La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dédiaboliser »

Dédiaboliser

[dedjabɔlize]
Ecouter

Définitions de « dédiaboliser »

Dédiaboliser - Verbe

  • Rendre moins néfaste ou maléfique la perception d'une personne, d'un groupe ou d'une idée auprès de l'opinion publique.

    Je n’oublie pas que c’est le porte-parole du PS, Benoît Hamon, qui a choisi le premier, en octobre 2009, de dédiaboliser le FN, en surenchérissant sur ses accusations contre Frédéric Mitterrand.
    — Ivan Rioufol, site http://blog.lefigaro.fr/rioufol/

Étymologie de « dédiaboliser »

De diaboliser, avec le préfixe dé-.

Usage du mot « dédiaboliser »

Évolution historique de l’usage du mot « dédiaboliser » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « dédiaboliser » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Citations contenant le mot « dédiaboliser »

  • "Le but, c'est de dédiaboliser le tribunal de commerce, son image, assume Alain Soler. Il faut faire comprendre aux entrepreneurs notre utilité pour l'économie gersoise. Beaucoup d'entrepreneurs pensent qu'aller au tribunal, c'est la liquidation judiciaire, c'est la condamnation du chef d'entreprise, c'est la faillite, c'est la honte."
    ladepeche.fr — Gers : le tribunal de commerce s'adresse aux entreprises pour "dédiaboliser" son action - ladepeche.fr
  • "Je veux dédiaboliser la nourriture et montrer qu'on a le droit de se faire plaisir, avec tous les budgets, avec des restaurants très simples, avec des recettes aussi que je propose, toujours très accessibles, des produits que chacun a dans le frigo. On n'a pas besoin d'être un grand chef", assure l'influenceuse.
    Notretemps.com — Mettre en scène ses repas: Constance Lasserre, influenceuse culinaire,...
  • Giorgia Meloni, présidente du parti Fratelli d’Italia (FDI), est en bonne place pour devenir la première femme cheffe de gouvernement en Italie aux élections législatives du 25 septembre prochain. Sa formation, à l’ADN postfasciste, est créditée d’environ 25 % des intentions de vote. Cette Romaine de 45 ans, « italienne, mère, chrétienne » s’efforce de « dédiaboliser » l’image de son parti pour accéder au poste de présidente du Conseil des ministres.
    leparisien.fr — VIDÉO. Italie : Giorgia Meloni, l’ex-admiratrice de Mussolini à la conquête du pouvoir - Le Parisien


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.