Désexcitation : définition de désexcitation

chevron_left
chevron_right

Désexcitation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

désexcitation \de.zɛk.si.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Perte de l’énergie qu’un ion ou une molécule avait précédemment gagnée par excitation.
    • Pour qu’une désexcitation spontanée soit possible, il faut que l’état final ait une énergie inférieure à celle de l’état initial. — (Claude Le Sech, ‎Christian Ngô, Physique nucléaire: Des quarks aux applications, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « désexcitation »

Étymologie de désexcitation - Wiktionnaire

 Dérivé de désexciter avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « désexcitation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désexcitation desɛkssitasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « désexcitation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désexcitation »

  • Dans une cellule solaire, l'absorption des photons excite des électrons, ce qui conduit à la formation d'« excitons » (paires électron-trou excitées). Pour un effet photovoltaïque optimal, il faut réussir à séparer ces électrons des lacunes positives avant leur désexcitation. Or les excitons formés ont une énergie de liaison plus faible dans les pérovskites que dans le silicium et bénéficient d'une plus grande longueur de diffusion avant recombinaison, ce qui leur permet d'atteindre le lieu de la séparation des charges électriques. CEA/Fabrique de savoirs, Fabrique de savoirs - Photovoltaïque : les propriétés élastiques des pérovskites révélées par les neutrons
  • Une expérience confirme qu'il est possible de ralentir la désexcitation spontanée d'un atome. Le Monde.fr, Contrôler les atomes en comprimant le vide
  • Lorsque le proton et l'électron - les charge positive et négative - d'un même atome d'hydrogène rentrent en collision, ils se repoussent car ils sont de charge opposée. Ce phénomène de répulsion permet de pouvoir analyser la redirection de l'électron par le proton quand ceux-ci rentrent en contact et d'estimer le rayon de ces particules à partir de la réjection de l'électron. Ce principe régit la méthode de la diffusion électronique selon laquelle des électrons sont bombardés sur un atome d'hydrogène et renvoyés par le proton nucléaire. Cette technique est l'une des deux seules qui furent utilisées jusqu'en 2010 pour tenter d'estimer la taille du proton, l'autre étant la spectroscopie qui consiste en l'excitation d'un atome d'hydrogène par un laser. Après le passage d'un état énergétique initial au niveau supérieur, l'atome se désexcite spontanément en émettant un photon. Plus l'atome subit de transitions de désexcitation, plus il émet de photons. Le nombre de transitions dépend de la différence d'énergie entre les deux niveaux concernés provoquée par le laser, qui est directement liée au rayon du proton. Sciences et Avenir, Le proton serait bien plus petit qu'on le pensait - Sciences et Avenir
  • Dans une réaction nucléaire dite « de spallation », un faisceau de particules énergétiques – par exemple des protons accélérés à quelques centaines de MeV – bombarde une cible. Les protons incidents subissent une série de collisions avec les nucléons (protons et neutrons) composant les noyaux de la cible et éjectent quelques-uns des nucléons heurtés. Cette première étape, rapide – appelée cascade intranucléaire – est suivie de la désexcitation lente du noyau résiduel. CEA/Fabrique de savoirs, Fabrique de savoirs - Physique nucléaire : un modèle « étrange » qui monte en énergie
  • Einstein a montré que cette désexcitation pouvait être produite plus rapidement avec une certaine probabilité sous l'effet d'un rayonnement ayant une bonne fréquence. On parle alors de désexcitation induite, ou plus généralement d'émission stimulée de rayonnement, ce qui est à proprement parler l'effet laser. D'ordinaire, les atomes ne se désexcitent pas en même temps et, d'ailleurs, ne sont pas majoritairement sur un même niveau. La lumière émise contient alors de nombreuses fréquences différentes et les photons se trouvent donc dispersés dans le temps et sur ces fréquences. Futura, Vidéo | Les mystères du laser éclaircis
  • Les physiciens de l'Iramis (SPEC) proposent une méthode d'hyperpolarisation des spins électroniques dérivée de leurs travaux récents (première mise en évidence de l'« effet Purcell »).  L'échantillon à analyser est inséré dans une cavité micro-ondes. Le champ magnétique externe est ajusté de sorte que l'écart entre les niveaux d'énergie des spins électroniques corresponde exactement à la fréquence de résonance de la cavité. Du fait du couplage avec le champ électromagnétique, la relaxation radiative des spins (émission d'un photon microonde) est bien plus probable que la désexcitation non radiative par émission de phonons (quantum de vibrations), ce qui signe l'effet Purcell. CEA/Fabrique de savoirs, Fabrique de savoirs - Refroidir des spins électroniques avec des photons micro-ondes

Images d'illustration du mot « désexcitation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désexcitation »

Langue Traduction
Corse de-eccitazione
Basque de-zirrara
Japonais 興奮しない
Russe де-волнение
Portugais desexcitação
Arabe تخلص من الإثارة
Chinois 去激励
Allemand aufregung
Italien de-eccitazione
Espagnol la excitación
Anglais de-excitement
Source : Google Translate API

Mots similaires