La langue française

Déracineur

Définitions du mot « déracineur »

Trésor de la Langue Française informatisé

Déracineur, subst. masc.a) Celui qui déracine (des arbres, des plantes). Ces niveleurs [nom d'une secte] étaient de plusieurs espèces : les uns, les fouilleurs et déracineurs, s'emparaient des bruyères et des champs en friche (Chateaubriand, Les Quatre Stuarts,1830, p. 248 ds Littré).[Désigne le vent] Je me réjouissais, moi aussi, de cette défaite du destructeur, du déracineur (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 123).b) Au fig. Celui qui prône le déracinement, l'arrachement à son pays et à son milieu d'origine (cf. Barrès, Scènes et doctrines du nationalisme, t. 2, 1902, p. 180). Seule prononc. ds Littré : dé-ra-si-neur. 1reattest. 1830 (Chateaubriand, loc. cit.); du rad. de déraciner, suff. -eur*.

Wiktionnaire

Adjectif

déracineur \de.ʁa.si.nœʁ\ masculin

  1. Qui déracine.
    • Machine déracineuse.

Nom commun

déracineur \de.ʁa.si.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : déracineuse)

  1. Personne qui déracine.
    • Les niveleurs étaient de plusieurs espèces : les uns, les fouilleurs et les déracineurs, s’emparaient des bruyères. — (François-René de Chateaubriand, Les Quatre Stuarts, 248)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉRACINEUR (dé-ra-si-neur) s. m.
  • Celui qui déracine. Les niveleurs étaient de plusieurs espèces : les uns, les fouilleurs et les déracineurs, s'emparaient des bruyères, Chateaubriand, Suarts, 248.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déracineur »

 Dérivé de déraciner avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déracineur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déracineur derasɛ̃œr

Évolution historique de l’usage du mot « déracineur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déracineur »

  • Cependant il y a une aile libérale très visible, composée par le tandem Paul Guedes - Michelle Bolsonaro. Le ministre de l'économie sera secondé par la femme du président, une évangélique proche des milieux défavorisés. Nonobstant son importance relative cette aile reste minoritaire, Bolsonaro n'a pas été élu pour redresser l'économie mais pour vaincre la criminalité, réparer la justice, rétablir l'ordre et, pour paraphraser Trump, Make Brazil Great Again. Les Brésiliens ne demandent surtout pas une libéralisation quelconque de l'économie, ni un ralliement au libéralisme individualiste et déracineur. Ils ne veulent pas détruire les tarifs douaniers ni accroître le rôle des multinationales. Les analystes économiques cachent cette réalité et essayent de ramener l'économie au centre des préoccupations, ils font de l'idéologie, mais leurs masques tombent assez rapidement. Dès le début du siècle la droite dite modérée n'a jamais réussi à remporter une victoire à la présidentielle, elle a perdu 4 fois, en 2002, 2006, 2010 et 2014. Cela démontre bien que ce n'est pas la question économique qui prime car les candidats du PSDB (centre-droit) avaient un discours semblable à celui porté par Bolsonaro concernant l'économie. Le Figaro.fr, « Bolsonaro n'est pas libéral, il est nationaliste »
  • Le déterreur, déracineur méthodique des tubercules folkloriques, apostropheur frénétique du patriarche inamovible, personnification de toutes les autorités oppressives, dénonciateur enragé des servilités endémiques, rêvasseur impétueux d’animisme régénérateur, ne reconnaît de sa berbérité que ses traces archéologiques, ses rémanences didactiques, ses survivances artistiques. Roman parabolique de la dérobade où la nécrophagie, hallucination éthylique, dissimule la hantise de la dégénérescence précoce. Le désir de la table rase, qui liquide l’héritage perverti du passé et purifie le présent se dogmatise. L’incurable écorché vif, déçu par le modeste impact de ses livres, se réfugie dans le nimbe diffus de l’incorruptible lumière, l’expectation prophétique de fulgurances lyriques. Le grognard impénitent, claustré dans sa thaumaturgique montgolfière, défie les montagnes de son ire convulsive, diffracte les nuées de ses illuminations subversives, brandit ses carences d’inspiration comme étendards de sa transgression séculière. Chaque ouvrage est un psychodrame orchestré par une crise existentielle. Le délirant céleste transperce les murailles, nargue les mitrailles, enguirlande les entrailles, organise ses propres funérailles dionysiaques. Le saltimbanque, tapir farouche et crépusculaire, scénarise inlassablement son carnaval. Le chamelier écervelé s’invente intarissablement son festival, ses cortèges de démons et de sorcières, ses rondes de fantoches et d’ectoplasmes, ressuscite le bestiaire de Lautréamont enrichi d’une faune exotique. La forteresse solitaire de l’écrivain est protégée par des myriades d’insectes et de reptiles convertis en signes alphabétiques. La déroutante vipère incarne Les vacillations libidinales. La lubricité s’infiltre entre morsure et fissure, griffure et biffure, spasme et sarcasme. L’infernal niche dans le germinal. Dans ligature incomprise, le céraste guette la prise. Le problématique s’éclipse dans l’elliptique. L’excentrique phagocyte l’empirique. Le fantasmagorique révoque le romantique. L’animal s’humanise, l’humain se bestialise dans l’errance égotique. L’extravagance amalgame les non-sens. Les temporalités se confondent. La syntaxe se dévergonde. La sémantique vagabonde. Le fragmentaire absorbe les interprétations impossibles. N’est-ce pas son génie d’alchimiste, cette transmutation des répulsions frustratives en fulminations créatives. , Mohammed Khair Eddine, poète qui s'excommunia d'une société honnie
  • Ainsi, alors que, dans le conte de Grimm, le joueur de flûte venu de nulle part propose ses services de dératiseur aux bourgeois avares de la ville de Hamelin, Emmanuel Macron, venu d’Amiens, a proposé ses services de déracineur et de joueur de pipeau à notre hyper-bourgeoisie venue de nulle part ; et tandis que c’est seulement après coup et par vengeance que le flûtiste attira et perdit les jeunes natifs de la ville, Emmanuel Macron a, lui, été engagé d’emblée pour attirer et perdre les jeunes naïfs du pays. Boulevard Voltaire, Macron, le petit joueur de pipeau d'Amiens - Boulevard Voltaire

Traductions du mot « déracineur »

Langue Traduction
Anglais uprooter
Espagnol desarraigado
Italien uprooter
Allemand entwurzelung
Chinois 连根拔起
Arabe اقتلاع
Portugais arrancador
Russe uprooter
Japonais 根こそぎ
Basque uprooter
Corse uprooter
Source : Google Translate API

Déracineur

Retour au sommaire ➦

Partager