La langue française

Dihydrogène

Sommaire

  • Définitions du mot dihydrogène
  • Étymologie de « dihydrogène »
  • Phonétique de « dihydrogène »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dihydrogène »
  • Citations contenant le mot « dihydrogène »
  • Traductions du mot « dihydrogène »

Définitions du mot dihydrogène

Wiktionnaire

Nom commun

dihydrogène \di.i.dʁɔ.ʒɛn\ masculin

  1. (Chimie) Gaz inflammable inodore, dihydrogène, molécule H2.
    • Le dihydrogène est le principal combustible utilisé dans les piles à combustible. — (Pierre Mayé, Générateurs électrochimiques: Piles, accumulateurs et piles à combustible, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « dihydrogène »

Mot composé de:
  • di-, du grec ancien δι-, issu de δίς (dis) « deux fois »
  • et de hydrogène.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dihydrogène »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dihydrogène diidrɔʒɛn

Évolution historique de l’usage du mot « dihydrogène »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dihydrogène »

  • Doté d’un seul électron périphérique, H est chimiquement l’atome le plus réducteur et peut se lier à pratiquement tous les éléments, et d’abord à lui-même, pour former la molécule de dihydrogène H2 dont la couche périphérique à deux électrons possède la stabilité du premier niveau d’équilibre quantique. Mais la masse du dihydrogène n’est pas suffisante pour qu’il soit retenu par l’attraction terrestre. Selon les connaissances actuelles, il est très peu présent sous forme H2 dans la croûte (2/1000 des atomes) comme dans l’atmosphère (0,5 ppm) alors qu’il est l’atome le plus répandu dans l’Univers dont il constitue plus de 90% des atomes et 75% de la masse. Connaissance des Énergies, Production de l'hydrogène | Connaissances des énergies
  • Une autre approche, plus expérimentale mais aussi plus simple, se passe complètement de panneaux solaires. La lumière est dans ce cas collectée par des matériaux semi-conducteurs appelés photocatalyseurs, qui se présentent sous forme de petits cristaux immergés dans de l’eau. Leurs électrons, une fois excités par les photons lumineux, migrent vers la surface du cristal et enclenchent l’électrolyse de l’eau, produisant ainsi le dihydrogène convoité. Avec cependant un piètre rendement, pour l’instant incompatible avec des applications commerciales. Le Temps, Un cristal convertit la lumière en hydrogène avec un rendement record - Le Temps
  • Sont considérés comme hydrogène "vert" le dihydrogène élaboré à partir d'électrolyseurs alimentés par des énergies renouvelables ou encore le méthane de synthèse obtenu à partir de H2 produit ou stocké. Le biométhane créé par la fermentation de résidus agricoles peut quant à lui jouer un rôle complémentaire. lindependant.fr, VIDEO - Pour sa transition énergétique, l'Allemagne mise sur l'hydrogène - lindependant.fr
  • La mobilité hydrogène se développe et est affichée « verte ». Mais l’hydrogène, le dihydrogène en fait, H2, est fabriqué à 95 % en émettant du CO2 à partir d’hydrocarbures ou en les brûlant. The Conversation, Hydrogène pour la transition énergétique : est-on obligé de le fabriquer ?
