La langue française

Définitionnel

Définitions du mot « définitionnel »

Wiktionnaire

Adjectif

définitionnel masculin

  1. (Didactique) Relatif à une définition ; qui définit.
    • Les traits conceptuels qui caractérisent un concept sont « traduisibles » en éléments définitionnels qui constituent, à leur tour, le schéma définitionnel. Ce schéma, qui montre les relations entre les traits constitutifs de ce concept, est « l'élément médian entre le terme et le concept » (Thoiron, 1995a : 1). À partir du schéma définitionnel sont rédigées les différentes définitions terminologiques possibles, ou même encyclopédiques, et la forme linguistique qui désignera le concept pourra alors être créé. — (Manuel Célio Conceição, « Terminologie et transmission du savoir : (re)construction(s) de concepts, dans Sémantique des termes spécialisés », numéro dirigé par Valérie Delavigne & Myriam Bouveret, Publications Université de Rouen/CNRS, 1999, page 33)
    • Comme le relève Rainer Rochlitz, tous font pourtant face à la même aporie :
      Depuis la fin du modernisme «dogmatique», il n'existe plus de limite définitionnelle de l'art, tout comme il n'existe plus de hiérarchie [des genres] a priori entre différents arts. Les limites définitionnelles de l'art se référaient avant tout à des idées normatives sur les différents genres artistiques et pouvaient justifier l'exclusion de certains candidats au « monde de l'art ».
      — (Viviane Paradis, « Postmodernisme : à propos de quelques incidences contemporaines », 1ére partie de :Groove: enquête sur les phénomènes musicaux contemporains : mélanges à la mémoire de Roger Chamberland, ‎textes rassemblés par Serge Lacasse & ‎Patrick Roy, Presses Université Laval, 2006, p. 58)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « définitionnel »

 Dérivé de définition avec le suffixe -el.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « définitionnel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
définitionnel defɛ̃itjɔnœl

Évolution historique de l’usage du mot « définitionnel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « définitionnel »

