La langue française

Économiste

Définitions du mot « économiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCONOMISTE, subst.

A.− Celui qui est spécialiste d'Économie Politique. Il y a une hiérarchie dans la qualité des lois économétriques que l'économiste est aujourd'hui capable de formuler (Univers écon. et soc.,1906, p. 2416).
B.− Spécialement
1. HIST., au plur. Les économistes. Écrivains français du xviiiesiècle, disciples de Quesnay, qui, avec lui, écrivirent des théories économiques. Synon. de physiocrates :
1. Vers le milieu du dix-huitième siècle, quelques principes sur la source des richesses, mis en avant par le médecin Quesnay, firent un grand nombre de prosélytes. L'enthousiasme de ceux-ci pour leur fondateur, le scrupule avec lequel ils ont toujours depuis suivi les mêmes dogmes, leur chaleur à les défendre, l'emphase de leurs écrits, les ont fait considérer comme une secte, et ils ont été appelés du nom d'économistes. Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 24.
Emploi adj. Qui appartient aux économistes; qui vient des économistes (cf. économisme ex. 1) :
2. Quesnay fonda donc le second système en économie politique, qu'on nomme encore le système des physiocrates, mais plus communément le système agricole ou économiste. Sismondi, Nouv. principes d'écon. pol.,1827, p. 38
2. [De nos jours] Partisan de l'économisme. [Le] banquier Vincent, un économiste qui arrive de Russie, plus ou moins disgracié par les Soviets (Abellio, Pacifiques,1946, p. 56); cf. aussi Lénine, Que faire? 1933, p. 430.
Prononc. et Orth. : [ekɔnɔmist]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1767, 20 déc. « groupe d'écrivains qui s'occupaient des questions de richesse sociale » (Lettre du marquis de Mirabeau à J. J. Rousseau ds Ritter, Les Quatre dict. fr. ds B. de l'Institut nat. genevois, p. 407); 1802 « celui qui s'occupe d'économie politique » (Flick, Nouv. dict. fr.-all. et all. -fr. ds FEW t. 7, p. 327b). Dér. du rad. de économie*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 354. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 642, b) 333; xxes. : a) 360, b) 561. Bbg. Quem. Fichier. − Ritter (E.). Les quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 407.

Wiktionnaire

Nom commun

économiste \e.kɔ.nɔ.mist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui s’occupe spécialement d’économie politique.
    • L’avocat de M. Turgot s’élevait contre la prétention de soumettre au moindre règlement la liberté du commerce et de l’industrie; il répétait avec emphase l’axiome des économistes : « laissez faire, laissez passer ». Le peuple souffre, disait-il ; on le reconnaît, et l’on ne veut pas en voir là cause : ce sont les maîtrises et les corporations, ce sont les droits d’entrée, et les douanes, et toutes vos lois prohibitives, qui doublent et triplent le prix des choses les plus nécessaires à la vie. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Gobenheim laissa échapper cette phrase qui, de nos jours, est la Sainte-Ampoule du génie au sens des économistes et des banquiers : ─ Il gagne un argent fou ! — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence : l’un s’en tient à l’effet visible ; l’autre tient compte et de l’effet qu’on voit et de ceux qu’il faut prévoir.
      Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et
      vice versa. — D’où il suit que le mauvais Économiste poursuit un petit bien actuel qui sera suivi d’un grand mal à venir, tandis que le vrai Économiste poursuit un grand bien à venir, au risque d’une petit mal actuel. — (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, Introduction, 1850)
    • Il est vrai qu'il serait absurde de vouloir prédire à l'avance les faits et gestes de Pierre ou de Paul : mais cela n'a aucun intérêt pour l’économiste. Il n'est pas un diseur de bonne aventure. — (Charles Gide, Cours d'économie politique, vol.1 : Notions générales - La production, Librairie de la Société du recueil Sirey, 1920, page 16)
  2. Physiocrate.
    • Vers le milieu du dix-huitième siècle, quelques principes sur la source des richesses, mis en avant par le médecin Quesnay, firent un grand nombre de prosélytes. L'enthousiasme de ceux-ci pour leur fondateur, le scrupule avec lequel ils ont toujours depuis suivi les mêmes dogmes, leur chaleur à les défendre, l'emphase de leurs écrits, les ont fait considérer comme une secte, et ils ont été appelés du nom d’économistes. — (Say, Traité d'économie politique, 1832, page 24)
  3. Partisan de l’économisme.
    • [Le] banquier Vincent, un économiste qui arrive de Russie, plus ou moins disgracié par les Soviets. — (Abellio, Pacifiques, 1946, page 56)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCONOMISTE. n. m.
Celui qui s'occupe spécialement d'Économie politique. Un savant économiste.