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial du phosphate de calcium et de dihydrogène a prédit une croissance futuriste puissante du marché du phosphate de calcium et de dihydrogène et la fusion de plusieurs informations statistiques sur l’industrie respective. En plus de cela, le rapport sur le marché mondial du phosphate de calcium et de dihydrogène est considéré comme une découverte complète d’informations importantes liées au marché international. Instant Interview, Taille du marché du phosphate de dihydrogène de calcium 2020-26:, Jost Chemical Co., Alfa Aesar, Potash Corp – Instant Interview
  • Le Rapport sur le marché Phosphate de dihydrogène et d’ammonium a également fourni des données sur l’impact du COVID 19 sur le marché mondial. Le monde fait face à une crise mondiale de la santé sans précédent dans les 75 dernières années. Elle a touché tous les segments de la population et est particulièrement préjudiciable aux membres des groupes sociaux dans les situations les plus vulnérables. Ainsi, l’économie mondiale a beaucoup de prétention face à cette pandémie. Le Rapport comprend des données complètes sur l’impact du COVID 19 sur le marché Phosphate de dihydrogène et d’ammonium pour aider les utilisateurs à prendre des décisions à grande échelle. Instant Interview, Marché mondial des matières chimiques 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | Henan Huawen Chemical, Sichuan Shengfeng Phosphorus Chemical, Shifang Hua Rong Chemical, Sichuan Shifang Dingli Phoschemical, Qingdao Carlos Agriculture – Instant Interview
  • Marché mondial Phosphate de dihydrogène de sodium qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Phosphate de dihydrogène de sodium. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Phosphate de dihydrogène de sodium. the walkingdeadfrance, Global Phosphate de dihydrogène de sodium Marché Taux de croissance, demandes, statut et prévisions d'application jusqu'en 2029 - the walkingdeadfrance
  • Leur avion "décarboné" volera grâce à l'hydrogène qui passera dans une pile pour fournir l'électricité, bien imaginé. Comment sera donc fabriqué ce dihydrogène 'libre' qu'on ne trouve pas dans la nature? Petit inconvénient; libérer le dihydrogène (à partir de l'eau ou, horreur, à partir du méthane) demande AUTANT d'énergie que ce qui sera restitué dans la pile. Et il faudra bien disposer en amont d'une quantité égale de cette énergie ( reforming du gaz naturel, électrolyse par photovoltaîque, etc) pour fabriquer l'hydrogène nécessaire. ''Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme'' disait Lavoisier. Alors il serait peut-être sage de garder encore un peu les centrales atomiques (100% décarbonées) pour fabriquer ce dihydrogène dont on aura tant besoin... ladepeche.fr, Un plan de 15 milliards d'euros pour sauver l’aéronautique française et préparer l'avenir - ladepeche.fr
  • L’utilisation de plus en plus intensive de telles mesures anti-émeutes, disproportionnées quant au nombre de manifestants est expliquée par de nombreux experts comme étant « extrêmement stratégique » par les forces de police, étant le terrain de jeu idéal pour tester en temps réel l’efficacité du monoxyde de dihydrogène, dont des traces ont récemment été retrouvées dans un canon rue Saint-Aubert. Francheinfo, Des traces de monoxyde de dihydrogène découvertes dans les canons à eau des CRS
  • La simplicité de l’hydrogène (premier atome de la classification périodique, constitué d’un proton et d’un électron) a joué un rôle essentiel dans le développement de la physique moderne. Si la mécanique quantique au début du 20e siècle a conduit à la compréhension des propriétés de l’atome d’hydrogène, puis celles de la molécule dihydrogène, la description précise du comportement sous pression qui permet d’accéder au diagramme de phase de l’hydrogène, c’est-à-dire la connaissance de l’état en fonction de la pression et de la température, reste très difficile tant pour les calculs que pour les expériences. Les données obtenues constituent une première mondiale et permettront de faire progresser les modèles théoriques. CEA/Espace Presse, Espace Presse - Une première mondiale : l’observation de l’hydrogène métallique
