La langue française

Diphtongue

Définitions du mot « diphtongue »

Trésor de la Langue Française informatisé

DIPHTONGUE, subst. fém.

LING. Voyelle qui, au cours de sa tenue (ou émission), subit une variation de timbre et qui, de ce fait, peut être considérée comme la fusion en une seule syllabe de deux éléments vocaliques perçus comme différents, successifs, et dont l'un est plus fermé que l'autre. Réduction d'une diphtongue (Rob.).Une diphtongue est un chaînon implosif de deux phonèmes dont le second est relativement ouvert (Saussure, Ling. gén.,1916, p. 92):
... rien n'altère autant les qualités matérielles de la voix que de contenir de la pensée : la sonorité des diphtongues, l'énergie des labiales en sont influencées. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 549.
Diphtongue ascendante, croissante; diphtongue faible ou fausse diphtongue. Diphtongue dans laquelle l'élément consonantique est le premier.
Diphtongue décroissante, descendante. Diphtongue où la semi-consonne est le second élément.
Diphtongue indécise, égale ou à aperture égale. Diphtongue où les deux éléments ont une qualité vocalique presque identique.
Diphtongue mouillée. Diphtongue dans laquelle la lettre i figure le premier son.
Rem. L'hiatus (ex. chaos) ne saurait être assimilé à une diphtongue.
P. ext.
Syllabe. Coutances, cathédrale normande, que sa diphtongue finale, grasse et jaunissante, couronne par une tour de beurre (Proust, Swann,1918, p. 389).
[D'un point de vue graph.] Fausse diphtongue. ,,En français, les groupes de voyelles au, eu, ou, correspondent à des phonèmes simples /o/, /ö/, /u/`` (Mounin 1974). Les rudiments de la grammaire semblaient partout noyés dans l'amusette, comme les diphtongues dans les gravures d'un abécédaire illustré (Estaunié, Empreinte,1896, p. 82).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. dipht(h)ongal, ale, aux. a) Qui forme diphtongue. Syllabes dipht(h)ongales (Lar. 19e20e). b) Qui est riche en diphtongues, qui les affectionne. Les langues diphtongales diphthonguifient la plupart des voyelles qui se trouvent dans les mots qu'elles s'approprient (G. Fallot ds Lar. 19e, s.v. diphthonguifier).
Prononc. et Orth. : [diftɔ ̃:g]. Ds Ac. 1694 puis Ac. 1878-1932 sous la forme mod. Ds Ac. 1718, 1740, 1762 et 1835, s.v. diphthongue d'apr. le grec (cf. aussi pour ce mot et ceux de la même famille, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré et DG). Ac. 1798 admet les 2 façons d'écrire. Étymol. et Hist. Ca 1223 ditonge (G. de Coincy, Miracles ND, éd. F. Koenig, II Mir. 13, 666); 1remoitié xives. diptongue (Gloss. Abavus, ms. Vatican 2748 ds Roques t. 1, p. 146, 2141); 1548 diphtonge (A. Sébillet, Art poétique, I, 6 ds Hug.). Empr. au terme de gramm. de lat. impérialdiphtongos, ou diphtongus, lui-même empr. au gr. δ ι ́ φ θ ο γ γ ο ς « son double ». Fréq. abs. littér. : 23. Bbg. Bastin (J.). Accent aigu et rem. Sur les accents. In : Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 11. − Cohen 1946, pp. 15-16. − Laurent (P.). Contribution à l'hist. du lex. fr. Romania. 1925, t. 51, p. 38. − Niedermann (M.). Vox rom. 1953/54, t. 13, p. 105-107.

