La langue française

Déphlogistiqué

Définitions du mot « déphlogistiqué »

Wiktionnaire

Adjectif

déphlogistiqué \de.flɔ.ʒi.sti.ke\

  1. (Chimie) Qui a perdu son phlogistique.
    • Air déphlogistiqué, nom de l’oxygène dans l’école de Stahl avant l’établissement de la nomenclature chimique par Louis-Bernard Guyton-Morveau, Lavoisier, Claude Louis Berthollet et Antoine-François Fourcroy.

Forme de verbe

déphlogistiqué \de.flɔ.ʒis.ti.ke\

  1. Participe passé masculin singulier de déphlogistiquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉPHLOGISTIQUÉ (dé-flo-ji-sti-ké, kée) adj.
  • Terme d'ancienne chimie. Qui a perdu son phlogistique. Air déphlogistiqué, nom de l'oxygène dans l'école de Stahl avant l'établissement de la nomenclature chimique par Guiton Morveau, Lavoisier, Berthollet et Fourcroy.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déphlogistiqué »

 Dérivé de phlogistiqué avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et phlogistique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déphlogistiqué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déphlogistiqué deflɔʒistike

Évolution historique de l’usage du mot « déphlogistiqué »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déphlogistiqué »

  • En 1774, Lavoisier apprend de Priestley la découverte de « l'air déphlogistiqué ». En pratiquant ses propres expériences avec ce nouveau gaz, il comprend rapidement qu'il se trouve en présence du principe sous-jacent à la combustion, à la réduction, à la respiration et à l'acidité. Comme Priestley, Lavoisier démontre que ce nouvel air forme la fraction de l'atmosphère qui permet la vie des animaux, ce qui le conduit à le baptiser initialement « air éminemment respirable ». Lavoisier montre aussi que la combustion et la respiration le transforment tous les deux en cet air fixe identifié par Joseph Black. 
En 1777, Lavoisier présente une nouvelle « théorie générale de la combustion » (pour remplacer le phlogistique) ainsi que son nouveau principe de combustion : l'oxygène. Ses recherches sur les trois acides inorganiques courants, l'acide nitrique, l'acide phosphorique et le vitriol (acide sulfurique), ainsi que sur l'acide oxalique (nouvellement isolé à partir de sources organiques) montrent que l'oxygène est présent dans les quatre. Une observation qui amène Lavoisier à proposer : « je désignerai dorénavant l'air déphlogistiqué ou air éminemment respirable [...] par le nom de principe acidifiant, ou, si l'on aime mieux la même signification sous un mot grec, par celui de principe oxygène. » «Oxygène» veut en effet dire « source d'acide » en grec. Futura, Biographie | Antoine Lavoisier - Chimiste | Futura Sciences

Traductions du mot « déphlogistiqué »

Langue Traduction
Anglais dephlogistic
Espagnol deflogístico
Italien dephlogistic
Allemand dephlogistisch
Chinois 发情的
Arabe ديفلوجستيك
Portugais deflogístico
Russe dephlogistic
Japonais 弁論的
Basque dephlogistic
Corse dechologicu
Source : Google Translate API

Déphlogistiqué

Retour au sommaire ➦

Partager