  • Le principe est de transformer le surplus d’électricité renouvelable en hydrogène (du dihydrogène, en réalité) via la technique bien maîtrisée de l’électrolyse. Il s’agit de décomposer de l’eau (H2O) en hydrogène et en oxygène, en lui appliquant un courant électrique... , Les "e-fuels" en pole position parmi les carburants du futur - La Libre
  • Le monoxyde de dihydrogène -- aussi appelé MODH ou DHMO selon sa dénomination anglaise -- est un composé chimique inodore et incolore. Un composé auquel nous sommes tous exposés quotidiennement. On le trouve en quantité dans nos fleuves et rivières. Et même dans notre alimentation. L'industrie l'utilise comme solvant et comme diluant. Quant à l'Organisation mondiale de la santé, elle estime à plus de 370.000 le nombre de décès annuels qui seraient dus à son inhalation accidentelle. Elle note aussi qu'un contact prolongé avec sa phase gazeuse ou solide peut provoquer des lésions des tissus ou des brûlures. Futura, Définition | Monoxyde de dihydrogène | Futura Sciences
  • Lakehurst, New Jersey, 6 mai 1937. Le LZ 129 Hindenburg s'écrase à son arrivée aux Etats-Unis. C'est la première catastrophe aérienne transatlantique. Bilan : 36 morts. Les images effroyables du crash du zeppelin ont définitivement enterré l'hydrogène comme carburant. Sauf que le carburant du Hindenburg n'était pas l'hydrogène, mais du gazole. L'hydrogène, ou plutôt le dihydrogène, ne faisait qu'assurer la lévitation du dirigeable. Une brèche entraînant un mélange avec l'oxygène de l'air suivi d'un arc électrique ont été les causes de l'explosion. Capital.fr, La voiture à l'hydrogène est-elle vraiment pour demain ? - Capital.fr
  • D’une part, le «vaporeformage» de gaz naturel. A une température comprise entre 700 et 11OO °C, de la vapeur d’eau réagit avec le méthane pour produire du dioxyde carbone et du dihydrogène. Slate.fr, L’hydrogène bas carbone: qu’est-ce que c’est? | Slate.fr
  • Le ravitaillement d’un véhicule à hydrogène est aisé et s’effectue en seulement quelques minutes. La pile à combustible utilise la molécule de dihydrogène (H2) pour fonctionner en réagissant avec le dioxygène (O2) de l’air, libérant ainsi de l’énergie mais ne rejetant que de l’eau pure (H2O). En parallèle de son nouveau modèle, Toyota tente de soutenir le développement des infrastructures de distribution d’hydrogène dans les principaux marchés mondiaux. Autonews Green, Toyota Mirai : une seconde génération qui a du style
  • Le prix de la pile à combustible est grevé par le platine du catalyseur, mais aussi par le coût du réservoir d'hydrogène, délicat à fabriquer. Ci-dessus, Hydropack, le système de stockage de dihydrogène liquéfié de l'équipementier français Plastic Omnium. Challenges, Poids du réservoir dans le prix de la pile à combustible - Challenges
  • Vecteur énergétique presque aussi versatile que l’électricité, le dihydrogène a le vent en poupe pour remplacer les énergies fossiles. Problème, il n’est vraiment vertueux pour la transition énergétique que "vert", c’est-à-dire produit à partir de ressources renouvelables, comme l’eau, l’électricité solaire ou éolienne, le biogaz… ou la biomasse. Or, le seul hydrogène vraiment compétitif vis-à-vis des combustibles fossiles est produit à partir de gaz fossile par vapocraquage, pour environ 1,5 dollar le kilo. Pour la jeune filière hydrogène vert, c’est l'objectif à atteindre. En passant par l’électrolyse de l’eau et des énergies renouvelables, on en est encore loin. usinenouvelle.com/, Comment Haffner Energy va produire un hydrogène vert (de bois) compétitif - L'Usine Energie
