La langue française

Efféminement

Sommaire

  • Définitions du mot efféminement
  • Étymologie de « efféminement »
  • Phonétique de « efféminement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « efféminement »
  • Citations contenant le mot « efféminement »
  • Traductions du mot « efféminement »

Définitions du mot efféminement

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFÉMINEMENT, subst. masc.

Ensemble des caractères déterminant un individu efféminé :
Le cas d'une vieille femme maniérée comme était M. de Charlus, qui, à force de ne voir dans son imagination qu'un beau jeune homme, croit devenir lui-même beau jeune homme et trahit de plus en plus d'efféminement dans ses risibles affectations de virilité, ce cas rentre dans une loi qui s'applique bien au delà des seuls Charlus... Proust, La Prisonnière,1922, p. 345.
Spéc. [Gén. suivi d'un compl. de nom] Caractère efféminé d'un attribut (physique ou moral), d'un sentiment, d'un mode de vie ou d'une création de l'homme. L'efféminement des mains tombantes et pâles (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 139).L'équivoque efféminement si constant dans les sculptures des Indes (Gide, Journal,1941, p. 99).
Prononc. : [efeminmɑ ̃]. Pour [ε] ouvert à l'initiale, cf. efféminer. Étymol. et Hist. Av. 1593 (Amyot, Que les bestes brutes usent de la raison, 4 ds Hug.). Dér. du rad. de efféminer*; suff. -(e)ment1*.

Wiktionnaire

Nom commun

efféminement \ɛ.fe.min.mɑ̃\ masculin

  1. Action d'efféminer.
    • Le cancer des testicules provoque parfois un efféminement.
    • La tactique des Sœurs dans la lutte contre le sida repose sur une stratégie politique : une utilisation du camp, une réappropriation revendiquée de l’efféminement, de la visibilité homosexuelle et de la follitude qui visent à désarmer les injonctions morales pesant sur la sexualité – sociales, religieuses, liées au sexe, au genre, aux pratiques sexuelles… (Jean-Yves Le Talec, « Sister Quamp », paru dans Triangulaire n° 3 1/2, novembre 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « efféminement »

 Dérivé de efféminer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « efféminement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
efféminement ɛfemɛ̃œmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « efféminement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « efféminement »

  • De cet efféminement originel, Guillaume et Eddy prennent des chemins singuliers qui se trament entre ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils en disent et ce que leur public en perçoit. La forme auto-fictionnelle choisie est une manière de s’expliquer avec cette bizarrerie de genre, qui a constitué pour une eux une véritable épreuve qu’ils relatent avec un certain courage. Faire dialoguer ces deux œuvres permet de suivre deux personnages qui perturbent par leur manière d’être les catégorisations en place. leplus.nouvelobs.com, Eddy Bellegueule vs Guillaume Gallienne : le genre entre classe sociale et sexualité - le Plus
  • A cela s’ajoutent les deux ex-maris, portraiturés en couple petit-bourgeois insupportable, que Martin Sheen et surtout Sam Waterston – voix perchée ridicule, efféminement contrefait – interprètent de manière caricaturale. Chaque fois que paraissent leurs enfants, véritables têtes à claques aux existences insipides, on a envie de les jeter par la fenêtre. Le Monde.fr, « Grace and Frankie » : jusqu’au bout de l’ennui
  • Wilde avait été le premier grand écrivain moderne à affirmer son homosexualité, à son corps défendant, à la suite d’un procès épouvantable. Gide l’avait affirmée à son tour, volontairement, en toute connaissance de cause. Seulement il se souciait de respectabilité, et d’apparence virile en particulier. Proust passait pour un écrivain bien plus scandaleux, mais à la suite de révélations publiées après sa mort. Genet, lui, n’hésitait pas à faire paraître de son vivant le roman d’une tante, d’une folle complète, où il se représentait lui-même en littérature. Il y affirmait son efféminement, sa jouissance exclusivement passive, son dégoût de la société, etc. La Règle du Jeu, Patrick Mimouni, Qu’est-ce que la littérature homosexuelle? (3) - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « efféminement »

Langue Traduction
Anglais effeminacy
Espagnol afeminación
Italien effeminatezza
Allemand weichlichkeit
Chinois 效能感
Arabe تخنث
Portugais efeminação
Russe изнеженность
Japonais 効能
Basque effeminacy
Corse effeminazione
Source : Google Translate API
Partager