La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dégoulinage »

Dégoulinage

Phonétique du mot « dégoulinage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dégoulinage degulɛ̃aʒ

Évolution historique de l’usage du mot « dégoulinage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dégoulinage »

  • Qu’espère-t-on de John Armleder ? L’artiste suisse, âgé de 70 ans, est une star de l’art contemporain. Depuis cinquante ans et ses débuts, avec le groupe Ecart, dans le sillage du mouvement international Fluxus (George Maciunas, Robert Filliou, Joseph Beuys…), Armleder questionne, interroge, critique, cite, ironise en adoptant la posture de l’Indifférent copiée sur celle de Duchamp, indispensable référence. Au milieu d’une multitude d’activités (installation, performance…), il peint. Ses derniers tableaux utilisent sa technique habituelle du dégoulinage (la peinture ruisselle), à laquelle il mêle celle du dripping (la peinture goutte), pour constituer une abstraction multicolore clinquante garnie de petits objets collés : boulons, ficelle ou araignée en plastique. Télérama, De Kapoor, non seulement on n’espère rien, mais on craint le pire 
  • Je vais au cinéma une ou deux fois par an, trois fois peut-être. Cela veut dire que j'aime le cinéma, c'est pourquoi je choisis ce que je vois. Il faut en finir avec ce "dégoulinage" du public le long du film. Je crois que le spectateur ne voit plus rien, parce qu'il ne sait pas voir, comme il ne sait pas lire.  […] Il faut qu'il apprenne à voir, s'il n'en a pas le désir qu'il reste où il est. Moi je considère que j'ai 30 à 35 000 spectateurs en France, mais cela ne m’intéresserait pas du tout d'écrire pour les autres. D'ailleurs j'en serais bien incapable. 30 000 lecteurs c'est beaucoup. France Culture, Duras : "Je crois que le spectateur ne sait pas voir, comme il ne sait pas lire" - Ép. 4/9 - Nuit Cinéma des Cahiers 2/2 (2016)
  • Browne n’a pas cessé de créer au cours de ces années 1970, avec plus ou moins de succès : « Take It Easy » avec son ami Glenn Frey des Eagles, « The Pretender » après le suicide de sa première femme, Phyllis… Il n’était pas toujours clair : « Comme les gens de ma génération, j’ai pris pas mal de drogues. Je ne le recommande pas. J’ai une personnalité addictive », dit-il en avalant un morceau de chocolat noir. « Running on Empty », sorti en 1977, qui figurera plus tard sur la bande originale de « Forrest Gump », demeure sa plus grosse vente. Jackson est resté fidèle à ce son californien sur son quatorzième et dernier album, « Standing in the Breach ». Il a cette façon particulière de raconter des histoires, d’évoquer ses convictions pudiquement, sans dégoulinage de bons sentiments. « “We are the world”, ce n’est pas moi. On peut rarement dénoncer des drames en chansons, mieux vaut écrire un livre ou réaliser un documentaire. Un morceau doit être poétique, touchant, évasif, les phrases signifiantes et entraînantes… C’est dur. Et je suis lent », explique ce copain de Bruce Springsteen, qui partage les idées du Boss, moins sa folle énergie scénique ! Browne, c’est plus tranquille, mais lui aussi est un bout d’Amérique. « Standing in the Breach » (Inside Recording), En concert le 25 juin à Paris (La Cigale). , Jackson Browne - Une classe folk
  • Road of the Dead mise sur une note de fun en y introduisant un ton très second degré, des coups de fusil en pagaille, des effets gore plus que corrects (les têtes éclatent comme des fruits trop mûrs sans qu’un dégoulinage numérique intempestif ne vienne frustrer les pupilles), une photographie soignée et des maquillages de zombies vraiment méritants. Ce qui est à blâmer se concentre plutôt du côté des étourderies scénaristiques ou des approximations narratives (la fin du métrage laissera d’ailleurs le spectateur un peu en plan). Pour ne citer qu’un seul exemple : comment diable les personnages sont-ils sensés savoir qu’il faut utiliser des masques à gaz pour se protéger de la contamination ? Et bien nous aussi on se le demande encore.La réalisation de Kiah Roache-Turner, elle, est du genre confuse, et se voit ruinée encore un peu plus par un montage clipesque loin de se montrer subtil (les scènes du laboratoire frisent l’hystérie nauséeuse, et pas seulement pour les expériences déviantes qui y sont pratiquées). Avoir Alire - Critiques de films, Livres, BD, musique, séries TV, Spectacles, Road of the dead (Wyrmwood) - la critique du film + le test DVD
  • Et combien euthanasiés pour notre assiette ? Ca suffit maintenant le dégoulinage d' humanisme a zéro franc.......... Tous les frustrés qui prennent les trottoirs pour des crottoirs vont rappliquer ! L'Obs, 3.000 à 5.000 animaux euthanasiés chaque année dans les zoos d'Europe
  • Enfin, il est temps que les puissants de ce monde se rendent compte que le dégoulinage vers le bas est une théorie qui ne fonctionne pas, qu'elle n'a servi qu'à justifier l'insatiable rapacité des plus riches. Si le FMI dit le constater aujourd'hui, ce n'est pas qu'il vient de le comprendre. C'est bien plus, à mon avis, qu'il s'apperçoit qu'on s'en va dans le mur. Le 1% des gens les plus riches sur la planète possède 50% des richesses. Qu'est-ce qui fera rouler l'économie quand il ne restera plus que 20 ou 25% au 99% de ploucs dociles que nous sommes ? Le Devoir, On devrait augmenter les impôts des plus riches, estime le FMI | Le Devoir

Images d'illustration du mot « dégoulinage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dégoulinage »

Langue Traduction
Anglais dripping
Espagnol goteo
Italien gocciolante
Allemand tropft
Chinois 滴落
Arabe يقطر
Portugais gotejamento
Russe капающий
Japonais しずく
Basque tantaka
Corse goccia
Source : Google Translate API

Dégoulinage

Retour au sommaire ➦

Partager