La langue française

Deleuzien

Sommaire

  • Définitions du mot deleuzien
  • Étymologie de « deleuzien »
  • Phonétique de « deleuzien »
  • Évolution historique de l’usage du mot « deleuzien »
  • Citations contenant le mot « deleuzien »
  • Traductions du mot « deleuzien »

Définitions du mot deleuzien

Wiktionnaire

Adjectif

deleuzien \də.lø.zjɛ̃\

  1. Qui découle ou s’apparente à la pensée de Gilles Deleuze.
    • Mais un jour, peut-être, le siècle sera deleuzien. — (Michel Foucault, « Theatrum philosophicum », Critique, novembre 1970, p. 885)
    • Malgré ses proclamations antisoixantehuitardes, le PR semble avoir mis en place un fonctionnement deleuzien : l'Élysée est un rhizome. — (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Paris, Éditions Robert Laffont, 2013, p. 118)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « deleuzien »

(Date à préciser) Du nom de famille du philosophe Gilles Deleuze.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « deleuzien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
deleuzien dœlœzjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « deleuzien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « deleuzien »

  • Critiquant les distances réflexives et médiatrices de la représentation, Deleuze privilégie la pure présence de ce qui est image, ainsi que la propagation directe des vibrations qu’elle véhicule. Davantage que dans les domaines musicaux et littéraires, il semble que le philosophe ait développé pour les arts visuels une pensée allant à contre-courant de la définition la plus courante du médium qui leur est associé, selon laquelle l’image est la copie d’un substrat originaire ou la trace d’un référent. Cet ouvrage questionne ce paradoxe, en approchant la pensée deleuzienne de l’image selon des perspectives multiples et en la resituant parmi d’autres théories contemporaines de l’image, afin de mieux en dégager sa singularité. , J. Michalet, Deleuze, penseur de l'image
  • L’interprétation que propose David Lapoujade a incontestablement pour mérite de réussir à embrasser l’ensemble de l’œuvre deleuzienne, non seulement sans laisser de côté le moindre livre ou le moindre article, mais en conférant en outre au parcours d’ensemble, dont elle parvient même à respecter la chronologie (jusque dans la nécessaire rencontre avec Félix Guattari), une cohérence problématique qui va assurément plus loin que les tentatives esquissées en ce sens par le passé. Il ne nous semble toutefois pas qu'elle soit exclusive, comme David Lapoujade a tendance à le suggérer, des profondes lectures qui ont été proposées par François Zourabichvili, Gérard Lebrun, Anne Sauvagnargues, Eric Alliez, Alain Badiou, Guillaume Sibertin-Blanc (pour n'en citer que quelques-unes), ou qu'elle puisse prétendre être fondatrice par rapport à celles-ci qui n'auraient, quant à elles, su saisir que des thèses générales dérivées. Il est regrettable, en ce sens, que David Lapoujade fasse bien peu de cas de la vaste littérature critique internationale qui a été consacrée à Deleuze, au sein de laquelle il se trouve de nombreux travaux de qualité, et dont il n'est pratiquement pas fait mention dans les notes de bas de page, comme si l'interprétation avancée était sans précédent. Plus embarrassant encore, il n'est pas sûr que cette interprétation livre réellement la clé du chiffre deleuzien, et qu'elle parvienne à en dissiper le caractère énigmatique. L'interprétation souvent éclairante de David Lapoujade nous aura néanmoins rapprochés de ce jour prochain où, peut-être, le siècle sera deleuzien. Slate.fr, Deleuze, une météorite dans le ciel de la philosophie? | Slate.fr
  • 6- Jean-Michel Salanskis, dans « Deleuze, la transcendance et le slogan », exprime ici sa réticence sur la conception deleuzienne de la transcendance. On sait que, pour Deleuze, la création philosophique des concepts s’oppose à « l’élaboration religieuse des figures », composant, quant à elle, la triade à abattre : « religion, hiérarchie, répression » (p. 9). L’exemple de la psychanalyse, qui modélise l’expérience psychique d’après le schéma de l’arborescence œdipienne, recréerait, par cette opération, de la transcendance, en réprimant le « faire rhizome ». Le geste philosophique, tel que Deleuze le pratique, se mesure au chaos par l’invention de concepts, dont les connexions tissent l’étendue d’un plan d’immanence. Les « plans eux-mêmes se pluralisent sur fond d’un plan absolu, figure du dehors correspondant au chaos dans sa capture philosophique » (p. 9). Hors, comme le suggère habilement Jean-Michel Salanskis, il est difficile de ne pas assimiler ce dehors, « horizon de fuite qui est la merveille même » (p. 13), à la transcendance, comme de ne pas relever dans l’énonciation deleuzienne des « prescriptions » qui sont précisément l’apanage de la transcendance dont il fait l’ennemie de la philosophie. Les prescriptions de Deleuze se « déposent », selon le terme de Jean-Michel Salanskis, sous forme de « slogans », traduisant une haine contre la transcendance qui n’a pas d’équivalent chez ses acolytes Foucault, Derrida et Lyotard. À ce titre, comprendre la complexité du rapport entre la pensée de Deleuze et la transcendance s’imposerait comme un objet d’étude à part entière. , Deleuze, stimulation « intempestive » et contradictoire (Acta Fabula)