  • Le vaporeformage de gaz naturel : en présence de vapeur d’eau surchauffée, les atomes carbonés (C) du méthane (CH4) se dissocient et se réarrangent pour obtenir d’un côté du dihydrogène (H2) et de l’autre du dioxyde de carbone (CO2). La Croix, Hydrogène, tout le monde planche sur le sujet
  • L’hydrogène naturel désigne l’hydrogène existant sur terre à l’état naturel, sous la forme de la molécule de dihydrogène (H2). Dans les années 1970, des chercheurs américains de l’Ifremer découvrent des émanations de ce gaz dans les océans. Mais avec des flux modestes et situées à plus de 4 000 mètres de profondeur, ces sources océaniques n’avaient aucun intérêt pour les industriels. Au milieu des années 1980, cependant, d’autres découvertes plus importantes vont relancer l’hydrogène naturel et faire mentir les scientifiques. Ceux-ci ont toujours pensé que cette ressource ne pouvait jamais émerger dans les sous-sols. La Revue des Transitions, Hydrogène naturel : une source potentielle d’énergie renouvelable - La Revue des Transitions
  • A son corps défendant, le GLC F-Cell partait avec un handicap de prix, dû à l'insistance de son constructeur de le douer de la capacité unique de tirer les électrons nécessaires à sa propulsion aussi bien d'une prise de courant, à l'arrêt, que d'une réserve de dihydrogène, en roulant. Une complexité mécanique que Daimler justifiait au moment du lancement, en 2017, par la rareté des pompes délivrant de l'hydrogène. "D'ici à quelques années, lorsque le réseau de distribution se sera étoffé, nous pourrons rouler à l'hydrogène exclusivement, grâce au courant produit par la pile à combustible", expliquait à l'époque Christoph Sedlemayr, du service de communication de Daimler. "Mais en attendant, il est souhaitable de pouvoir charger sa batterie sur une prise de courant, soit à domicile soit sur un chargeur rapide public."  Challenges, Voiture électrique à hydrogène : pourquoi Daimler y renonce - Challenges
  • La Mirai et ses semblables sont propulsées par un moteur électrique. Sauf que l’énergie fournie ne provient pas de batteries, au contraire des voitures électriques, mais d’une pile à combustible alimentée au dihydrogène (H2). Cet élément, stocké dans des réservoirs, est associé à du dioxygène (O2) de l’air ambiant lors d’une réaction chimique libérant de l’énergie pour le moteur, tout en émettant de l’eau pure (H2O). Le Temps, L’hydrogène carbure… dans l’indifférence générale - Le Temps
  • L'hydrogène comme vecteur énergétique est une idée qui se concrétise aujourd’hui, transition énergétique oblige. S’interroger, en citoyen éclairé, sur ce que devrait être notre futur énergétique conduit à se poser la question de la ressource. Est-elle abondante et peut-elle être utilisée avec sobriété ? Quelles sont ses performances et sa durabilité ? Est-elle renouvelable à l’échelle de la vie humaine ? Son exploitation et son utilisation respectent-elles l’environnement et les individus ? Est-elle accessible à tous et partout ? Les contextes applicatifs sont-ils multiples [1] ? L’hydrogène a la particularité de répondre à l’ensemble de ces exigences. Il constitue l’élément le plus abondant de l’univers, dont il représente 75 % de la masse et 92 % des atomes. Sur Terre, il n’est malheureusement que rarement présent sous la forme de molécules stables de dihydrogène. Il va donc falloir le produire. Point positif, la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau est très facile et le procédé peut même être propre si l’électricité utilisée est d’origine renouvelable. S’illustre ici la dualité entre les deux vecteurs énergétiques que sont l’hydrogène-énergie – le second terme souligne la finalité recherchée – et l’électricité. Évidemment, les rendements ne sont pas unitaires, mais le passage électricité-hydrogène peut atteindre des rendements de 70 % et le passage hydrogène-électricité des rendements de 60 %. La valorisation systémique des déperditions thermiques associées permettra d’augmenter l’efficience énergétique globale. industrie-techno.com, [Cahier Technique] L'hydrogène- énergie s'impose dans le monde industriel