Wiktionnaire

Nom commun

diphtongue \dif.tɔ̃ɡ\ féminin

  1. (Linguistique) Voyelle complexe qui change de timbre en cours d’émission.
    • Le mot anglais eight contient la diphtongue [ei].
    • Le français québécois possède des diphtongues ; par exemple, le mot seize se prononce [saɛ̯z].
    • La richesse du vocalisme médiéval était encore accrue par une floraison de diphtongues dont il ne reste plus rien en dehors des parlers régionaux. — (Gaston Zink, Phonétique historique du français, Paris, PUF, 1999, p. 23)
    • Il faut bien se garder de confondre diphtongue et voyelles en hiatus. Deux phonèmes vocaliques peuvent se suivre dans un mot sans former pour autant une diphtongue si, n’appartenant pas à la même syllabe, ils n’ont aucune chance d’entrer dans la même tenue. — (Gaston Zink, Phonétique historique du français, Paris, PUF, 6e édition, 1999 [1re éd. 1986])
    • Les vieux noms bretons ont évolué assez rapidement vers des formes modernes par la réduction des diphtongues entre autres : Maenky devient Menguy, Haeluuoret est Héloret, Uuenhael donne Guénal, […]. — (Albert Deshayes, « Les noms de famille bretons », dans Revue française de Généalogie, N) spécial Noms de familles, 2e sem. 2010, note p. 47)
    • Et c'est grâce à l'historien Suétone (Ier-IIe s. apr. J.-C.) que nous apprenons, avec étonnement sans doute, qu'en latin, au et ae étaient au contraire bien réalisés au moyen de deux voyelles successives, dont la première était syllabique, et la deuxième articulée plus faiblement, c'est-à-dire réellement comme des diphtongues. — (Henriette Walter, Minus, lapsus et mordicus : nous parlons tous latin sans le savoir, Robert Laffont, Paris, 2014, p. 141)

Forme de verbe

diphtongue \dif.tɔ̃ɡ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de diphtonguer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de diphtonguer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de diphtonguer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de diphtonguer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de diphtonguer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIPHTONGUE. n. f.
T. de Grammaire. Syllabe qu'on prononce en faisant entendre, d'une seule émission de voix, le son de deux voyelles. Ao est une diphtongue dans Chaos, Extraordinaire. Il se dit improprement, par extension, de l'Ensemble de deux ou plusieurs voyelles qui ne forment qu'un son unique dans la prononciation, comme ai, au, eau, eu, ou, oi, oua, oué, oui, ia, ié, io, ieu.

Étymologie de « diphtongue »

Emprunté au latin diphtongus, du grec ancien δίφθογγος, díphthoggos (« qui a deux sons, qui a deux tons »). Orthographié diphthongue avant 1878.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « diphtongue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diphtongue diftɔ̃g

Évolution historique de l’usage du mot « diphtongue »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diphtongue »

