La langue française

Déterrage

Définitions du mot « déterrage »

Trésor de la Langue Française informatisé

Déterrage, subst. masc.a) Action de déterrer. Synon. déterrement.Alors reprirent les pérégrinations sans fin, les longs déterrages sous les pommiers des bois, les patientes glanes aux buissons secoués de leur neige (Pergaud, De Goupil,1910, p. 62).Agric. Action de soulever de terre le soc d'une charrue. Le déterrage et le terrage des charrues polysocs se font à la main, pour les charrues à chevaux et automatiquement pour les charrues à tracteur (Ballu, Mach. agric.,1933, p. 109).b) Chasse. Action de chasser certains animaux comme le blaireau ou le renard en les bloquant dans leur terrier. [detε ʀa:ʒ]. 1reattest. 1874 (Extr. du Journ. d'Agric. prat. ds Journ. offic., 16 oct., p. 7051, 2ecol. ds Littré); du rad. de déterrer, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

déterrage \de.tɛ.ʁaʒ\ masculin

  1. Action de retirer de la terre.
    • L’époque de l’opération en 1874 a été : 1° l’enterrage, le 20 février ; 2° le déterrage, le 20 mai… le déchaussage ou le déterrage [suivant qu’on aura butté ou enterré le cep] sera préférable par un temps doux. — (Extr. du Journal d'Agr. prat. dans Journal officiel 16 oct. 1874, page 7051, 2e colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉTERRAGE (dé-tè-ra-j') s. m.
  • Terme rural. Action de retirer de la terre. L'époque de l'opération en 1874 a été : 1° l'enterrage, le 20 février ; 2° le déterrage, le 20 mai… le déchaussage ou le déterrage [suivant qu'on aura butté ou enterré le cep] sera préférable par un temps doux, Extr. du Journ. d'Agr. prat. dans Journ. offic. 16 oct. 1874, p. 7051, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déterrage »

(Siècle à préciser) Dérivé de déterrer avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déterrage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déterrage detɛraʒ

Évolution historique de l’usage du mot « déterrage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déterrage »

  • “Il y a par exemple le déterrage des blaireaux ou des renards. Pour cela, on commence par creuser, on envoie les chiens. Ca s’agite dans le terrier, l’animal commence à sortir. On l’attrape avec une pince en métal et on l'abat ensuite au fusil ou à la dague. Ou éventuellement, on le laisse se faire dévorer par ses chiens. C’est une méthode assez sympathique”, dénonce-t-il. RMC, « Chasse à la glu », « déterrage des blaireaux »: pourquoi ces députés demandent l'interdiction des « chasses traditionnelles »
  • Une soixantaine de parlementaires ont demandé lundi la fin des chasses traditionnelles, dont les pratiques de déterrage très controversées. Le Monde.fr, La question du risque sanitaire ravive les tensions entre partisans et opposants à la chasse au blaireau
  • Blaireaux et renards. Autre pratique dans le viseur des parlementaires : le déterrage des blaireaux et des renards. Elle consiste à traquer les animaux sous terre avec les chiens, puis à les extirper et les tuer. Une pratique dénoncée par de nombreuses associations de défense des animaux comme One Voice. L'un de ses membres avait infiltré un groupe de chasseurs dans les Hauts de France puis diffusé une vidéo de ces pratiques. midilibre.fr, Chasse à la glu et vénerie sous terre : faut-il interdire ces "méthodes archaïques" ? - midilibre.fr
  • Non, il a raison. Les modalités de vie de cet animal nocturne étaient inconnues il y a encore quelques décennies ! La chasse du blaireau par déterrage s’est établie en France des siècles auparavant, se fondant sur des mythes et des croyances complètement infondées. Aujourd’hui elle est encore pratiquée en France grâce au lobby qu’exerce les chasseurs sur le seul argument de la préservation d’une « tradition ancestrale ». Le législateur tolère cette barbarie car l’animal n’est pas encore classé comme en voie d’extinction par l’UICN, malgré que le nombre d’individus se soit aujourd’hui fortement réduit dans l’hexagone du fait de la chasse, du piégeage, du gazage des terriers, de la pollution des sols et de l’urbanisation. Le déterrage du blaireau n’a aucune utilité de régulation puisque son cycle de reproduction lent ne lui permettait pas de proliférer et de devenir un nuisible. Compte tenu aujourd’hui de la faible densité de ces animaux sur le territoire, leur impact sur la chaine alimentaire des autres espèces est très faible. Sa réputation de destructeur de cultures est très largement surévaluée et s’explique par l’ignorance générale des chasseurs et des agriculteurs quant à ce petit mammifère plantigrade. Au contraire, les blaireaux jouent un rôle utile dans l’écosystème car ils enrichissent les sols, augmentent la biodiversité et régulent les populations d’autres espèces au même titre que les serpents ou les rapaces. Cet article, renferme malheureusement tous les poncifs habituels répétés par les chasseurs pour justifier la destruction de ces animaux : « ils n’ont plus d’autres prédateurs que l’homme », « ils pullulent », « ils font des dégâts », etc … Sans jamais être capable d’apporter des preuves concrètes. Faute de données scientifiques fiables, le nombre de blaireaux sur le territoire reste globalement inconnu, sauf les estimations « à la louche » faites sur la base de comptages réalisés par ceux-là même qui défendent la chasse du blaireau, évidement ! Chassons.com, Comment se déroule « vraiment » la chasse sous terre du blaireau ? - Chassons.com
  • Dès 8h45, ce 1er juillet, une quarantaine d activistes de plusieurs partis politiques et d’associations de défense des animaux ont déployé leurs banderoles pour soutenir l’arrêté de Catherine Le Troquier, maire de Valaire voté en conseil municipal  le 13 septembre 2019, pour interdire sur sa commune le déterrage et la mise à mort des blaireaux. Une pratique légale mais cruelle appelée vénerie sous terre  que l’élue qualifie “d’horreur légale”. Magcentre, La cause des blaireaux de Valaire plaidée à Orléans | Magcentre
  • La saison complémentaire de vénerie sous terre vient de débuter dans 71 départements français dont la Creuse, la Haute-Vienne et la Corrèze. Accordée par les préfets, elle permet aux chasseurs de “déterrer” le blaireau du 15 mai au 15 septembre en plus de la période réglementaire qui s’étend du 15 septembre au 15 janvier, et de la saison de chasse classique qui court jusqu’à la fin février. Le petit ours de nos campagnes est ainsi chassable neuf mois et demi sur douze de différentes manières (déterrage, tirs de nuit, tirs de jour, collets arrêtoirs, piégeage). www.lamontagne.fr, Le blaireau mérite-t-il vraiment son triste sort en Limousin comme ailleurs ? - Guéret (23000)

Images d'illustration du mot « déterrage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déterrage »

Langue Traduction
Anglais digging up
Espagnol desenterrando
Italien scavare
Allemand ausgraben
Chinois
Arabe نبش
Portugais cavando
Russe выкапывать
Japonais 掘り出します
Basque induskatzen
Corse scavà
Source : Google Translate API

Déterrage

Retour au sommaire ➦

Partager