La langue française

Désheurer

Définitions du mot « désheurer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSHEURER, verbe trans.

A.− Vx. Déranger (quelqu'un) dans les heures habituelles de ses occupations. Je l'ai quitté hier matin... Mais non, qu'est-ce que je dis? ... C'est avant-hier ... enfin il y a deux jours. On n'imagine pas comme une nuit de voyage vous désheure (A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 281).
Emploi pronom. à valeur réfl. Je n'ai jamais autant souffert de la tête ... Je ne sais à quoi attribuer cela ... Est-ce pour avoir dîné chez M. Gavault, et m'être désheuré? (Balzac, Lettres Étr., t. 2, 1850, p. 327).
Emploi sous la forme du part. passé adj. Qui n'a plus la notion ou la préoccupation des heures. Je suis désheuré et sans un ordre d'études prédéterminé, je ne fais rien, je pense peu, et j'éprouve un grand vide d'esprit (Maine de Biran, Journal,1818, p. 156).
B.− Gén. au part. passé. Horloge, pendule désheurée. Horloge, pendule qui sonne une heure différente de celle qui est indiquée par les aiguilles. Une fois remontée, la pendule de Bougival reprit sa vie déréglée, ses habitudes de dissipation... et la maison s'en alla tout au caprice du cadran désheuré (A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 69).
Au fig. Synon. de déréglé.Dans cette vie désheurée, les cancans de ses bonnes [de Berthe] devinrent ... une attirante distraction (Huysmans, En ménage,1881, p. 85).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. désheurement au sens de « état d'une personne qui a perdu le souci de l'heure ». La princesse ... essayait de lui faire [à Frédérique] quelques révélations sur les clubs de Paris, la grossièreté des conversations entre hommes, les amusements encore plus grossiers où ce désheurement, cette déshabitude du foyer, entretenaient ces messieurs (A. Daudet, Rois en exil, 1879, pp. 126-127).
Prononc. et Orth. : [dezœ ʀe]. Ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Av. 1679 se desheurer « être hors de ses heures habituelles » (Retz, II, 131 ds Littré). Dér. de heure*; préf. dé(s)-*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

désheurer \de.zœ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se désheurer)

  1. Déranger (quelqu’un ou quelque chose) dans l’ordre de ses occupations qui sont réglées heure par heure.
    • Cette visite inattendue me désheure.
    • Je crains de vous désheurer.
    • Jacques Chirac est un homme d’habitudes, un terrien à la vie bien réglée. L’âge venant, il a horreur d’être désheuré. — (Cassiopée, Chirac, le roman d’un procès, épisode 11/17, « Il y a un an tout juste, j’étais assis à votre place », Le Monde, 14 août 2010, page 12.)
  2. Par extension, pour une pendule, sonner une heure autre que celle qui est marquée par les aiguilles.
    • Une pendule désheurée.
    • Quant à la grande horloge, il n’en fut plus question. Ces demoiselles avaient arrêté le balancier, prétextant qu’il les empêchait de dormir, et la maison s’en alla toute au caprice du cadran désheuré. — (Alphonse Daudet, La pendule de Bougival, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 56.)

se désheurer réfléchi

  1. S’écarter de ses horaires habituels.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSHEURER. v. tr.
Déranger quelqu'un dans l'ordre de ses occupations qui sont réglées heure par heure. Je crains de vous désheurer. Cette visite inattendue me désheure. Par extension, Une pendule désheurée, Qui sonne une heure autre que celle que marque l'aiguille. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

DÉSHEURER (dé-zeu-ré)
  • 1 V. a. Déranger l'heure, les heures de certaines occupations habituelles, particulièrement celles des repas. Cette visite me désheure.
  • 2 V. n. On dit qu'une horloge, une pendule désheure, quand elle sonne une heure autre que celle qui est marquée par les aiguilles.
  • 3Se désheurer, v. réfl. Être hors de ses heures habituelles. J'ai observé qu'à Paris, dans les émotions populaires, les plus échauffés ne veulent pas ce qu'ils appellent se désheurer, Retz, II, 131.

REMARQUE

Ce mot, comme beaucoup d'autres, s'emploie de préférence dans les locutions négatives : il n'aime pas à se désheurer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désheurer »

 Dérivé de heure avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et heure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désheurer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désheurer desœre

Évolution historique de l’usage du mot « désheurer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désheurer »

  • Car, Kim Thúy sait avec agilité passer des souvenirs du Vietnam aux réalités du Québec. Ici, elle suggère ; là, elle insiste. Tantôt allusive, tantôt précise. Elle a composé son livre comme un plat dans lequel le goût de chaque élément doit rester identifiable tout en concourant à une saveur unitaire. Hormis deux ou trois maladresses, elle réussit parfaitement à gouverner les mots. Elle les a approchés, apprivoisés, adoptés. Qu'est-ce qui distingue la mélancolie du chagrin? Pourquoi "rebelle" ne signifie-t-il pas belle à nouveau? Elle emploie (p. 86) le vieux verbe "désheurer" (modifier les heures régulières). Qu'est-ce que le "pouding chômeur"? Un pouding si consistant qu'il rassasie le chômeur affamé? lejdd.fr, La cuisinière sait mijoter et napper les mots

Traductions du mot « désheurer »

Langue Traduction
Anglais disillusion
Espagnol desilusión
Italien disillusione
Allemand enttäuschung
Chinois 幻灭
Arabe خيبة الأمل
Portugais desilusão
Russe разочаровывать
Japonais 幻滅
Basque desilusioaren
Corse disillusione
Source : Google Translate API

Désheurer

Retour au sommaire ➦

Partager