La langue française

Défrancisation

Sommaire

  • Définitions du mot défrancisation
  • Étymologie de « défrancisation »
  • Phonétique de « défrancisation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « défrancisation »
  • Citations contenant le mot « défrancisation »
  • Traductions du mot « défrancisation »

Définitions du mot défrancisation

Wiktionnaire

Nom commun

défrancisation \de.fʁɑ̃.si.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait de défranciser, son résultat.
    • Je suis, en somme, resté sur l’impression de tout le tapage soulevé après l’autre guerre par la défrancisation de l’Université de Gand. — (Paul Dirkx, Les amis belges: presse littéraire et franco-universalisme, 2006)
    • Inversement, la défrancisation existe aussi. « On observe le mouvement d'un espace national à un autre, lorsqu'Antoine deviendra Tonio », note Baptiste Coulmont. — (Nina Gheddar, Un prénom comme on veut ?, Vosges Matin, 15 mai 2016)
  2. Réduction de la part française ou francophone.
    • En juxtaposant ces deux informations que sont l'engouement des Français pour le Québec et la défrancisation de l'immigration [au Québec], comment n'arrive-t-on pas à voir se dérouler un véritable tapis rouge capable de faire passer la relation France-Québec à un autre niveau? Alors qu'on parle d'anglicisation de Montréal, du plein emploi dans plusieurs régions, de pénuries d'infirmières : vingt mille Français n'ont pas pu tenter leur chance ici. — (Argument, vol. xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, p. 141)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « défrancisation »

(Siècle à préciser) Dérivé de défranciser avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défrancisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défrancisation defrɑ̃sisasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « défrancisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défrancisation »

  • On le voit dès le début avec la scène où la réalisatrice se présente dans un café où on ne lui répond pas bonjour/hi – ce bonjour/hi qui est pourtant l’exemple quotidien de la bilinguisation accélérée de la société québécoise, qui correspond pratiquement à sa défrancisation. Le bonjour/hi ne serait-il qu’une légende urbaine? On en comprend à tout le moins qu’il y aurait beaucoup d’exagération autour de cela.   Le Journal de Montréal, I speak français: mon commentaire | Le Journal de Montréal
  • Puis il ajoute que «les Canadiens en vinrent à se désigner eux-mêmes, par aliénation mentale et mimétisme linguistique, sous le vocable de « Canadiens français »». Ce terme, selon lui, est un anglicisme patent, voire une idée antinomique puisque la France y a recours pour marquer le moment défrancisation de son ancienne colonie. l-express.ca, «Canadiens français» est un anglicisme patent - l-express.ca
  • Ce fossé linguistique s’agrandissant d’année en année, entre un Québec de plus en plus francophone et une France en voie de défrancisation, espérons que Québécois et Français pourront toujours se comprendre dans quelques générations. En attendant, la « Semaine de mode » de Montréal (que l’on pourrait certainement raccourcir en « Semaine mode ») commencera le 20 mars au prochain, soit deux semaines après la fin de la « Fashion week » de Paris, autrefois première ville francophone du monde (désormais devancée par Kinshasa, et ses 13 millions d’habitants). Les Echos, Semaine de la langue française : sept mots québécois à retenir (…et à utiliser) | Les Echos

Traductions du mot « défrancisation »

Langue Traduction
Anglais defrancization
Espagnol defrancización
Italien defrancization
Allemand defrancization
Chinois 贬值
Arabe إلغاء الحجز
Portugais defrancização
Russe defrancization
Japonais フランチャイズ
Basque defrancization
Corse malincambiazione
Source : Google Translate API
Partager