La langue française

Effrénément

Sommaire

  • Définitions du mot effrénément
  • Étymologie de « effrénément »
  • Phonétique de « effrénément »
  • Citations contenant le mot « effrénément »
  • Traductions du mot « effrénément »

Définitions du mot « effrénément »

Trésor de la Langue Française informatisé

Effrénément, adv.,rare. D'une manière effrénée, sans frein. Attesté notamment ds Littré, Rob., Lar. Lang. fr. [efʀenemɑ ̃]. Mais transcrit avec [ε] ouvert à l'initiale ds Littré. N'est pas transcrit ds Barbeau-Rodhe 1930 ni ds Warn. 1968 (cf. effréné prononc.). 1resattest. xves. [ms.] effrenement (Ren. de Montaub. en prose, Ars. 3151, fo89 vods Gdf. Compl.) − 1611, Cotgr., repris dep. Trév. 1752 (qui cite Marot); de effréné; suff. -ment2*.

Wiktionnaire

Adverbe

effrénément \ɛ.fʁe.ne.mɑ̃\

  1. D’une manière effrénée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

EFFRÉNÉMENT (è-fré-né-man) adv.
  • D'une manière effrénée.

HISTORIQUE

XVIe s. Il court effrenément où le vice l'appelle, Nuits de Straparole, t. II, p. 335. Sans justice le peuple effrenément vivroit, Ronsard, 874.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « effrénément »

Effréné, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de effréné avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « effrénément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effrénément ɛfrenemɑ̃

Citations contenant le mot « effrénément »

  • Pour se fixer un objectif pertinent, vous devez être pris par toutes les actions qui ramènent à celui-ci. Il doit également avoir de la valeur ou vous confère un avantage unique. C’est ainsi que la motivation se déclenche, vous permettant de s’efforcer effrénément vers son atteinte sans être pris en otage par d’éventuels défis ou pièges. Metro, Étapes essentielles pour la réalisation de vos résolutions de la nouvelle année | Metro
  • Le choix même de Virginie comme icône du mouvement pouvait laisser songeur. Il y entrait peut-être une certaine ruse jésuite, promouvoir une branchée en mini-jupe plutôt qu'un cardinal sermonneur en tant que porte-parole du catholicisme sociologique. Médiatiquement, c'était payant. Mais enfin, elle était la fille d'un homme d'ordre courant effrénément les filles, une enfant du divorce provincial en milieu chrétien, l'épouse imbibée d'un satiriste nihiliste dont les mauvaises langues - il ne faut jamais les écouter - insinuaient qu'il n'aimait pas que les femmes. À Paris, les époux Tellenne vivaient à des étages séparés, avec deux enfants qu'ils surnommaient "les nains". Ne disait-on pas aussi que Virginie, des années auparavant, avait célébré un soir de cuite un parodique mariage gay dans une boîte de nuit ? Tout cela la destinait-il à devenir l'Evita Perón des chastes familles à robes Bonpoint et vestes Cyrillus ? D'un côté, je trouvais la chose assez catholique : l'éminente dignité des Marie-Madeleine a été proclamée par le Christ mourant. À tout péché miséricorde. De l'autre côté, mais cela rejoint le premier, je me disais que les fêlures de Virginie avouaient quelque chose du peuple décent qui la soutenait : ces gens étaient, intérieurement, beaucoup plus fous qu'on ne le croyait. Virginie crachait le symptôme à pleins tuyaux. Elle était le dragon vert, bonne fille des démons conjurés, la projection extravertie des hystéries ravalées. Le Point, Il était une fois Frigide Barjot (III), par Marc Lambron - Le Point
  • À l’inverse, c’est même une pratique valorisée. La salle est marketée à grands renforts de corps élancés et toniques sur des espaces publicitaires. Et ses locaux, souvent vitrés, donnent à voir les gens venus s’y exercer. Qui ne se sentirait pas coupable de rentrer chez soi s’affaler sur le canapé en voyant des gens courir effrénément sur des machines ou suivre un cours en cadence? Résultat, souligne Sophie Huguet, «quand on a envie de changement, psychologique ou physique, on va aller vers quelque chose d’accessible et connu». Et se payer un abonnement à la salle de sport. Slate.fr, Le danger caché des cours collectifs de fitness | Slate.fr
  • Comment Vincent Lindon, qui confesse une adoration pour tous les films de ­Cavalier depuis son entrée au cours Florent en 1983, est-il ressorti de cette expérience ? « Pour l'instant, je n'en suis pas ressorti, constate-t-il. C'est violent, c'est génial. Vous savez, j'ai un caractère assez spécial. Je vis toujours ce qui m'arrive en décalage. Je vais effrénément au-devant des choses. Alors parfois, je ne mesure pas mes émotions à leur juste valeur. Je sais que Pater est un film costaud. À 80 ans, Cavalier réalise un film d'ado, totalement libre, qui n'a en rien été pollué, ni par des contraintes financières, économiques, sociales ou d'opinion.» LEFIGARO, Vincent Lindon, premier ministre à l'américaine
  • Les femmes, tout aussi alcooliques que les hommes, sont encore si possible un peu plus abruties que les hommes... par les ragots interminables, leur mesquinerie délirante "ménagère", "l’espionnite des bignolles", la rage, l’hystérie de tout médiocriser, de tout juger, de tout ravaler au plus bas, encore plus bas, de plus en plus bassement, toute parole, tout inconnu, toute œuvre, tout lyrisme, tout mystère, sauf la merde bien entendu, la magnifique merde juive, dont elles raffolent et se régalent encore plus effrénément, plus aveuglément que les hommes... Ce sont elles qui entraînent leurs maris, qui les forcent au cinéma les habituent aux superfadaises de l’écran, à la bonne "idéolochie", matérialiste objectiviste, youtre... A la vénération du super-confort, des superproductions; des super-branlées platitudes youtres, aux super-smokings, super-cocktails, super-bagnoles, enfin toute la super-connerie mécanisante et robotisante des salles obscures, de ces cavernes cent mille fois plus abrutissantes que les pires idolâtriques catacombes des premiers siècles. Tous ces miséreux, ces serfs délirants, complètement vermoulus par la propagande "idéolochique" de la radio du film et du "cancan" délirent à présent de désirs matériels et de muflerie militante. Les chômeurs louent des smokings ! Controverses, Barack Obama et le syndrome Carter — Controverses

Traductions du mot « effrénément »

Langue Traduction
Anglais frantically
Espagnol frenéticamente
Italien freneticamente
Allemand hektisch
Chinois 疯狂地
Arabe محموم
Portugais freneticamente
Russe неистово
Japonais 必死に
Basque amorruz
Corse freneticamente
Source : Google Translate API
Partager