La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « déprêtrailler »

Déprêtrailler

Définitions de « déprêtrailler »

Wiktionnaire

Verbe - français

déprêtrailler \de.pʁɛ.tʁɑ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Extrêmement rare) Débarrasser des prêtres.
    • Le 18 mars, suprême effort pour « déprêtrailler » la France. — (Paul Duchesne, La chronique de Ludon en Médoc, 1960)
    • Mais l’Encyclopédie réclame pour les magistrats le droit d’exterminer les athées, « si contraires au bonheur de l’humanité » ; M. Dommanget rappelle que Mably, théoricien du communisme utopique de la seconde moitié du XVIIIe siècle, « combat l’athéisme et demande une répression extrêmement sévère contre les athées » ; de même Bonneville, qui écrit à la fin du siècle pour « déroiser et déprêtrailler » l’État, relègue l’athée au bas de l’échelle sociale. — (La Nouvelle Revue française, 1965, n° 153 à 156, page 724)
    • Si les autorités s’acharnaient à déprêtrailler le pays, et à débêtiser le peuple, ce n'était pas pour le laisser organiser impunément ses propres cérémonies. — (Gérard Raynal, Vous entendrez gronder l’orage, 2015)
  2. (Extrêmement rare) Faire cesser d’être prêtre.
    • Mais sitôt que Gobel eut donné le signal du renoncement, dès qu’il eut abjuré devant la Convention les pompes et les œuvres du Dieu catholique, on vit défiler, devant la loi civile souveraine, une interminable procession de curés et d’évêques déprêtraillés, offrant à la patrie l’or sacré des vases, les ornements des églises. — (Louis-Xavier de Ricard, L’esprit politique de la Réforme, 1970)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déprêtrailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déprêtrailler deprɛtraje

Déprêtrailler

Retour au sommaire ➦

Partager