  • Concentré de technologie avant-gardiste à la japonaise, la Toyota Mirai propose un design torturé mais a le mérite d’être une pionnière dans sa catégorie. La berline vient de prouver qu’elle était également particulièrement fiable avec le succès de CleverShuttle en Allemagne. La traction de cette auto repose sur le principe de la pile à combustible, qui produit de l’électricité à partir de la réaction entre le dihydrogène (contenu dans un réservoir d’environ 5 kg de H2 compressés à 700 bars) et de dioxygène de l’air. Résultat : on obtient la molécule H2O, soit tout simplement de l’eau, seul “déchet” rejeté dans l’atmosphère. Les deux réservoirs de l’auto (1 à l’avant et 1 à l’arrière) disposent d’une capacité combinée de 122,4 litres et permettent de parcourir environ 500 km sans recharger. Autonews Green, Toyota Mirai : 2 millions de kilomètres à l’hydrogène avec CleverShuttle
  • Cette annonce suscite l’intérêt. L’hydrogène sert à alimenter les piles à combustible qui produisent de l’électricité et de la chaleur en ne rejetant que de l’eau, une technologie utilisée à titre marginal à l’heure actuelle dans les transports. Elle est censé jouer un rôle clé dans la transition énergétique, à condition d’augmenter ses usages et de réduire ses coûts de production indiquait en juin l’Agence internationale de l’énergie (AIE). La production d’hydrogène est elle-même gourmande en énergie –  le dihydrogène, H2, n’est disponible qu’en cassant des molécules plus grosses comme l’eau (H20) ou le méthane (CH4). SudOuest.fr, Energie : la promesse de l’hydrogène abondant et pas cher ?
  • En Allemagne, la première mise en service mondiale d'un train à hydrogène a eu lieu en septembre 2018 en Basse-Saxe. Ils fonctionnent grâce à une pile à combustible qui produit de l'électricité par oxydation du dihydrogène par du dioxygène. En mai 2019, Alstom remporte un appel d'offres pour fournir 27 trains à hydrogène, l'Alstom LHB Coradia LINT, qui desserviront à la région de Francfort. Europe 1, Le train à hydrogène bientôt en France ? "D'ici 3 ou 4 ans", selon le PDG d'Alstom
  • L’hydrogène naturel désigne l’hydrogène, existant sur terre à l’état naturel, sous la forme de la molécule de dihydrogène (H2). Depuis les années 1970, des émanations d'hydrogène naturel ont d’abord été trouvées dans les océans , notamment par l'Ifremer. Bien sûr un hydrogène de cette sorte, récupérable en grande quantité, serait une ressource de grand intérêt. Il permettrait de passer outre les deux procédés industriels de production d’hydrogène utilisés aujourd’hui, le vaporeformage et l’électrolyse de l’eau. Mais avec des flux modestes et situées à plus de 4 000 mètres de profondeur, ces sources océaniques sont parfaitement inutiles de point de vue industriel. Et malgré ces découvertes dans les océans, qui prouvent que l'hydrogène circule librement dans le sous-sol, les scientifiques n'ont pas imaginés que de telles émanations pouvaient aussi avoir lieu sur les continents.  « C’est même un crédo scientifique, cela fait partie des choses admises à l’école, explique Alain Prinzhofer, docteur d’État en géologie-géochimie, et chercheur à l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN) pendant 20 ans. Le gaz hydrogène ne peut pas se former dans le sous-sol ». Avec Eric Deville, les deux chercheurs, quoique sceptiques, travaillent pourtant à l’IFPEN sur ce sujet controversé : la Terre pourrait-elle être une source importante d’hydrogène ? industrie-techno.com, L’hydrogène naturel : future source d'énergie ?
