La langue française

Doloir

Définitions du mot « doloir »

Wiktionnaire

Nom commun

doloir \dɔ.lwaʁ\ masculin

  1. Couteau de gantier pour doler les peaux.

Verbe

doloir \dɔ.lwaʁ\ (voir la conjugaison) transitif ou \Prononciation ?\

  1. (Désuet) Souffrir.
    • Puis s’enchaîne un chant de reconnaissance et de gratitude à la solidarité sororale, rythmé par le retour liquide des «larmes», par l’évocation d’expériences cruelles « cruenté, apprêté, le vil dol qui fait doloir l’âme… » et la purification qui en découle, après quoi il est possible de se livrer à la réflexion. — (Hanétha Vété-Congolo, Avoir et être : ce que j’Ai, ce que je Suis, 2009, page 16)
  2. (Désuet) Déplorer, se lamenter.
    • Celui-ci sur les cordes sensibles à redoubler sa mélodie dolente, et l’autre à reprendre lui qui se lamente, comme s’il voulait se doloir de sa douleur, du beau concert tenaient par l’alternance tous les feux du ciel tournés sur eux, et conviaient désœuvrées, taciturnes à plus doux sommeil les heures nocturnes. — (Giambattista Marino, Adonis, traduit de l'italien par Jean-Pierre Cavaillé, disponible sur le site https://po-et-sie.fr/wp-content/uploads/2019/02/66_1993_p27_32.pdf)
    • Or donc, beaucoup trop de gens aujourd’hui seulent se doloir pour un oui ou pour un non. — (site www.martin-lothar.net)

Verbe

doloir transitif réfléchi

  1. Souffrir.
  2. Déplorer, se lamenter.
  3. Faire souffrir.
    • La plaie li dolut forment — (Roman d’Eneas, ms. 60 français de la BnF, f. 183v. a. Voir forment.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DOLOIR (do-loir) s. m.
  • Sorte de couteau de gantier pour doler les peaux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « doloir »

Nom : de doler avec le suffixe -oir.
verbe : vient du moyen français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin dolere, même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « doloir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
doloir dɔlwar

Évolution historique de l’usage du mot « doloir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « doloir »

  • Il attirait du monde ce dimanche de la Foire d'automne ! Nombreux étaient ceux qui se pressaient autour de la machine d'où jaillissaient copeaux de bois et sciure, certains étonnés, les plus jeunes, et d'autres légèrement nostalgiques, les plus anciens. Devant eux, tel un capitaine à la barre de son bateau, Maurice Havard domptait sa machine à «tours» d'où, quelques minutes plus tard, un gros cube de bois se transformera en une paire de sabots. C'est un peu par hasard, mais curieux de nature, que Maurice, pépiniériste et paysagiste, s'est mis pour son plaisir à fabriquer des sabots. Il faut savoir qu'il ne reste plus que très peu de sabotiers en France, et qu'à l'époque l'apprentissage durait entre 5 et 8 ans ! D'ailleurs, le dernier CAP de sabotier est de… 1952 ! Le meilleur bois pour sa confection est l'aulne et plusieurs opérations manuelles sont nécessaires pour sa confection : le préformage à l'aide de la hache du sabotier (le doloir), puis détaillé avec le paroir, et enfin «creusé». Question taille, on mesure le pied et le sabotier calcule une pointure au-dessus afin que le futur propriétaire puisse y enfiler un chausson. ladepeche.fr, Fleurance. Sabotier : un métier ancien qui ne laisse pas de bois - ladepeche.fr

Traductions du mot « doloir »

Langue Traduction
Anglais doloir
Espagnol doloir
Italien doloir
Allemand doloir
Chinois 多洛尔
Arabe دولور
Portugais doloir
Russe doloir
Japonais ドロワー
Basque doloir
Corse doloir
Source : Google Translate API

Doloir

Retour au sommaire ➦

Partager