  • 1« Mais un jour, peut-être, le siècle sera deleuzien1 ». Ce mot de Michel Foucault éclaire comme une lanterne sourde les pas de ceux qui ont décidé de suivre ce philosophe voyageur, car ils savent qu’au-delà de ce clin d’œil, le siècle sera celui d’un certain nomadisme qui vaque à la déterritorialisation de la pensée, posant ça et là, au gré des dérives, quelques petites machines littéraires qui forment autant de haltes de la pensée du philosophe. Et pour ceux qui sont en manque de ces machines, voici qu’à l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Gilles Deleuze paraît le troisième et ultime volume posthume des écrits du philosophe. Cet effort est mené par David Lapoujade qui avait déjà édité en 2002 le recueil L’Ile déserte et autres textes, puis Deux régimes de fous et autres textes l’année suivante. Ces deux livres rassemblaient des textes échelonnés entre 1953 et 1974 pour le premier, et entre 1975 et 1995 pour le second. La découpe était donc parfaitement chronologique. Le troisième et dernier volume qu’il vient de publier est un volume hybride et étrange, hétéroclite et fourre-tout. Il rassemble une sélection de lettres écrites par le philosophe entre 1966 et 1990, ainsi qu’un ensemble de textes difficilement accessibles qui auraient pu trouver place dans l’un ou l’autre des deux volumes précédents. Tout en complétant les textes rassemblés dans les volumes antérieurs, l’intérêt de ce volume réside dans cette dispersion un peu hétérogène. Ainsi, on découvre par exemple une suite de dessins que Deleuze publia avec un texte de Michel Foucault, ainsi que des écrits de jeunesse qui ont été reniés par le philosophe et qui, au-delà de tout désaveu, pourraient nous amener à penser autrement ses débuts. Ce troisième volume posthume des écrits de G. Deleuze nous livre donc des éléments pour un autre commencement. , Deleuze entre les lettres : pour un autre commencement (Acta Fabula)
  • Il y a un inconscient deleuzien, schizoanalytique, où avec Félix Guattari, il faisait remarquer que les révolutionnaires proclamés, sont souvent fasco-réactionnaires dans la démarche. Autant vous dire que Gilles Deleuze n'est pas récupérable par "les antifas" (bien que gauchiste) et que la notion de révolution conservatrice ou de révolution nationale peut faire sens dans le deleuzisme (même si Gilles Deleuze n'y aspirait pas). AgoraVox, La « French theory » est une erreur - AgoraVox le média citoyen
  • "Un jour, peut-être, le siècle sera deleuzien”, confessa Michel Foucault à travers une formule dont il conserva le mystère. Si cette prophétie a quelque chance de se réaliser, près de vingt ans après la mort de Gilles Deleuze (suicidé en 1995), on la devra à l’effet de présence de ses fulgurances conceptuelles dans le paysage contemporain des idées. La trace deleuzienne s’imprime aujourd’hui d’autant plus que l’œuvre du philosophe, lue et relue, visitée et revisitée, se prête à un double régime de lecture, à la fois savant et populaire. L’élasticité de sa réception nourrit sa notoriété, assure son devenir. Il existe de multiples manières de s’approprier Deleuze, d’y trouver son miel, que l’on soit philosophe, cinéaste, écrivain, militant politique ou surfeur. Les Inrockuptibles, Deleuze, ritournelle familière de la philosophie contemporaine
  • Seul, ou avec Guattari, Deleuze ne cessera d'approfondir cet empirisme transcendantal qui se veut philosophie de l'immanence, philosophie de la genèse de la pensée, philosophie de la singularité, philosophie de l'excès. Si l'expression utilisée par Deleuze pour désigner son entreprise philosophique doit désigner autre chose qu'un cercle carré, il est temps pour nous de cartographier cet univers deleuzien dont nous héritons. L'ouvrage de Anne Sauvagnarges, L'empirisme transcendantale, est fondamental dans cette approche de cette réforme de l'Image de la pensée, montrant comment Deleuze construit patiemment ses positions philosophiques à travers un dialogue avec certaines figures de l'histoire de la philosophie dans les années 60. Le but de cette journée d'étude est de continuer l'approche de cet empirisme transcendantal et d'aborder Deleuze de manière empiriste, c'est-à-dire en mettant l'accent sur les usages, les usages que Deleuze fait de la philosophie, de l'art, de la politique, et les usages que ces mêmes domaines peuvent faire de Deleuze. , Les usages de Deleuze (Rouen)

Traductions du mot « deleuzien »

Langue Traduction
Anglais deleuzien
Espagnol deleuzien
Italien deleuzien
Allemand deleuzien
Chinois 德鲁兹安
Arabe دولوزين
Portugais deleuzien
Russe deleuzien
Japonais deleuzien
Basque deleuzien
Corse deleuzien
Source : Google Translate API
Partager