  • Le facteur pécuniaire a évidemment guidé le choix de la batterie et le conducteur ne s’y trompe pas lorsqu’il regarde le rapport coût/consommation en énergie : effectuer une même distance de 100 kilomètres nécessite un kilo d’hydrogène, soit 50 à 60 kilowattheures, contre 15 à 20 kilowattheures pour une voiture à batterie. Le rendement cumulé en électricité a clairement joué à l’avantage de la batterie par rapport à la PAC, de 70 à 75 % pour la première contre environ 35  % pour la seconde, celui des moteurs thermiques s’échelonnant de 15 à 20 %. Et peut-on sérieusement percevoir une solution durable dans un dihydrogène majoritairement produit à partir d’énergies fossiles et de craquage de gaz naturel synonyme d’émissions de CO2 ? , Batterie vs hydrogène : 3 scénarios pour la voiture électrique
  • On peut produire le dihydrogène de différentes manières: , La pile à combustible - Ecosources
  • Ils estiment que les véhicules à piles à combustible qui utilisent du dihydrogène comme carburant représentent un potentiel important pour faciliter la transition vers une mobilité sans émission polluante. Un potentiel qui, d’après eux, ne pourra pas s’exprimer en l’absence d’un vrai réseau de ravitaillement dans toute l’Europe. La France, à elle seule, compte une vingtaine de stations hydrogène. Une trentaine sont en construction et une soixantaine sont encore au stade de projet.  Toms Guide : actualités high-tech et logiciels, Les constructeurs automobiles veulent plus de stations à hydrogène
  • En contrepartie, la pile à combustible souffre d'un prix de revient conséquent, sinon décourageant. Sur ce front, Daimler, BMW, Honda, Toyota et Hyundai (grands pionniers de cet appareil qui produit de l'énergie électrique en combinant l'oxygène de l'air ambiant aux molécules de dihydrogène stockées sous pression dans un réservoir embarqué) affirment en cœur que des progrès sensibles ont été accomplis ces cinq dernières années, à mesure que les ingénieurs parvenaient à diminuer le taux de métaux précieux qui agissent comme catalyseur. Avec une production en série, la pile à combustible et sa bonbonne de dihydrogène pourraient atteindre rapidement la parité de coût avec une grosse batterie au lithium et son onduleur-chargeur.   Challenges, Investir dans voiture électrique coûte cher. Et l'hydrogène? - Challenges
  • C'est qu'en usant d'un peu d'imagination, il est facile de prêter la cause de nombreux troubles à cet horrible monoxyde de dihydrogène: sa formule gazeuse peut causer de graves brûlures (coucou la casserole de pâtes), il est l'élément principal des pluies acides (ben tiens), on en trouve dans les OGM, les vaccins et les chemtrails... La liste est bien sûr kilométrique. Site-LeVifFocus-FR, Le monoxyde de dihydrogène, ce produit mortel qu'on consomme tous les jours - Télé - FocusVif
  • Selon Karin Willquist, une première étape vers une société de l'hydrogène, rendue possible par le développement des modes de production biotechnologiques, serait d'intégrer progressivement le dihydrogène dans les réseaux de méthane. C'est déjà le cas à Malmö (Suède), où les bus utilisent un mélange de méthane et de dihydrogène, explique-t-elle. « Le bio-hydrogène sera probablement un complément du biogaz dans le futur » prédit-elle. Futura, Une super bactérie double la production biologique d'hydrogène
  • Ce gaz vecteur d’énergie chargé est décidément chargé de tous les espoirs. Aisément produit à partir d’énergie électrique renouvelable (éolien et solaire) ou de biomasse, le dihydrogène consomme ensuite beaucoup d’énergie durant son stockage sous pression, dans des bonbonnes réfrigérées. Pour autant, ses bilans énergétique et carbone en font une alternative attrayante aux solutions de stockage de l’énergie électrique en batteries, dont la production consomme pas mal de ressources minières.   Challenges, Symbio, le Français qui fournit Renault en pile combustible - Challenges
  • Ces ressources subissent une première conversion thermochimique (à très hautes températures) qui va les transformer en un mélange de monoxyde de carbone (CO) et de dihydrogène (H2). Ce mélange va ensuite être traité pour donner aboutir à un carburant de synthèse : soit de l’essence, du diesel ou bien du kérosène. C’est ce que l’on nomme procédé de Fischer-Tropsch. The Conversation, Carburants de synthèse, biocarburants, kérosène vert… De quoi parle-t-on exactement ?
