La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « déphosphoryler »

Déphosphoryler

Définitions de « déphosphoryler »

Wiktionnaire

Verbe - français

déphosphoryler \de.fɔs.fɔ.ʁi.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chimie) Enlever les radicaux phosphoryles d'une molécule.
    • La fonction de la Cdc25A dans la progression normale du cycle est de déphosphoryler la Cdk4 puis la Cdk2. — (site www.snv.jussieu.fr/bmedia/cyclecellBM/09G_S.htm)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déphosphoryler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déphosphoryler defɔsfɔrile

Évolution historique de l’usage du mot « déphosphoryler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déphosphoryler »

  • L'ilofotase alfa est une phosphatase alcaline recombinante exclusive, développée à partir de deux isoformes humains de phosphatase alcaline, qui s'est révélée être stable et très active dans plusieurs essais cliniques. L'administration systémique d'ilofotase alfa a démontré l'inhibition puissante d'inflammation aiguë dans les reins, les poumons, le foie, l'intestin et autres organes, d'où une amélioration de la survie des patients gravement malades. L'enzyme recombinant affiche une remarquable activité pour déphosphoryler et détoxifier les motifs moléculaires associés aux dégâts (Damage Associated Molecular Pattern, DAMP) et les modèles moléculaires associés aux pathogènes (Pathogen-Associated Molecular Patterns, PAMP), tels que la lipopolysaccharide (LPS), l'adénosine triphosphate (ATP), l'adénosine diphosphate (ADP) et autres substrats extracellulaires qui stimulent l'inflammation aiguë, la coagulation et l'ischémie microvasculaire que l'on rencontre dans les reins, les poumons et le foie, à la suite d'une septicémie ou d'un dommage causé par l'ischémie. Les travaux de recherche indiquent que la déphosphorylation ATP a un double effet pour protéger contre tout risque d'insuffisance rénale. Lorsque l'ATP pro-inflammatoire est déphosphorylatée, l'adénosine résultante réduit davantage l'inflammation en activant la voie du récepteur A2a de l'adénosine immunosuppressive. , AM-Pharma annonce deux présentations lors de la 27th International Conference on Advances in Critical Care Nephrology

Déphosphoryler

Retour au sommaire ➦

Partager