Littré (1872-1877)

ÉCONOMISTE (é-ko-no-mi-st') s. m.
  • Celui qui s'occupe spécialement d'économie politique.

    Les économistes, les écrivains qui, au XVIIIe siècle, s'occupèrent les premiers des questions de richesse sociale, et formèrent une espèce de secte ou de coterie. Je n'ai point lu l'ouvrage de M. Necker ; s'il blâme les économistes d'avoir dit du mal de Colbert, il me paraît qu'il a grande raison, Voltaire, Lett. de la Harpe, 2 sept. 1773.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « économiste »

Économie, et la finale iste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1767) Dérivé de économie avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « économiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
économiste ekɔ̃ɔmist

Évolution historique de l’usage du mot « économiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « économiste »

  • L’économie est très utile pour fournir un travail aux économistes.
  • Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste. De Friedrich von Hayek / La route de la servitude
  • La nouvelle génération d'économistes, à l'image d'Esther Duflo, a révolutionné la discipline en partant de démarches empiriques et en travaillant sur des masses de données désormais disponibles. Pour autant, la macro-économie reste toujours en panne d'un modèle qui viendrait réinventer le capitalisme. Et le politique du même coup. Les Echos, La réhabilitation d'une profession : économiste | Les Echos
  • Elle n’a pas eu encore le temps d’aménager son grand bureau du sixième étage du bâtiment Colbert à Bercy. Depuis son arrivée au poste de chef économiste du Trésor il y a un mois, Agnès Bénassy-Quéré vit au rythme de la violente récession qui sévit. Prévisions macroéconomiques pour la prochaine loi de finances, définition des politiques de relance… en congé de la Sorbonne et de l’École d’économie de Paris (EEP), l’enseignante applique désormais ses cours sur le terrain accidenté de la France en sortie de crise sanitaire. Le Figaro.fr, Agnès Bénassy-Quéré, nouvelle chef économiste du Trésor
  • Thomas Piketty fait son cinéma. L'économiste star a coréalisé le documentaire adapté de son best-seller Le Capital au xxie siècle, qui est sorti sur grand écran à la faveur du déconfinement des salles. En pleine tournée de promotion, il en profite pour fustiger la politique fiscale du gouvernement et réclamer le retour de l'Impôt sur la fortune (ISF). " Il est évident qu'il faut le rétablir, confie Piketty à Challenges. Si la feuille d'imposition était préremplie par l'administration, sur la base des données fournies par les notaires et les banques, et ne reposait plus uniquement sur du déclaratif, il pourrait rapporter plus de 10 milliards d'euros par an. " Challenges, ISF: Polémique fiscale entre Bercy et l’économiste star - Challenges
  • A partir de ce vendredi et durant tout le week-end se déroulent les Rencontres économiques, grand raout de cette éminente profession. L’occasion de se demander à quoi sert un économiste dans le désordre actuel, estime notre éditorialiste économique, Philippe Escande. Le Monde.fr, « Cette crise-là non plus, les économistes ne l’avaient pas vu venir »
  • Alors que la situation des 700.000 jeunes attendus cet automne sur le marché de l'emploi devrait être particulièrement difficile à cause des conséquences économiques de la pandémie de coronavirus, le Cercle des économistes, associé notamment à des organisations de jeunesse comme la Fage (1er syndicat étudiant) et l'Unef, demande que tous les chefs d'entreprise s'engagent à recruter au moins un jeune en fin d'études. BFM BUSINESS, Les propositions du Cercle des économistes pour sauver l'emploi des jeunes
  • DÉCRYPTAGE // La crise a mis en ébullition leurs indicateurs. Aujourd’hui les économistes prédisent une récession record. Pointés du doigts pour leurs erreurs, ils continueront de jouir d’un statut privilégié dans notre société. Les Echos Start, Avec la crise, à quoi peuvent bien servir les économistes ? | Les Echos Start

Traductions du mot « économiste »

Langue Traduction
Anglais economist
Espagnol economista
Italien economista
Allemand ökonom
Chinois 经济学家
Arabe اقتصادي
Portugais economista
Russe экономист
Japonais エコノミスト
Basque ekonomista
Corse ecunumista
Source : Google Translate API

Économiste

Retour au sommaire ➦

Partager