La langue française

Disloquement

Sommaire

  • Définitions du mot disloquement
  • Étymologie de « disloquement »
  • Phonétique de « disloquement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « disloquement »
  • Citations contenant le mot « disloquement »
  • Traductions du mot « disloquement »

Définitions du mot disloquement

Wiktionnaire

Nom commun

disloquement \di.slɔk.mɑ̃\ masculin

  1. État de ce qui est disloqué.
    • L’Africain se mit à gambader malgré le disloquement de ses membres. — (François-René de Chateaubriand, Les Natchez, III, 124)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DISLOQUEMENT (di-slo-ke-man) s. m.
  • État de ce qui est disloqué. L'Africain se mit à gambader malgré le disloquement de ses membres, Chateaubriand, Natch. III, 124.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « disloquement »

Disloquer ; provenç. delogament ; ital. dislocamento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de disloquer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « disloquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disloquement dislɔkœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « disloquement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disloquement »

  • Mardi, à  13 h 30, après le tir  devant provoquer le disloquement d’un gros bloc de rocher instable, soit 90 m3, la falaise s’est retrouvée sécurisée. Il ne restait donc plus qu’à purger  cette partie en suspension et surtout attendre l’avis du géologue qui aura ou non à donner le feu vert mercredi matin. midilibre.fr, Gard : vers une réouverture de la RN106 après l'éboulement aux Salles-du-Gardon - midilibre.fr
  • A un monde éclaté, dont le nomadisme des identités, des traditions et des formes s’impose de plus en plus comme un vecteur partagé, correspond également une dé-définition des canons de l’art contemporain. Les grands mouvements, les styles reconnaissables et la signature autocratique ont fait leur temps. A ce paradigme succède alors un disloquement progressif, caractérisé par la prolifération de formes de productions marquées par une versatilité des vocabulaires plastiques et des situations d’énonciation multiples. Cet éclectisme est une liberté : là où il fallait auparavant souvent se définir contre, les stratégies de résistance ont été supplantées par d’autres relevant davantage d’une appropriation par fragments. Telle tradition, telle signe, peut librement se combiner avec d’autres, dans une volonté de sens qui supplante alors le simple iconoclasme. Les Inrockuptibles, Salon de Montrouge (2/3) : Sabrina Belouaar mêle les cultures pour raconter la petite histoire et la grande
  • Il n'a pas fallu longtemps au Blagnacais Fabien Fraissignes pour confirmer son titre de champion Midi-Pyrénées acquis la semaine précédente à Bagnéres de Bigorre. Sur 147 kilomètres, le tour du Tarn-et-Garonne 2011 offrait un parcours plus facile qu'en 2010, à travers les coteaux de la Lomagne et les vallées de la Garonne et du Tarn. La course part sur une moyenne élevée plus de quarante six kilomètres sont parcourus durant la première heure de course. Les coureurs de l'équipe top 16 David Perillaud et Laurent Leveque font le forcing mais le peloton réagit rapidement et annihile toutes les tentatives d'échappée. Le premier sprint comptant pour le classement des points chauds situé à Auvillar est enlevé par Fabien Fraissines, déjà il montre son autorité et les costauds savent qu'il ne va pas falloir l'oublier. Dans les montées qui suivent Julien Mazet (Blagnac), Carl Naïbo (US Montauban) et Jean Mespoulède (Marmande) essayent de partir et fractionnent ; les coureurs, un instant lâchés, s'accrochent et les regroupements s'opèrent en éliminant les plus faibles. Le kilomètre 82 disputé à Saint Sardos est remporté par Kévin Labèque, il signe la fin des hostilités de la première partie de la course. Les coureurs regroupés dans la vallée du Tarn se dirigent vers la côte de Garabiau une des grosses difficultés du jour. Jean Mespoulède attaque la montée rapidement et provoque le disloquement du peloton mais il ne parvient pas à décrocher Fabien Fraissignes et Mickaël Szkolnik qui sont plus rapides en cas d'arrivée au sprint. Au sommet Jean Mespoulède passe en tête et dans la rapide descente du Fau à l'avant un groupe de huit coureurs se forme. Lors du final, couru en centre ville sur un circuit à parcourir trois fois Julien Mazet (GSC Blagnac) essaye une dernière tentative ; il est repris. L'arrivée se joue au sprint et en puissance Fabien Fraissignes dispose aisément de Mickaël Szolnik et Romain Leroy. La lecture des dix premiers classés est édifiante elle confirme l'état de forme du vainqueur et donne le nom des futurs leaders des épreuves à venir. ladepeche.fr, Fabien Fraissignes, l'homme en forme - ladepeche.fr

Traductions du mot « disloquement »

Langue Traduction
Anglais dislocated
Espagnol dislocado
Italien lussazione
Allemand ausgerenkt
Chinois 脱臼
Arabe مخلوع
Portugais deslocado
Russe вывих
Japonais 脱臼
Basque dislocated
Corse dislocatu
Source : Google Translate API
Partager