La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « donatisme »

Donatisme

Définitions de « donatisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

DONATISME, subst. masc.

HIST. RELIG. Hérésie doublée d'un schisme, qui affecta l'Église d'Afrique au ivesiècle et dont les adeptes, sous l'autorité de Donat, faisaient dépendre la validité des sacrements de la sainteté du ministre qui les confère et prétendaient que l'Église ne subsistait que dans leur société.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes., dont Ac. 1835, 1878.
Prononc. et Orth. : [dɔnatism̥]. Ds Ac. 1878. Étymol. et Hist. 1752 (Trév. Suppl.). Issu de donatiste* par changement de suff. (-isme*).

Wiktionnaire

Nom commun - français

donatisme \dɔ.na.tism\ masculin

  1. (Religion) Doctrine chrétienne schismatique puis hérétique qui prit son essor dans le diocèse d’Afrique romaine aux IVe et Ve siècles.
    • Le principal problème qui se pose à l’historien est le décalage entre une identité chrétienne spécifiquement africaine au IVe s., qui s’exprime dans le donatisme, et la lenteur avec laquelle les chrétiens d’Afrique acquirent une réelle identité sociale. — (Claude Briand-Ponsart, Christophe Hugoniot, L’Afrique romaine: De l’Atlantique à la Tripolitaine, 146 av. J.-C. - 533 ap. J.-C., 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DONATISME (do-na-ti-sm') s. m.
  • Hérésie des donatistes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « donatisme »

(1587) Du nom de Donat, évêque de Carthage au IVe siècle, avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « donatisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
donatisme dɔnatism

Évolution historique de l’usage du mot « donatisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « donatisme »

  • L’une des réponses réside dans les lignes ci-dessus. Les hérésies pullulaient en Afrique du Nord. Le donatisme, par exemple, qui naquit lors des périodes de persécution, au cours de laquelle des chrétiens, laïcs et clercs, faillirent et renièrent leur religion : les donatistes voulaient les radier de la communauté chrétienne. Ces « purs » finirent par créer une église parallèle. , Le christianisme peut-il disparaître en Occident ? - Evangélisation - Église - famillechretienne.fr
  • Bon je vois que la référence au donatisme n’est pas comprise ou que le donatisme n’est pas connu. C’est un schisme apparu dans le christianisme en Afrique du Nord (comme d’autres schismes ailleurs qui ont donné par exemple l’Eglise orthodoxe ….). Donat le Grand (futur Saint Donat) un berbère christianisé (Evêque) des environs des Aurès (…) prôna un christianisme « africain » (numide) indépendant de Rome ce qui lui valu une opposition des chrétiens qui suivaient l’Eglise romaine (numides christianisés, romains christianisés, …) dont le fameux Saint-Augustin qui a toujours défendu l’Eglise romaine, une institution à laquelle il s’est plié. Pas vraiment très solidaire avec ses frères. Maintenant, concernant Mgr Nicholas Lhernould, bienvenu à lui dans une ville qui a été un haut lieu du christianisme romain et n’oublions pas que la ville a été reconstruite par Constantin le Grand le 1er empereur chrétien romain. Elle porte son nom depuis (avant c’était Cirta). Elle est une des grandes villes où le christianisme romain a fleuri à l’instar de plusieurs villes de l’Est Algérien. Avant que l’Algérie ne devienne byzantine. Une autre histoire où les byzantins se sont illustrés contre les berbères surtout des Aurès comme dans les bataille autour de Theveste (Tebessa) en 544 Algérie Patriotique, Le pape François nomme Mgr Nicholas Lhernould nouvel évêque de Constantine - Algérie Patriotique
  • Un peu d'histoire :Avec la propagation du Christianisme, et comme la plupart des grandes cités africaines, Sufetula, Sbeïtla aujourd'hui, devient le siège d'un évêché au IIIe siècle. Le nom de plusieurs évêques de la ville nous sont connus grâce aux procès-verbaux des conciles qui se sont réunis dans plusieurs cités africaines. L'un des plus connus est celui convoqué par l'empereur Honorius en 411 afin de condamner le donatisme.Durant l'occupation vandale (439-533), la région deviendra partie intégrante du domaine royal. Enfin, et avec la reconquête byzantine par l'empereur Justinien en 533, Sufetula deviendra le ou l'un des sièges de l'état major byzantin. Patrice Grégoire, qui a déclaré au début du VIIe siècle son indépendance vis-à-vis de l'empereur, choisit, semble-t-il, la ville comme lieu de résidence. C'est durant cette période qu'un certain nombre d'édifices furent fortifiés afin de contrer la menace des tribus berbères et celle beaucoup plus puissante des armées musulmanes venues de Tripolitaine au sud. Et c'est précisément ici, à Sbeïtla, ou près d'elle, qu'eurent lieu les premières batailles entre les Byzantins et les Musulmans, batailles qui virent en l'an 647 la victoire de la nouvelle religion, ouvrant ainsi une nouvelle page dans l'histoire de la Tunisie en particulier et celle du Nord de l'Afrique en général.   , ESCAPADES - Découverte de Sbeitla | lepetitjournal.com
  • @A. Donat Le donatisme on connaît ... il est né dans mon pays d'origine. Le Coran serait arrivé 25 siècles après l'ancien testament ? Manque de connaissances évidentes pour dire cela. L'ancien testament est un récit et non une révélation ou une écriture à une date précise (même pas une période courte). Comme on y parle de déluge, on pourrait donc dire que cela date d'encore plus longtemps. En vérité on a retrouvé certaines histoires de l'ancien testament consignées dans des tables en écriture cunéiforme sur de nombreux sites de Syrie et d'Irak (Ebla, Mari par exemple). Et cette écriture n'a été déchiffrée qu'en période moderne assez récente. Ces évènements ne sont pas encore datés, mais l'ancien testament oui : ce sont les récits colportés par les juifs dont la rédaction a été faite selon les spécialistes à une période récente. La datation des textes bibliques dépend de méthodes telles que la philologie, la paléographie, la comparaison avec d'autres textes antiques, et l'archéologie. Les dates de rédaction des textes de la Bible hébraïque sont parfois difficiles à établir, et certaines datations font l'objet de débats entre les spécialistes. La majorité d'entre eux s'accordent toutefois pour situer son écriture entre les VIIIe et IIe siècle av. J.-C., et celle du Nouveau Testament entre le milieu du Ier et le début du IIe siècle. On est loin des 25 siècles ... tout au plus entre 9 et 13 siècles Bibliobs, Controverse. L’islam a-t-il des origines chrétiennes ?
  • Tozoz, puissance n. Saint Augustin et même le donatisme outre l’ arianisme sont le socle profond de cette terre! Ni les kouliglis ni les criminels d’ Allah ne nous convertiront à cette chimère islamique! Dyhia passe avant la oumma! Algérie Patriotique, L'indélicat plan de division en Algérie par l’état-major de l’armée française - Algérie Patriotique

Traductions du mot « donatisme »

Langue Traduction
Anglais donatism
Espagnol donatismo
Italien donatismo
Allemand donatismus
Chinois 多纳主义
Arabe التبرع
Portugais donatismo
Russe донатизм
Japonais ドナティズム
Basque donatism
Corse donatismu
Source : Google Translate API

Donatisme

Retour au sommaire ➦

Partager