La langue française

Désasphalter

Définitions du mot « désasphalter »

Wiktionnaire

Verbe

désasphalter \de.zas.fal.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser de l'asphalte.
    • L'huile à désasphalter est mélangée à du solvant chaud recyclé représentant environ les 3/5 (en volume) du solvant total recyclé avec un taux de 10 en volume (5 en masse). — (François Audibert, Les huiles usagées : reraffinage et valorisation énergétique, 2003)
    • Il consiste à hydrogéner et à hydrocraquer, sous forte pression d'hydrogène, sur des catalyseurs opérant dans des conditions opératoires relativement sévères, une grande partie des composés aromatiques et polycycliques ainsi que certaines molécules indésirables contenues dans les coupes et dans le résidu (préalalement désasphalté) de distillation sous vide du pétrole brut. — (Jean Ayel, Maurice Born, Lubrifiants et fluides pour l'automobile‎, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « désasphalter »

De asphalte, avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « désasphalter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désasphalter desasfalte

Citations contenant le mot « désasphalter »

  • D’ici 2020, l’organisme, financé entre autres par le Fonds vert du Québec, envisage de désasphalter et de reverdir une surface totale de 1 500 m2, soit l’équivalent de huit terrains de tennis. Cela peut sembler mineur, mais Odile Craig, chargée de projet à Sous les pavés, rappelle qu’on ne déminéralise pas où bon nous semble, chaque intervention devant d’abord faire l’objet d’une entente avec les propriétaires du terrain ou les autorités municipales. L’actualité, La chasse à l’asphalte est ouverte | L’actualité
  • Le réensauvagement ? Le mot pourrait avoir quelque chose de pervers, en nous faisant croire que nous serons les maîtres d'œuvre de l'ensauvagement. J'entends déjà des voix, des voix qui disent « Je vais planter des fleurs sauvages », sans comprendre ce que veut dire le mot « sauvage », sans comprendre le ridicule d'une telle phrase. Peut-être vaudrait-il mieux trouver des mots qui commencent par le préfixe « dé ». Un ensauvagement fait par l'homme laisse craindre le pire, aussi longtemps que la culture d'appropriation exclusive du territoire persistera. Il vaudrait mieux penser à désasphalter, à dégazonner, à désannualiser la flore (eh oui, des fleurs qui ne durent qu'une saison et qu'il faut replanter chaque année en suivant les modes, car il y a des modes, comparables à celles du vêtement) et surtout à se débarrasser de cette ignorance écologique à laquelle on doit des pans entiers de territoire où la flore n'a qu'un rôle décoratif et où la faune non domestiquée est malvenue. On s'entend sur la nécessité d'une désartificialisation progressive, la diminution des GES (Gazons à Effet de Serre) faisant partie du processus. Mais par où commence-t-on ? Un cours d'écologie 101 peut-être ? Encore faut-il qu'on y parle d'écologie, cette science si mal connue, et en partant de l'idée que les écologistes et les écolos sont deux espèces fort différentes. Un cours d'écologie 101 donné par des écolos serait un fiasco. L'écologie est une science alors que l'écolologie est un mélange de morale et de religion fondé sur des croyances trop souvent douteuses. L'idée de la nature comme école permanente est excellente, mais à une condition : qu'on définisse ce que comprend le mot nature. Sur ce point, il y a beaucoup à faire. Trop de gens ignorent que les villes et les humains qui y habitent font partie de la nature. Le Devoir, Réensauvagement | Le Devoir
  • Cela veut dire en tout cas que la rue ne doit plus être pensée comme un simple axe de transit, mais comme un espace où les gens peuvent se rencontrer. Il s’agit de repenser le réseau de rues dans une logique vivante et biophilique, avec différentes ambiances, différents usages. C’est, par exemple, le cas à Montréal, avec son programme de « ruelles vertes », qui prévoit de « désasphalter » et végétaliser certaines de ses rues. Ce qui permet aux habitants de les réinvestir et, dans le même temps, de lutter contre le phénomène des îlots de chaleur. Le Monde.fr, « La marche est le ciment de la ville »

Images d'illustration du mot « désasphalter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désasphalter »

Langue Traduction
Anglais asphalt
Espagnol asfalto
Italien asfalto
Allemand asphalt
Chinois 沥青
Arabe أسفلت
Portugais asfalto
Russe асфальт
Japonais アスファルト
Basque asfaltoa
Corse asfalto
Source : Google Translate API

Désasphalter

Retour au sommaire ➦

Partager