La langue française

Écolâtre

Définitions du mot « écolâtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCOLÂTRE, subst. masc.

HIST. MÉDIÉV. Clerc dirigeant l'école du chapitre d'une abbaye ou d'une cathédrale. Synon. capiscol*.Écolâtre qui était chargé (...) de la direction de l'enseignement dans le diocèse et plus particulièrement de celui qui était donné dans les écoles « cathédrales » (Encyclop. éduc.,1960, p. 13).
P. ext., souvent péj. Personne exerçant la profession d'enseignant. Sardou (...) l'air d'un écolâtre de la rue du Fouarre (Goncourt, Journal,1865, p. 135).
Rem. On rencontre ds la docum. écolâtrerie, subst. fém., péj. Attitude pédante d'écolâtre. Un original [Gabriel Vicaire] dans un temps d'imitation et d'écolâtrerie (Verlaine, Œuvres complètes, t. 5, Gabriel Vicaire, p. 458).
Prononc. et Orth. : [ekɔlɑ:tʀ ̥]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. escolastre. Ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. xiiies. subst. scolaistre « clerc attaché à l'école d'une église cathédrale » (Trad. du XIIIes. d'une charte de 1235, Cart. du Val S. Lambert, B.N.L. 10176, fo48eds Gdf. Compl.); 1304 escolastre (Comptes de la ville d'Ypres, I, 162 ds IGLF). Empr. au lat. médiév.scholaster, -tri de même sens (ca 1182 ds Latham), altération pop. (influencée par magister « maître ») de scholasticus attesté au sens d'« écolâtre » ca 1098-1106 ds Nierm., v. aussi scholastique. Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

écolâtre \e.ko.lɑtʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Ecclésiastique qui dirigeait l’école attachée à la cathédrale, et qui plus tard fut chargé d’exercer une surveillance sur les maîtres d’école du diocèse.
    • Les professeurs portaient le nom de scolastiques ou d’écolâtres, dénomination qui devait servir à caractériser les méthodes et les doctrines qu’ils professaient. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCOLÂTRE. n. m.
Anciennement, Ecclésiastique qui dirigeait l'école attachée ordinairement à la cathédrale, et qui plus tard fut chargé d'exercer une surveillance sur les maîtres d'école du diocèse.

Littré (1872-1877)

ÉCOLÂTRE (é-ko-lâ-tr') s. m.
  • Ecclésiastique dans les cathédrales, dont la principale fonction est d'enseigner aux jeunes gens qui se destinent au service de l'Église, les humanités et les devoirs de la profession qu'ils veulent embrasser.

    Chanoine qui avait une prébende l'obligeant d'enseigner gratuitement la philosophie et les lettres humaines à ses confrères et aux pauvres écoliers du royaume.

HISTORIQUE

XVIe s. Il n'y avoit eglise cathedrale en laquelle n'y eust prebende affectée pour le salaire de celui qui enseigneroit les lettres ordinaires, et une autre pour celui qui vacqueroit à l'enseignement de la theologie ; le premier estoit appelé escolastre, le second theologal, Pasquier, Recherches, liv. IX, p. 767, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « écolâtre »

(IIIe siècle) Dérivé de école avec le suffixe -âtre, en latin médiéval scholaster[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. scholaster, de schola, école.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « écolâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
écolâtre ekɔlatr

Évolution historique de l’usage du mot « écolâtre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « écolâtre »

  • L’on sait que Odon était l’écolâtre de l’école de la cathédrale et il est certifié par les historiens que, s’il a fondé l’abbaye Saint-Martin, ce fut «pour échapper à la vie trop mondaine que ses étudiants, tous de famille très aisée, lui imposaient». Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Le Tournai d’avant: en classe avec les jésuitesses (Tournai)
  • , norbert, à 9 ans est confié aux soins du chanoine écolâtre du chapitre de Xanten, wikipédia,- le soleil se lève à 5h 52 et se couche à 21h 46, ( variation + 2 min.), Le Figaro.fr, L'éphéméride du samedi 6 juin 2020
  • Nous sommes sous le règne du roi Louis VI. Pierre Abélard, issu de la noblesse, est un brillant intellectuel. Destiné au métier des armes, il embrasse pourtant la philosophie et la théologie qu'il enseigne brillamment à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le chanoine Fulbert lui confie l'éducation de sa nièce, Héloïse, âgée de 17 ans. L'écolâtre, réputé aussi pour son caractère peu commode, en a 36.   LExpress.fr, Héloïse et Abélard: l'élève et le prof, une passion plus forte que le scandale - L'Express
  • Il était enseignant et même écolâtre réputé, en charge de l'école de Chartres, qui était « le principal lieu d'enseignement ». Élu par les chanoines de Chartres, il est un bâtisseur. C'est sous son épiscopat qu'une grande cathédrale a été érigée, l'actuelle crypte de Notre-Dame. « Ces proportions étaient importantes au XI e siècle. » Les plans seront d'ailleurs repris et suivis pour la construction de la cathédrale du XIII e siècle. www.lechorepublicain.fr, Quels évêques de Chartres ont marqué l'histoire ? - Chartres (28000)
  • Un évêque de l’an mil : tel est Fulbert de Chartres (970-1028), nommé et ordonné en 1006 dans l’antique cité des Carnutes, 54e évêque de Chartres. D’origine modeste, Fulbert a été « écolâtre » (professeur érudit) de l’École attachée à la cathédrale, réputée pour son enseignement des sept arts libéraux : grammaire, rhétorique, dialectique, arithmétique, géométrie, astronomie mais aussi musique. Cette fameuse École de Chartres connaîtra son apogée un siècle plus tard, avec les philosophes Yves de Chartres, Gilbert de la Porrée, Guillaume de Conches, en rapprochant notamment la philosophie de Platon et la pensée chrétienne. En l’an 1020, Fulbert voit brûler sa cathédrale carolingienne. Il engage les travaux pour un nouvel édifice de type roman, qui brûlera à son tour en l’an 1194 mais dont l’immense crypte reste la principale construction actuelle. Très écouté du roi Robert le Pieux, bon connaisseur du droit féodal, Fulbert de Chartres a laissé des lettres, sermons, poèmes et hymnes liturgiques. Il fut un maître spirituel, un bâtisseur hardi, un pasteur dévoué à Marie et déclaré saint dès sa mort. On ne sait où se trouve sa sépulture. La Croix, Saint Fulbert, évêque de Chartres

Traductions du mot « écolâtre »

Langue Traduction
Anglais schoolgirl
Espagnol chica de escuela
Italien scolara
Allemand schulmädchen
Chinois 女学生
Arabe تلميذة
Portugais estudante
Russe ученица
Japonais 女子高生
Basque schoolgirl
Corse scolastica
Source : Google Translate API

Écolâtre

Retour au sommaire ➦

Partager