La langue française

Déparler

Définitions du mot « déparler »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPARLER, verbe intrans.

A.− Vieilli. [Le plus souvent employé à la forme négative] S'arrêter de parler :
1. Madeleine, éclatant de rire : Ouf! j'ai le gosier en feu! Voilà douze heures que je n'ai déparlé. Dieu! que j'ai soif! Feuillet, Scènes et proverbes,1851, p. 166.
B.− Région. Parler inconsidérément; dire n'importe quoi. Je déparle. Qu'est-ce que tu es, toi, pour dire que je déparle? (Giono, Colline,1929, p. 33):
2. Et moi, je pleurais avec toi... Non, tu l'as fait partir pour t'en débarrasser. Et maintenant, tu sautes sur les sous de Panisse, et l'imbécile est tout content! panisse. − Allons, tu déparles, tu dis des bêtises! césar. − Va, tu es bien la nièce de ta tante Zoé! elle s'y entendait celle-là, pour faire danser les vieux pantins! Pagnol, Fanny,1932, II, 8, p. 155.
Au Canada. Écorcher les mots en parlant. Qu'as-tu à déparler? (Dionne1909).
Prononc. et Orth. : [depaʀle], (je) déparle [depaʀl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1154-73 « décrier, blâmer (quelqu'un) » (B. de Ste-Maure, Troie, 28469 ds T.-L.); réputé ,,anc.`` ds Guérin; 2. xiies. soi desparler de « revenir (sur ce qui a été dit), se dédire, reprendre sa parole » (Raoul de Cambrai, 308, ds T.-L.); 3. 1657 ne pas deparler (Scarron, Rom. com., II, ch. 17 ds Littré); 4. 1768 « déraisonner » (Desgrouais, Gasc. corr., p. 140 : On entend ... dire : N'écoutez pas cette femme : ne voyez-vous pas qu'elle déparle? pour dire qu'elle déraisonne); 1867 (Delvau : Déparler. Ne pas savoir ce que l'on dit, parler d'une chose que l'on ne connaît pas). Dér. de parler*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. 15. Bbg. Quem. 2es. t. 3 1972. − Straka (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. In : [Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, p. 283.

Wiktionnaire

Verbe

déparler \de.paʁ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Cesser de parler. Note d’usage : Il s’emploie surtout avec la négation.
    • Il ne déparle pas, il n’a pas déparlé.
    • La poésie, aussi, paradoxalement, excède ou vise à excéder la langue et le temps dont elle naît, dans la plus grande dépense de la langue (-pense de ce qui nous est donné toujours déjà pensé par et dans la langue de tous et de chacun : dé-penser le monde, le dé-parler, le dé-réaliser pour l’éprouver, quand bien même on ne peut le dépenser, le déparler qu’à le repenser, le redire à nouveau, du même mouvement exactement) — la poésie, c’est-à-dire la littérature (qu’elle relève ou non de la fiction), lorsqu’elle vise à l’art, ce pourquoi il est si difficile de la socialiser. — (Bertrand Leclair, Verticalités de la littérature, 2005, page 31 (usage transitif très exceptionnel))
  2. Parler en mal, indiscrètement ; médire.
    • Regarde les parents, ils déparlent sur nous !
  3. Parler inconsidérément ; dire n’importe quoi, divaguer.
    • Je déparle. Qu’est-ce que tu es, toi, pour dire que je déparle ? — (Jean Giono, Colline, 1929, p. 33)
    • PANISSE. Allons, tu déparles, tu dis des bêtises ! — (Marcel Pagnol, Fanny, II, 8, 1932, p. 155)
    • Il est tellement saoul qu’il déparle.
  4. (Canada) Commettre un lapsus, écorcher les mots.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPARLER. v. intr.
Cesser de parler. Il ne s'emploie guère qu'avec la négation. Il ne déparle pas, il n'a pas déparlé.

Littré (1872-1877)

DÉPARLER (dé-par-lé) v. n.
  • Discontinuer de parler. Il ne s'emploie qu'avec la négation. Ah ! que je hais les gens qui sur les moindres cas Commencent de parler pour ne déparler pas ! Hauteroche, Crispin music. I, 7. Ils ne déparlent pas, si j'ose ainsi parler, jusqu'à ce qu'ils aient épuisé la matière, Scarron, Rom. com. II, ch. 17. Il aurait bien été sans déparler un mois que j'aurais peu parlé, Scarron, Épître chagrine à M. Delbene. … Ma joie est extrême D'y voir certaines gens, tout fiers de leur maintien, Qui ne déparlent pas et qui ne disent rien, Regnard, Démocr. II, 5. Il ne déparle point, quand il devrait cent fois lui répéter les mêmes choses, Baron, l'Homme à bonnes fortunes, III, 1. Jusqu'au soir nous ne déparlâmes pas un moment, Rousseau, Conf. III. Point ne manquait du don de la parole L'oiseau disert ; hormis dans les repas, Tel qu'une nonne, il ne déparlait pas, Gresset, Ver-vert, ch. II.

    On pourrait dire aussi avec l'interrogation : Quand déparlerez-vous ?

HISTORIQUE

XIIe s. Et dist li rois : tot ce laissiés ester ; Li dons est faiz ; ne m'en puis desparler [dédire], Raoul de C. 12.

XVe s. Iceluy seigneur de l'Isle Adam fut moult deparlé et blasmé, pour ce qu'ainsi negligemment par faute de guet, il avoit laissé perdre la dicte ville de Ponthoise, Monstrelet, t. I, f° 279, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déparler »

Dé… préfixe, et parler ; desparler ou déparoler signifiait dans l'ancien français médire, blâmer, se dédire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1768) Dérivé de parler avec le préfixe dé-. Le sens de « médire de, blâmer » (transitif) apparaît vers 1160.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déparler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déparler deparle

Évolution historique de l’usage du mot « déparler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « déparler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déparler »

Langue Traduction
Anglais to speak
Espagnol de hablar
Italien parlare
Allemand sprechen
Chinois 说话
Arabe في الكلام
Portugais falar
Russe говорить
Japonais 話す
Basque hitz egin
Corse parlà
Source : Google Translate API

Déparler

Retour au sommaire ➦

Partager