La langue française

Démeublement

Définitions du mot « démeublement »

Trésor de la Langue Française informatisé

Démeublement, subst. masc.Action de démeubler; résultat de l'action. P. anal. Démeublement des gencives (F. Fabre, Oncle Célestin,1881, p. 224). [demœbləmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1740. 1reattest. 1636 demeublement (Monet); de démeubler*; suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Nom commun

démeublement \de.mœ.blə.mɑ̃\ masculin

  1. Action de démeubler ou état de ce qui est démeublé.
    • Rendons tout d’abord justice au duc François III, auquel, de nos jours encore et d’une façon insistante, il est fait reproche d’avoir ordonné le démeublement de ses palais et le départ des collections accumulées à Commercy, Nancy et Lunéville, vers Bruxelles, Florence puis Vienne. — (Danièle Véron-Denise, La cour de Lorraine en ses meubles, 1698-1766: découvertes inédites, 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMEUBLEMENT. n. m.
Action de démeubler ou État de ce qui est démeublé.

Littré (1872-1877)

DÉMEUBLEMENT (dé-meu-ble-man) s. m.
  • Action de démeubler ; état de ce qui est démeublé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « démeublement »

 Dérivé de meubler avec le préfixe dé- et le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Démeubler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « démeublement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démeublement demœblœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « démeublement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démeublement »

  • Il y a un démeublement du rap depuis quelques années. Tout ce que l’on en sait s’est effondré tout seul. Cette musique qui, disait-on, s’interdisait tout ce qui est de l’ordre de l’intimité, du doute, de la panique, de l’empire des émotions s’est soudain ouverte à la confession, aux failles. À la lenteur péné­trante. On a d’abord appelé ça le « cloud rap », parce que ça se passait essentiellement sur la plateforme Soundcloud – fin de la matérialité, fin des albums physiques –, mais aussi parce que s’est inventé là, comme sur un nuage, une musique qui s’écoute allongé sur son lit, à fixer les cumulus (de fumées) qui passent. Puis d’autres étiquettes sont venues ; rap s’est transformé en trap – les Français disent « la trap », au féminin. Les Espagnols, qui pratiquent ce rap émollient, codéiné, comme personne, l’ont baptisé au masculin : « el trap ». Le trap : le piège. Vous entrez dedans. Vous ne pouvez plus en sortir. Les sons se referment sur vous. Les millions de gens qui écoutent PNL du soir au matin n’ont pas de réponse : ils ne savent pas comment ce piège agit sur eux. PNL a comme une petite sœur cachée. Lala &ce vient de Lyon, Ivoirienne par sa mère, Française par son père. Mais sa lenteur, son autre allure, sa démarche, sa voix, elle les a trouvées à Londres, où elle est partie il y a cinq ans pour finir des études de commerce, ­option finances – « J’étais bonne en maths, ah ! » Tous les moyens lui sont bons pour s’éloigner afin de comprendre qui elle est, réécrire son histoire – « her/story », disent les féministes queer anglosaxonnes. Vanity Fair, Lala &ce, une nouvelle voix du rap féminin
  • Cette façon de procéder suscita de vives polémiques. En 1880, l’archéologue Anthyme Saint-Paul déclara ainsi que « Viollet-le-Duc [avait] inventé en quelque sorte le démeublement des églises ». Et d’ajouter sur un ton sarcastique que, « depuis trente ans, une armée de pillards semble avoir passé par Notre-Dame de Paris. Plus un seul des chefs-d’œuvre des peintres et des sculpteurs des deux derniers siècles […]. Nulle part une toile de maître, nulle part un ex-voto, un panneau, un retable. Les chapelles sont nues, avec leurs autels mesquins et leurs hautes murailles peintes en dessins de tapisserie. » National Geographic, Notre-Dame de Paris : restaurer ou mourir
  • La déshabitude s’étend aux autres corps qui pénètrent cet espace : quand elle vient me voir, on ne peut presque rien faire d’autre que se regarder, rester debout à se tenir la main, nous allonger ou faire l’amour. La beauté de cette expérience singulière que l’on pourrait appeler «démeublement» me fait me demander pourquoi nous nous obligeons à meubler les maisons, pourquoi il est nécessaire de connaître notre genre, savoir quel sexe nous attire. Ikea est à l’art d’habiter ce que l’hétérosexualité normative est au corps désirant. Une table et une chaise forment un couple complémentaire qui n’admet pas de questionnement. Une armoire est un premier certificat de propriété privée. Une lampe à côté du lit, c’est un mariage de raison. Un sofa en face de la télévision est une pénétration vaginale. Le rideau pendu à la fenêtre est la censure antipornographique qui se dresse à la tombée du jour. L’autre jour, alors que nous faisions l’amour dans cette maison vide, elle m’a appelé par mon nouveau nom et elle a dit : «Le problème c’est notre esprit. Nos esprits luttent, mais nos âmes et nos corps sont en parfaite harmonie.» Quelques minutes plus tard, alors que ma poitrine s’ouvrait pour respirer quelques atomes d’oxygène de plus et que mon cortex cérébral prenait la consistance du coton, j’ai senti que mon corps se dissolvait dans l’espace vide et que mon esprit, autoritaire et normatif, presque mort, abdiquait. Libération.fr, Mon corps trans est une maison vide - Libération
  • Les économies décidées par Louis XVI entrainèrent cependant le démeublement du château de Choisy en 1787, qui rendit de nombreux meubles disponibles. La chambre du roi à Marly (ill. 10) était alors meublée de « deux commodes de marqueterie de Boules [Boulle] de forme antique » livrées en 1708 pour la chambre de Louis XIV. C’est afin de rajeunir ce mobilier que les commodes commandées en 1754 pour Fontainebleau leur furent substituées au début de l’année 1788 (celles commandées pour Louis XIV étant déplacées dans la chambre de la comtesse de Provence). Elles furent, à cette occasion, rehaussées de 7,9 cm afin de correspondre à la hauteur du bas lambris de la chambre royale [11]. On y inscrivit alors le numéro « M [pour Marly] N° 162 / N2 », toujours lisible sur le bâti de la commode classée trésor national. La Tribune de l'Art, Une commode d'une chambre royale sur le point de quitter la France - La Tribune de l'Art

Traductions du mot « démeublement »

Langue Traduction
Anglais furnishing
Espagnol mobiliario
Italien arredamento
Allemand möblierung
Chinois 家具
Arabe تأثيث
Portugais mobília
Russe оборудование
Japonais 提供
Basque altzariak
Corse furnimentu
Source : Google Translate API

Démeublement

Retour au sommaire ➦

Partager