La langue française

Déshydrogénase

Définitions du mot « déshydrogénase »

Wiktionnaire

Nom commun

déshydrogénase féminin

  1. (Biochimie) Enzyme qui oxyde un substrat par le transfert d'un ou plusieurs ions (H+) à un accepteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « déshydrogénase »

Formé :

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déshydrogénase »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déshydrogénase desidrɔʒenas

Évolution historique de l’usage du mot « déshydrogénase »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déshydrogénase »

  • Le rapport d’étude de marché 2019-2024 sur le marché L’alcool déshydrogénase est une étude et une analyse approfondies du marché par nos experts de l’industrie avec une connaissance inégalée du domaine. Le rapport mettra en lumière de nombreux points critiques et tendances de l’industrie qui sont utiles pour nos clients estimés. , Marché L’alcool déshydrogénase d’ici 2024 par fabricants, régions, revenus, prix et application – The Fordactu
  • Le résumé de l’analyse du marché Alcool déshydrogénase par Reports Insights est une étude approfondie des tendances actuelles conduisant à cette tendance verticale dans diverses régions. La recherche résume les détails importants liés à la part de marché, la taille du marché, les applications, les statistiques et les ventes. En outre, cette étude met l’accent sur une analyse approfondie de la concurrence sur les perspectives du marché, en particulier sur les stratégies de croissance revendiquées par les experts du marché. Instant Interview, Dernière étude sur le marché Alcool déshydrogénase jusqu’en 2026 | Profil des meilleurs acteurs mondiaux comme – Sigma-Aldrich, Alfa Aesar, Roche Diagnostics, MAK Wood, OYC Americas – Instant Interview
  • Le rapport Global Glutamate déshydrogénase Market donne les possibilités à venir et une prévision détaillée du marché Glutamate déshydrogénase. Le rapport met en évidence les principaux événements du marché, y compris les dernières tendances, les améliorations technologiques, les possibilités de croissance et les acteurs du marché tels que Roche, Randox, DiaSys, TOYOBO, DIRUI, Beijian-X Inchuangyuan, BSBE, Changchun Huili, BIOBASE, TESE, ELIKAN etc. qui contribuent à la croissance globale du marché. the walkingdeadfrance, Rapport de recherche pour Mondial Glutamate déshydrogénase Marche (2020-2029) || Roche, Randox, DiaSys - the walkingdeadfrance
  • Le rapport récemment publié intitulé Global Glutamate déshydrogénase Market donne une image complète de tous les aspects importants qui affectent et sont cruciaux pour une étude de marché au cours de l’année de prévision 2020-2029. Ce rapport comprend toutes les données de recherche primaires et secondaires nécessaires pour effectuer une analyse approfondie du marché Glutamate déshydrogénase. Il se concentre principalement sur un aspect très important qu’est la segmentation régionale. L’étude régionale apporte des éclaircissements sur d’autres facteurs influents du marché tels que la croissance, le revenu, les opportunités, la taille et les tendances actuelles. Cette étude comprend également les applications des utilisateurs finaux, les types de marché, les produits et les acteurs clés tels que Roche, Randox, DiaSys, TOYOBO, DIRUI, Beijian-X Inchuangyuan, BSBE, Changchun Huili, BIOBASE, TESE, ELIKAN boursomaniac, Aperçu de la croissance de Mondial Glutamate déshydrogénase Marche (2020-2029) || Roche, Randox, DiaSys - boursomaniac
  • Un rapport parlementaire publié le 25 juin 2020 sur les fongicides SDHI (inhibiteurs de succinate déshydrogénase) va dans le sens des conclusions rendues par l’Anses en 2019. Le document conclut qu’il n’y a pas lieu d’avoir une alerte sanitaire sur cette famille de fongicides suspectés de constituer un danger. La France Agricole, Fongicides : Pas d’alerte sanitaire sur les SDHI selon des parlementaires
  • Sa désintégration est liée aux turbulences que l’agence a traversées ces derniers mois. Pionnière sur certains sujets − elle a été la première grande agence sanitaire à se positionner sur la question des perturbateurs endocriniens −, l’Anses n’en a pas moins été prise dans de vives controverses sur des questions de pesticides. Polémique autour du chlordécone aux Antilles ; bataille sur le sulfoxaflor, dangereux pour les abeilles ; invalidation de l’autorisation du Roundup 360 par un tribunal administratif ou encore alerte de biologistes sur les fongicides « SDHI » (pour « inhibiteurs de la succinate déshydrogénase »)… A plusieurs reprises, l’agence a été publiquement mise en cause par des associations ou des chercheurs, voire désavouée par la justice. Le Monde.fr, Le comité d’éthique de l’Anses en déshérence depuis six mois
