La langue française

Démonographe

Sommaire

  • Définitions du mot démonographe
  • Étymologie de « démonographe »
  • Phonétique de « démonographe »
  • Évolution historique de l’usage du mot « démonographe »
  • Citations contenant le mot « démonographe »
  • Traductions du mot « démonographe »

Définitions du mot « démonographe »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉMONOGRAPHE, subst. masc.

Auteur d'ouvrages sur les démons. On ne le rencontrait qu'en compagnie d'astrologues et de kabbalistes, de démonographes et d'alchimistes, de théologiens et d'inventeurs (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 38).
Prononc. et Orth. : [demɔnɔgʀaf]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1625 (G. Naudé, Apologie, préf. ds Littré). Dér. de démon*; suff. -graphe*. Fréq. abs. littér. : 2.
DÉR.
Démonographie, subst. fém.Ouvrage, traité, sur la nature, le pouvoir des démons. Des livres de sorcellerie et de démonographie (Gautier, Jeunes-Fr.,1872, p. 32).Rem. L'adj. dérivé démonographique « qui est relatif à la démonographie », est attesté par Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892, Quillet 1965. [demɔnɔgʀafi]. Ds Ac. dep. 1878 (Ac. 1932 : ,,On dit quelquefois démonomanie``). 1reattest. 1833 démonographie (Gautier, loc. cit.); de démon, suff. -graphie*, -logie*. Fréq. abs. littér. : 6.

Wiktionnaire

Nom commun

démonographe \de.mɔ.nɔ.ɡʁaf\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui écrit sur le démon, les démons.
    • Il paraît être très au fait des œuvres des démonographes de son pays et de l’étranger. — (Maximilian Josef Rudwin, Satan et le satanisme dans l’œuvre de Victor Hugo, 1926)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMONOGRAPHE. n. m.
Celui qui écrit sur les démons.

Littré (1872-1877)

DÉMONOGRAPHE (dé-mo-no-gra-f') s. m.
  • Auteur qui a écrit sur les démons. Opinions maintenues obstinément par la plupart de nos démonographes, Naudé, Apologie, préface. On distinguait parmi les auteurs une classe de démonographes, Voltaire, Louis XIV, 31.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉMONOGRAPHE, s. m. (Divinat.) écrivain qui traite des démons ou génies mal-faisans, de la magie ou sorcellerie, & des magiciens ou sorciers. Parmi les plus célebres démonographes on compte Agrippa, Flud, Bodin, Wyer, Delrio, & c. Ce mot est formé du grec Δαίμων, génie, & de γράφω, j’écris. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « démonographe »

Composé du préfixe démono- et du suffixe -graphe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Δαίμων (voy. DÉMON), et γράφειν, écrire (voy. GRAPHIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « démonographe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démonographe demɔ̃ɔgraf

Évolution historique de l’usage du mot « démonographe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démonographe »

  • une reconstitution d’une tranche de vie du village, autour d’un événement qui a marqué le début d’une véritable chasse aux sorcières, conduite notamment par Nicolas Rémy, démonographe, , Le Mag | Les sorcières sous le feu des projecteurs dans le Grand Est
  • Les ruines isolées au milieu des vignes devinrent rapidement une véritable cour des miracles, le lieu avait mauvaise réputation, on y organisait des duels, des courses de taureaux, truands et prostituées s’y donnaient rendez-vous. Jusqu’au XIX ème siècle les filles publiques se répandaient dans les rues et chemins avoisinants. Mal fréquentés, les lieux ont fait naître au Moyen-Âge des légendes mêlant sorcières, messe noires, sabbats et jeteurs de sort. On croyait ainsi à Bordeaux que les sorciers tenaient le sabbat en ce lieu, suivant le démonographe Pierre de Lancre : « Le diable est venu tenir ses assises au carrefour du palais Galiène, comme naguère au supplice, Isaac du Queyran, sorcier notable qui fut exécuté à mort en 1609, l’avoua ». La légende nous dit que sorciers et sorcières volaient dans les airs, à cheval, sur des animaux ou des balais, pour se rassembler dans un lieu écarté. A Bordeaux, c’était dans les ruines du Palais Gallien, où ils participaient à une cérémonie présidée par le Diable, représenté par un bouc, au cours de laquelle ils adoraient le Démon et reniaient la foi chrétienne ………Les lieux n’échappèrent pas non plus au fantasme de la présence d’un trésor caché, que cependant nul ne trouva, seuls quelques tessons de céramique et des monnaies de Gallien, Postume et Tetricus furent découvertes … Le devenir chaotique des lieux Bordeaux Gazette, Le Palais Gallien ; Sa Légende, ses Sorcières

Traductions du mot « démonographe »

Langue Traduction
Anglais demonographer
Espagnol demonógrafo
Italien demonographer
Allemand dämonograph
Chinois 示威者
Arabe شيطاني
Portugais demonógrafo
Russe demonographer
Japonais デモノグラファー
Basque demonographer
Corse demonografu
Source : Google Translate API
Partager