La langue française

Dérogeance

Sommaire

  • Définitions du mot dérogeance
  • Étymologie de « dérogeance »
  • Phonétique de « dérogeance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dérogeance »
  • Citations contenant le mot « dérogeance »
  • Traductions du mot « dérogeance »

Définitions du mot dérogeance

Trésor de la Langue Française informatisé

Dérogeance, subst. fém.,vx. Action par laquelle on perd les droits et privilèges attachés à la noblesse; résultat de cette action. Des dignitaires [du corps de la noblesse] prévenaient toute dérogeance et défendaient les privilèges (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 51). [deʀ ɔ ʒ ɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1878. 1resattest. a) 1460 « action de déroger (à une loi) » (Ord., XIV, 500 ds Gdf.), b) 1666, 11 oct. « fait de déroger à la noblesse » (Arrêts du conseil contre les usurpations de noblesse ds Littré); du rad. de déroger, suff. -ance*.

Wiktionnaire

Nom commun

dérogeance \de.ʁɔ.ʒɑ̃s\ féminin

  1. Action qui faisait perdre la qualité de noble, résultat de cette action.
    • Sous ce règne commencent ce que nous pouvons appeler les offensives du pouvoir royal contre la loi de dérogeance. — (Cahiers internationaux de sociologie: Volumes 19 à 22, 1974)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉROGEANCE (dé-ro-jan-s') s. f.
  • 1Action par laquelle on perdait les droits et priviléges attachés à la noblesse. …Et par la recherche des pièces justificatives de la dérogeance de plusieurs particuliers, Arrêts du conseil contre les usurpations de noblesse, 14 oct. 1666.
  • 2 Par extension, diminution de droits, de priviléges. Un maître des requêtes répondit qu'il n'y avait ni dérogeance dans sa qualité ni amoindrissement dans son crédit, pour la ferme générale, qui allait se trouver aussi rapprochée par son nouveau titre, qu'elle l'était par ses fonctions, de deux honorables régies…, Mollien, Mém. d'un ministre du trésor, t. I, p. 90. À cette époque, sa puissance et sa grandeur [de Napoléon] étaient parvenues à un tel degré que personne ne pouvait être tenté d'accuser de dérogeance tous ces princes qui venaient prendre le second rang à sa cour, ID. ib. t. III, p. 77.

    Fig. La fidélité n'est qu'un respect pour nos engagements ; l'infidélité une dérogeance, Vauvenargues, Espr. hum. 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉROGEANCE, s. f. (Jurisprud.) est un acte contraire à quelque dignité ou privilége, par lequel on est censé y renoncer, dont & en tout cas on est déchû.

Les ecclésiastiques qui font quelque trafic ou négoce à eux défendu par les canons, dérogent à leurs priviléges de cléricature.

Les personnes constituées en dignité qui font quelque chose d’indigne de leur état, dérogent, & peuvent être destituées de leur place.

La noblesse se perd aussi par des actes de dérogeance, comme quand les nobles font quelque trafic ou négoce en détail, ou autre acte indigne de la noblesse, ils sont alors déchûs des priviléges, & les enfans qui naissent depuis les actes de dérogeance ne sont point nobles ; mais ceux qui sont nés auparavant & qui n’ont point dérogé personnellement, conservent la noblesse, à la différence de ce qui arrive dans le cas de la dégradation de noblesse prononcée contre le pere qui en prive aussi les enfans, quoique nés avant la condamnation. Voyez Dégradation, Noblesse, Taille. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dérogeance »

Dérogeant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De dérogeant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dérogeance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dérogeance derɔʒans

Évolution historique de l’usage du mot « dérogeance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dérogeance »

  • Osons les pauvres! L'effort est d'autant plus admirable qu'Alexandre n'a pas pas appris le simple en deuxième langue, cultivant plutôt la complexité, malgré sa dérogeance. Exemple, lorsqu'il apprend la mort de son père, il «reste glacé sur le trottoir, inapte à métaboliser l'information», là où le commun des mortels se contenterait de chialer bêtement. Slate.fr, Alexandre Jardin ne veut plus faire du Alexandre Jardin | Slate.fr

Traductions du mot « dérogeance »

Langue Traduction
Anglais derogation
Espagnol humillación
Italien deroga
Allemand ausnahmeregelung
Chinois 克减
Arabe عدم التقيد
Portugais derrogação
Russe умаление
Japonais 軽蔑
Basque salbuespen
Corse derogazione
Source : Google Translate API
Partager