  • Les mitochondries sont des organelles présentes dans les cellules eucaryotes. Elles contiennent des chaînes respiratoires, cruciales pour la survie des organismes. Sans les mitochondries, impossible d’extraire, en présence d’oxygène, l’énergie contenue dans les aliments pour permettre le fonctionnement des cellules. Chez l’être humain, un disfonctionnement d’une enzyme clé de la chaîne respiratoire, la succinate déshydrogénase (SDH), est associé à de graves pathologies. De nombreux traitements fongicides employés dans les parcelles agricoles ou sur les terrains de sport, agissent en bloquant l’activité de la SDH de champignons parasites, et de ce fait empêchent leur développement. Ces composés, inhibiteurs de la SDH, sont appelés SDHI. Des scientifiques français1 viennent de mettre en évidence que huit molécules fongicides SDHI commercialisées en France ne se contentent pas d’inhiber l’activité de la SDH des champignons, mais sont aussi capables de bloquer celle du ver de terre, de l’abeille et de cellules humaines, dans des proportions variables. En effet, l’équipe de recherche dirigée par Pierre Rustin, directeur de recherche émérite du CNRS, a montré que les SDH de 22 espèces différentes étaient très similaires, en particulier dans les zones ciblées par les SDHI. Enfin, les chercheurs et chercheuses ont montré que les conditions des tests réglementaires actuels de toxicité masquent un effet très important des SDHI sur des cellules humaines : les fongicides induisent un stress oxydatif dans ces cellules, menant à leur mort. Cette étude est publiée dans la revue PLOS ONE le 7 novembre 2019. CNRS, Les fongicides SDHI sont toxiques pour les cellules humaines | CNRS
  • C’est précisément le but recherché par les SDHI qui sont utilisés comme fongicides : ils visent à provoquer la mort des champignons par asphyxie cellulaire. Pour ce faire, comme leur nom l’indique, les SDHI viennent inhiber, autrement dit empêcher, l’action d’une des enzymes essentielles de la chaîne respiratoire, la succinate déshydrogénase (SDH), dite aussi complexe II. Plus précisément, les SDHI ont été conçus pour venir se lier au site où se fixe normalement le Coenzyme Q10 sur l’enzyme SDH et empêcher ainsi le bon fonctionnement de cette dernière.  Les SDHI sont commercialisés comme fongicides, mais leur mode d’action ne serait pas, selon vous, spécifique aux champignons. Qu’en est-il ?P.R. : Une étude scientifique publiée en 1976 avait déjà démontré que la carboxine, le tout premier SDHI commercialisé comme fongicide dès les années 1960-70 aux États-Unis, inhibait aussi la SDH des mammifères. Étonnamment, bien que les dernières générations de SDHI bénéficient d’autorisations récentes de mise sur le marché, leur non-spécificité est pourtant connue de longue date. Cette ignorance surprenante de la part des autorités réglementaires nous a conduits à mettre en place une nouvelle étude dont les résultats ont été publiés en novembre dernier dans la revue PLOS ONE. Et comme on pouvait s’y attendre, notre étude confirme le constat de 1976 : huit des SDHI, dont ceux de dernière génération, utilisés actuellement et massivement en France2, inhibent aussi bien l'enzyme SDH des champignons ou humaines.  Comment avez-vous démontré cette non-spécificité ?P.R. : Nous avons extrait la SDH de champignons responsables de la pourriture grise (Botrytis cinerea)3, de vers de terre (Lumbricus terrestris), d’abeilles domestiques (Apis mellifera), ainsi que celle de trois donneurs anonymes sains à partir de cellules de leur peau (des fibroblastes). Pour chacune des huit molécules commerciales de SDHI, nous avons ensuite évalué in vitro leur effet sur l’activité des quatre SDH d’origine biologique différente. Cela nous a permis de mesurer l’indicateur de référence en matière d’évaluation de toxicité d’une substance : la concentration inhibitrice médiane (IC50). Celle-ci indique la quantité de substance nécessaire pour inhiber de moitié l’activité de l’enzyme. Et les résultats sont sans appel : quelles que soient les espèces, la SDH a été inhibée, à des niveaux certes variables en regard des champignons, mais à des concentrations généralement du même ordre de grandeur, de l’ordre du micro-molaire4 . CNRS Le journal, « Appliquer le principe de précaution à l'égard des SDHI » | CNRS Le journal

Traductions du mot « déshydrogénase »

Langue Traduction
Anglais dehydrogenase
Espagnol deshidrogenasa
Italien deidrogenasi
Allemand dehydrogenase
Chinois 脱氢酶
Arabe نازعة الهيدروجين
Portugais desidrogenase
Russe дегидрогеназы
Japonais デヒドロゲナーゼ
Basque deshidrogenasa
Corse deidrogenasi
Source : Google Translate API

Déshydrogénase

Retour au sommaire ➦

Partager