   Sciences et Avenir, [WEB-EMISSION] La blouse et les lunettes - Sciences et Avenir
  • Les employés de l’Eglise ont été très déçus. Comme aux dizaines de nouveaux adeptes qui croisent leur chemin tous les mois, ils s’apprêtaient en effet à nous refiler, dans le désordre et dans la foulée : un électromètre (pour mesurer notre «masse mentale»), des «vitamines de purification», une ceinture griffée «scientologie», ainsi qu’une série de cours sur la dianétique (la fameuse méthode Hubbard) facturée, comme le reste, à des tarifs prohibitifs. Capital.fr, Le drôle de commerce de l’Eglise de scientologie - Capital.fr

Traductions du mot « électromètre »

Langue Traduction
Anglais electrometer
Espagnol electrómetro
Italien elettrometro
Allemand elektrometer
Chinois 静电计
Arabe كهربي
Portugais eletrômetro
Russe электрометр
Japonais 電位計
Basque electrometer
Corse elettrometru
Source : Google Translate API

Électromètre

Retour au sommaire ➦

Partager