  • Demandez à Napoléon Landais* ce que c'est que Dieu. Il vous répondra que c'est une diphtongue. Jean Commerson, Pensées d'un emballeur
  • Restons en anatomie. Pour projeter le son "voix", la consonne vibre d’abord dans la gorge avant que la diphtongue n’ouvre la bouche. Coulant avec élégance, le mot rime avec loi, foi, roi… Toute cette série de mots prestigieux qui suffisent parfois à lever des armées. "Mesdames, Messieurs : le roi !", entendait-on jadis résonner sous les dorures des palais. "Le roi" pourrait désormais être remplacé par "la voix". Dénués de droit divin, les chefs d’Etat gardent pour principal pouvoir leur voix. Même en monarchie, la couronne ne pèse pas bien lourd, seule la parole rend légitime. Le discours de Georges VI d’Angleterre qui lançait son pays en guerre, voilà le réel couronnement de ce roi bègue. Marianne, Le fou des mots : donner de la voix
  • On a beau tendre l’oreille, être à l’affût, rien ne trahit ses origines. Pas l’ombre d’une diphtongue, même légère, aucun québécisme passé en douce, zéro mot de joual. Après 48 ans de vie parisienne – dont 35 comme correspondant pour La Presse –, Louis-Bernard Robitaille est devenu plus Français que Québécois. La Presse, Louis-Bernard Robitaille, vrai salaud, vrai Français
  • Je trouve au contraire que le nom des coureurs est une occasion de s'intéresser aussi à leur pays d'origine. IJ qu'on trouve deux fois dans Kruijswisjk est ce qu'on appelle un digramme (ou diphtongue). L'objet n'est pas de faire un cours de langue (j'en serais incapable) mais de dire que quand on a compris ça, l'orthographe des noms des coureurs devient plus facile à retenir. L'Équipe, Steven Kruijswijk renonce à Paris-Nice - Cyclisme - Paris-Nice - L'Équipe
  • Un curieux attelage, cette mère divorcée d’extraction modeste, originaire de la cité industrielle de Liverpool, et la plus haute représentante de la caste aristocratique. La patate chaude face à l’accent rugueux des terres du Nord... La Reine, à la demande d’une Angela complexée, a d’ailleurs dispensé un cours de diction à son employée : il s’agissait de prononcer le mot « furious », la diphtongue au bon endroit. Quel effort ! , Angela Kelly : elle a relooké la Reine
  • Bernard CERQUIGLINI. - Le français a bien des vertus, mais il n'a pas celle de la musicalité. La musique est faite de notes et de rythmes. En langue, il s'agit de voyelles et de consonnes. Or le français n'a pas une grande richesse de voyelles très ouvertes comme en italien ou en portugais. Le trapèze vocalique est assez resserré. Il n'y a pas de diphtongue et peu de nasales. Le rythme est quasiment calculable, régulier. Il n'a pas de balancement d'accents comme en italien, en espagnol, en allemand ou en anglais. Le français est donc très monotone. Il ne dispose ni de la gamme tonique ni du rythme suffisant pour être une langue tonique ou musicale. Le Figaro.fr, Bernard Cerquiglini: «La langue française n'est pas musicale»
  • Il y a tant de choses qu'il serait agréable de savoir, et que j'ignore! - Je puis cependant vous raconter que la diphtongue oi se prononçait correctement oué à la fin du XVIIIe siècle, comme au XVIIe. Cela, chez les personnes de qualité: à la Cour on disait: le boué pour le bois, des noués (noix), les oués (oies), la sainte croué (croix), ainsi de suite. Le Roué, ainsi que la fleur des poués de la noblesse, parlaient de bouère et de voulouèr (boire, vouloir). Il y avait en cela accord complet entre Versailles et la paysannerie de la Loire (la Louère), d'où la réputation de la Touraine de parler le français le plus «pur». Le Figaro.fr, Comment le français de Paris a tué la prononciation de nos régions
  • @amicVicens : je sais mais j'ai pas le tilde sur mon tel.et quand j'ecris en breton ca me manque itou! mais sa fonction en breton est la nasalisation d'une voyelle,en espagnol le remplacement d'une diphtongue apres certaines consonnes,ca change la prononciation ,ca s'entend mais ca se voit pas ,ca change rien au message et j'en profite ;-) lindependant.fr, Avec Emmanuelle Seigner ou Joey Starr, danse avec les stars à Perpignan ce vendredi soir - lindependant.fr
  • Vient ensuite le cas de la diphtongue, et c’est celui-ci qui concerne “focus”. Dans la pratique, la diphtongue se traduit par un arrondissement des lèvres faible et progressif pour produire un son relâché. Un exercice complexe pour nous, Français, qui ne l’employons pour aucun de nos deux types de “o”: ouverts et fermés. Par ailleurs, comme le note Sophie Herment, les confusions classiques entre “sheet” et “shit” ou “beach” et “bitch” sont dues au non-respect de la diphtongaison. French Morning US, Pourquoi les Français sont-ils incapables de prononcer "focus" ? - French Morning US
  • Chère immunité, sache qu’en février, sur la cordillière annamitique, la nuit tombe un peu avant six heures. Alors que la montagne commence d’étendre ses ombres longues sur la vallée, le fleuve Dak Bla se change en or liquide, les feuillages bruissent du haut des troncs souples. Le talus aussitôt s’emplit de cris, de rires joyeux. On pourchasse les enfants pour les convaincre d’accepter le savon. C’est l’heure du bain, et comme ailleurs dans le monde, à cela près que l’eau courante n’existe pas dans ce village dont la rivière tente de pallier l’absence, les tous petits repoussent avec force la mousse qui pique les yeux. Un court instant, j’ai été distraite par le vol d’un papillon et A-Mok, dont les yeux tombèrent sur mon carnet, fit remarquer que mon écriture ondulait comme un serpent. Il a dit snake, en insistant sur la diphtongue. Pourtant il connaît le français, une langue qu’il tient des prêtres catholiques très implantés dans les villages ethniques des Hauts Plateaux du Vietnam, comme ce village Banhar dont A-Mok est le guérisseur. « Snake » a sifflé près de mon oreille et j’ai vu mon écriture se prendre dans des anneaux. J’en ai eu le souffle coupé. J’ai secoué la tête pour chasser de mon esprit cette vision, sans y parvenir.  , Immunité pour l'humanité | lepetitjournal.com

Traductions du mot « diphtongue »

Langue Traduction
Anglais diphthong
Espagnol diptongo
Italien dittongo
Allemand diphthong
Chinois 二通
Arabe إدغام
Portugais ditongo
Russe дифтонг
Japonais 複母音
Basque diptongoa
Corse diftong
Source : Google Translate API

Diphtongue

Retour au sommaire ➦

Partager