  • Adhérons-nous,tous, à la même acception du mot racisme ? Recouvre-t-il la même teneur en Amérique, en Asie, en Europe ou en Afrique ? Renvoie-t-il au même registre définitionnel ? Y a-t-il consensus autour de ce théme, on ne peut mieux, clivant ? AgoraVox, A propos de racisme - AgoraVox le média citoyen
  • Mirlande Manigat ne s’est jamais présentée comme juriste, mais comme politiste. Pourtant, la voilà tout à coup « constitutionaliste ». Ce n’est pas parce que l’on fait des incursions dans un domaine scientifique particulier que l’on en est pour autant un spécialiste. Elle pourrait toujours se dire « constitutionnaliste » pour signifier son attachement au respect de la constitution. Il faut bien souligner que, dans le Larousse, ce terme est à double entente. Il désigne d’une part une spécialité ; et d’autre part, une adhésion ou un positionnement. Dans ce sens, un constitutionnaliste est « un partisan de l’application rigoureuse de la constitution ». Ce modèle définitionnel vaut aussi pour le terme « légaliste » qui désigne un partisan inconditionnel de l’application de la loi, quel qu’en soit le fondement ou la nature d’ailleurs. Dans le sens employé par Mirlande Manigat, le mot « constitutionnaliste » réfère de préférence à une spécialité. Mais, dans les deux hypothèses, l’intéressée se fourvoie : d’une part elle ne saurait être une spécialiste du droit constitutionnel, vu qu’elle n’est pas juriste à la base ; d’autre part, elle est objectivement une anti-constitutionnaliste vu qu’elle utilise sa notoriété pour mésinterpréter consciemment la constitution – à des fins intéressées - et en encourager la violation. Car, il ne saurait échapper à Mme Manigat, comme du reste à un simple lettré doué de bon sens, que le mandat du président de la République, Monsieur Jovenel Moïse, expirera précisément le 7 février 2022 et non le 7 février 2021, comme veulent le faire accroire la plupart de nos politiciens - pêcheurs en eau trouble. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Penser contre soi-même face à l’évidence
  • De même qu'on ne tue pas la poésie en essayant d'éclairer ses multiples sens, l'exercice définitionnel n'est pas un tue-l'amour. Mais l'amour est-il vraiment un sentiment?             (Francis Wolff) France Culture, L’amour est-il un objet scientifique ?
  • D’entrée de jeu, traiter de la problématique des terres collectives ne saurait faire l’économie d’un bref rappel définitionnel. Ces terres sont assujetties à un statut foncier particulier, et peuvent se définir comme étant : « celles qui appartiennent collectivement à un groupement d’habitants de même origine et descendant d’une même ethnie ».2 Elles sont régies par des textes juridiques datant de l’époque du protectorat – nommément le Dahir du 27 avril 1919 – lequel les place sous la tutelle du ministère de l’Intérieur. Contrepoints, Maroc : les femmes « Soulaliyates » exclues des terres collectives ! | Contrepoints
  • La définition ainsi formulée, fort éloignée des propositions faites et qui suit scrupuleusement les traces de Wikipédia à la virgule près, a le mérite d’exister. Il faut rendre hommage à l’effort consenti pour baliser ce qu’il convient d’appeler timidement “un domaine” et non “une discipline” dont l’objet est lié au “corpus numérique”. Le chercheur engagé se réjouira de constater que la proposition a le mérite de poser quelques bases intéressantes pour la Recherche: non, publier un site Web ne suffit pas à intégrer le champ des Humanités Numériques. Non, éditer un dictionnaire en ligne ne suffit pas à devenir un chercheur innovant. C’est parfait, c’est très bien: exit les multiples impostures qui fleurissent dans l’ombre d’un flou définitionnel depuis une décennie, pourtant subventionnée à concurrence de plusieurs centaines de milliers d’euros sur fonds publics par les institutions régionales, nationales et européennes. Mais si l’intention est louable, l’effort est insuffisant pour répondre à des attentes d’envergure nationale.  Le HuffPost, Dans la réforme du bac, la définition ratée des Humanités Numériques | Le HuffPost
  • Prendre au sérieux le discours des nazis est important. Les nazis refusent de se considérer comme « totalitaires », parce que le Reich est conçu comme le lieu de la liberté, mais aussi parce que le « totalitarisme » repose sur un « État total », et que les nazis, contrairement aux fascistes – italiens, donc latins et romains, héritiers d’une tradition étatiste – rejettent le concept d’État. De la même manière, les nazis vomissent « l’homme nouveau », autre critère définitionnel du « totalitarisme » : ils ne veulent pas se projeter dans l’avenir mais revenir à l’origine ; la régénération n’est pas pour eux la projection vers le nouveau mais le retour aux temps inauguraux, ceux de la naissance de la race. Autrement dit, l’archétype est pour eux l’archaïque. La catégorie de « totalitarisme », si elle peut être intéressante, n’est absolument pas heuristique, et les historiens du nazisme ne l’emploient pas – elle est l’apanage de vulgarisateurs de deuxième ou troisième main. Lisez également Nicolas Werth, meilleur spécialiste mondial du stalinisme : vous aurez du mal à trouver cette catégorie ; lorsqu’on fait de l’histoire, on ne manie pas des concepts platoniciens qui couchent une réalité historique sur un lit de Procuste. Le Vent Se Lève, Johann Chapoutot : « Le nazisme, par son imaginaire de la concurrence et de la performance, participe de notre modernité »
  • 3L’ouvrage commence par une introduction complète (p. 9-26) qui, après avoir fixé l’emploi définitionnel et le contexte critique, avance qu’il manque, parmi les titres consacrés au personnage féminin dans le roman français, russe ou espagnol, une étude qui se focaliserait seulement sur la fille naturaliste2 — ce que Marjorie Rousseau-Minier se propose de faire. Le corpus retenu est ensuite justifié, représentatif des diverses modalités de la prostitution, des différentes manières de l’écrire comme de la réception d’un tel thème entre 1865 et 1885 : Crime et châtiment de Dostoïevski, Marthe, histoire d’une fille de Huysmans, La Fille Élisa d’Edmond de Goncourt, Nana de Zola, ainsi que La Desheredada de Pérez Galdós et La Prostituta et La Pálida de López Bago. De manière cohérente, la littérature russe apparaît comme annonciatrice du roman de la prostituée tel qu’il naîtra pleinement en France ; la littérature espagnole comme son prolongement à l’échelle européenne. , Splendeurs & misères du roman de fille : les romanciers & la prostitution dans le second XIXe siècle européen (Acta Fabula)

Traductions du mot « définitionnel »

Langue Traduction
Anglais definitional
Espagnol definicional
Italien definizionale
Allemand definitiv
Chinois 定义的
Arabe تعريف
Portugais definição
Russe определительная
Japonais 定義の
Basque definitze
Corse definitivu
Source : Google Translate API

Définitionnel

Retour au sommaire ➦

Partager