  • Le LHC est un gigantesque tunnel souterrain circulaire, construit dans le but de provoquer des collisions entre 2 groupes de particules comme par exemple des protons. Ces protons sont obtenus à partir d’une molécule de dihydrogène (H2) que l’on prive de ses électrons. Et en ce qui concerne la vitesse, cet accélérateur de particules a la particularité de projeter ces fameux protons à une vitesse proche à 99,9999991% de celle de la lumière. Une première en physique des particules ! Dès sa mise en service en 2008, un des objectifs du LHC est très clair : démontrer l’existence de la 17ème et dernière particule élémentaire théorique, le fameux Boson de Higgs ! Amphisciences, Le LHC, le plus grand accélérateur de particules du monde - Amphisciences
  • La combustion d'un kg de dihydrogène libère 3 fois plus d’énergie que celle d'un kg d’essence. Connaissance des Énergies, Hydrogène et transports : technologies existantes, sûreté et enjeux
  • Ainsi, beaucoup de dihydrogène pourrait avoir été produit par des réactions entre de l'eau et d'importantes quantités de fer apportées par un bombardement météoritique de matériaux primitifs riches en fer (par exemple, comme les météorites chondritiques EH). Enfin, on sait que le rayonnement ultraviolet des étoiles peut photo-dissocier des molécules d'eau en donnant des molécules H2 et O2. Si le champ de gravité d'une superterre est suffisamment important et si elle possède un bouclier magnétique capable de la protéger, dans une certaine mesure de l'érosion de son atmosphère par l'activité de son étoile hôte, alors il est possible d'avoir là aussi une atmosphère contenant beaucoup d'hydrogène. Futura, Exobiologie : la vie pourrait exister dans les atmosphères d'hydrogène
  • Phil Sharp : Il s’agit de faire les courses en mode zéro émission. L’idée c’est d’avoir un bateau encore plus propre puisqu’il n’émet pas un gramme de carbone, étant équipé d’une pile à combustible à hydrogène. On va avoir le premier voilier hauturier qui soit en même temps un démonstrateur pour les solutions de type hydrogène. C’est le résultat de plusieurs années de développement. On a une pile à combustible de 8,5 kilowatts, qui est à la fois puissante et très compacte. Là-dedans on fait réagir le dihydrogène avec le dioxygène de l’air, et cela produit l’électricité dont on a besoin y compris pour la propulsion. On ne rejette que de l’eau. Le moteur est un Oceanvolt SD15, de 15 kilowatts. On a aussi un parc de batteries lithium. C’est un système qui peut aussi convenir pour des vedettes à moteur, et pour les navires de commerce. C’est une très bonne solution pour l’avenir. On expérimente des technologies qui sont vitales pour la transition énergétique dans l’industrie maritime. Notre vocation est d’accélérer l’innovation dans ce secteur de l’hydrogène et de la pile à combustible. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Environnement. Un voilier de course à hydrogène [vidéo]
  • Pour une étude sur la production de dihydrogène, le Conseil régional octroie une aide de 5750 euros à cette communauté de communes. SudOuest.fr, De la santé à l’innovation, les priorités de la Région pour le Lot-et-Garonne en 2020
  • L'hydrogène est dit "vert" lorsque l'on fait appel à l'électricité verte issue d'énergies renouvelables pour la produire grâce au procédé de l'électrolyse (séparation de l'eau en dihydrogène - H2 et O2). Cette énergie propre n'émettant aucun gramme de CO2, comprimable et stockable, peut être utilisée comme carburant, ou encore transformée en gaz ou en électricité. La Tribune, Le Plan Hydrogène Vert de la Région Occitanie, un levier de croissance et d’emplois
  • Schéma de principe du chargeur pour voiture électrique conçu par la firme anglaise AFC Energy : du dihydrogène alimente une pile à combustible, qui génère du courant stocké sous 48 volts dans une batterie d'accumulateurs. Challenges, L’hydrogène accélère le déploiement de la charge rapide - Challenges
  • Parmi les énergies propres disponibles, on trouve l’hydrogène, qui sous sa forme dihydrogène peut être utilisé dans une pile à combustible. Pour l’instant, l’utilisation des piles à combustible (que ce soit pour utiliser de dihydrogène ou du méthanol) reste encore largement en retrait par rapport à d’autres carburants, comme le gaz naturel liquéfié. Pour avancer dans ce domaine, le groupe ABB et Ballard Power Systems ont signé mardi un protocole d’accord pour le développement d’un système d’alimentation électrique pour navires reposant sur une pile à combustible. Mer et Marine, ABB et Ballard planchent sur des piles à combustible | Mer et Marine
  • Baptisé F12, ce bus alimenté par des réservoirs stockant du dihydrogène gazeux sous pression (700 bars) et décliné en deux longueurs (10,5 et 12 mètres) sera le premier véhicule lourd fonctionnant avec ce type de carburant développé par Geely, l’un des tous premiers constructeurs dans l’ex Empire du Milieu, actionnaire de référence du groupe Daimler et propriétaire des marques Volvo et Polestar. www.breezcar.com, En Chine, Geely présente son bus à hydrogène avec 500 km d’autonomie
  • Dans une pile à combustible se produit la réaction inverse. A partir de dioxygène (O2) et de dihydrogène (H2), une pile à combustible produit un courant électrique, de la chaleur et de l’eau. Oxygène et hydrogène sont ultra-abondants sur terre. La réaction n’engendre aucune pollution. , L’Hydrogène et sa promesse des piles à combustibles (2/6)
  • Le dihydrogène (H2) est l'un des éléments les plus abondants de la planète et son utilisation ne produit comme déchet que de l'eau. Seul problème, il n'est pas présent en forme libre dans la nature, il est associé avec d'autres atomes comme l'oxygène (eau) ou le carbone (hydrocarbures). Ce n'est donc pas une source d'énergie, mais un vecteur. Comme l'électricité, il dépend d'autres sources énergétiques pour être extrait, énergies qui conditionnent son impact réel sur l'environnement et son caractère durable. Futura, L'hydrogène renouvelable à partir de biomasse se concrétise
  • Un véhicule à pile à combustible (FCEV) fonctionne sur le même principe qu’une voiture électrique. Cependant, son énergie n’est pas stockée dans une batterie, mais dans des réservoirs d’hydrogène. Du dihydrogène (H2) y est stocké sous pression. Via une réaction d’oxydation entre le dihydrogène et le dioxygène contenu dans l'air, une pile à combustible produit de l'électricité et de la vapeur d'eau. Une petite batterie “tampon” est tout de même installée. C’est un moteur électrique qui se charge d’entraîner les roues, comme sur une voiture électrique à batterie (BEV). , Électrique vs hydrogène : Volkswagen justifie son orientation vers les voitures à batterie - Les Numériques
  • Le principe étant le même qu’avec un moteur essence ou diesel, à la différence que le dihydrogène du réservoir actionnera un piston en présence de dioxygène. Deux énormes avantages à cette voiture : ultra écologique (CQFD) et ultra économique ! NeozOne, Auto Moto : Une voiture à l'hydrogène pour bientôt !

Traductions du mot « dihydrogène »

Langue Traduction
Anglais hydrogen
Espagnol hidrógeno
Italien idrogeno
Allemand wasserstoff
Chinois
Arabe هيدروجين
Portugais hidrogênio
Russe водород
Japonais 水素
Basque hidrogenoa
Corse idrogenu
Source : Google Translate API
Partager