La langue française

Déculturation

Définitions du mot « déculturation »

Wiktionnaire

Nom commun

déculturation \de.kyl.ty.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Disparition d’une culture propre à un peuple chez ce peuple lui-même ou chez des individus émigrés de ce peuple.
    • Les discours vertueux recouvrent une incapacité à admettre l’échec de ces solutions à coups de milliards de dollars de fonds publics investis pour régler la problématique indienne faite de pauvreté, de déculturation, d’isolement et d’aliénation. — (Denise Bombardier, Dictionnaire amoureux du Québec, Plon, 2014, p. 211)
    • Actuellement dirigé par Johann Gärtner, « Die Republikaner », qui compte environ 6 500 membres, est un parti nationaliste, eurosceptique et hostile à l’immigration qu’il voit comme un risque de « déculturation » de l’Allemagne. — (Eugénie, L’UMP devient Les Républicains : en Allemagne « Les Républicains » est un parti d’extrême droite (Màj), Fdesouche, 5 mai 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « déculturation »

(Date à préciser) De culture, avec le préfixe dé- et le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déculturation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déculturation dekyltyrasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « déculturation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déculturation »

  • Il y a une désinformation, une déculturation : on ne sait tout simplement plus, au rythme de cours, de sermons (pour celles et ceux qui pratiquent encore – parfois), de lectures qui ont trop souvent versé dans une assistance sociale ou psychologique certes généreuse (et nécessaire), mais coupée de son cœur théologique. Peut-être est-ce un biais de la part d’un moine de croire cette connaissance acquise ? , À force de diluer leur foi, les catholiques ont-ils vidé leurs églises? - La Libre
  • Au Québec, on constate que cette jeune génération militante baragouine un détestable franglais, qu’elle prend pour une preuve d’ouverture au monde et de flexibilité linguistique, alors qu’il s’agit simplement d’un symptôme de son anglicisation, de son assimilation et de sa déculturation. Le Journal de Montréal, La jeunesse n’a pas toujours raison | Le Journal de Montréal
  • FIGAROVOX/TRIBUNE - Les récents déboulonnages de statues par des manifestants antiracistes suscitent l’émoi. Pour l’historien Loris Chavanette, c’est la vindicte populaire de la Révolution française qui a jeté autrefois les bases d’une politique de déculturation par la destruction de certains monuments. Le Figaro.fr, Déboulonnage de statues: «La Révolution française avait ouvert la boîte de Pandore»
  • À travers cela, nous assistons à une montée de la haine de soi. Il ne faut pas sous-estimer les effets de la déculturation historique. Certains militants ne voient plus l’histoire qu’à travers des catégories moralisatrices. Ils plaquent sur le passé de l’humanité les catégories du présent et versent dans l’anachronisme.  Le Journal de Montréal, Les destructeurs de statues | Le Journal de Montréal
  • Les pays qui ont assimilé l’intelligence de la culture voient leur horizon se dégager pour atteindre leurs objectifs en symbiose avec les réalités du monde en mouvement. Mais la donne est toute autre en Algérie. Les prodromes d’une déculturation effrénée sont clairs comme l’eau de roche. L’Algérie est arrivée à une situation de délitement, comme un corps en putréfaction qui rebute… sa monnaie ne vaut presque plus rien, son passeport n’ouvre presque aucune porte, ses ports n’exportent presque rien, son personnel politique est classé dans la case «corrompue», sa culture est étouffée pour ne laisser émerger que les incultes… et maintenant le narcotrafic avec les 701 kilogrammes de cocaïne pure clôt sa marche vers l’enfer en la désignant face au monde comme un «Etat voyou». El Watan, Déracinement et déculturation : Quel avenir pour la culture ? | El Watan
  • Le régime actuel du Rwanda et ses troubadours peuvent bien inventer ce qu’ils veulent sur Mme Ingabire, son étoile ne va jamais pâlir. Bien au contraire, chaque injure ou attaque proférée à son encontre devrait lui attirer un capital de sympathie accru de la part de la population.  Plus on la vilipende, plus elle est digne et reste à la hauteur et ce, même si elle est affligée de cette déculturation qui traverse actuellement la société rwandaise. Son leadership a été prouvé maintes fois. Au plus fort de la crise du COVID-19, alors même que la population criait famine suite aux restrictions sévères exigeant de « rester à la maison », Mme Ingabire semblait être la seule figure publique à se soucier des plus vulnérables en l’absence, remarquée, du général Kagame. Alors que son parti n’est pourtant pas encore officiellement enregistré, elle s’est distinguée en prenant véritablement les choses en main pendant la crise. On pourrait même avancer que dans son rôle affirmé d’opposante au régime en place et par ses actions tangibles, elle est parvenue à faire ombre au gouvernement qui ne manque pourtant pas de moyens, que ce soit l’argent récolté par le Fonds Agaciro ou les millions de dollars déversés par le FMI pour combattre le Covid-19.   Jambo News, Victoire Ingabire Umuhoza : Une grande dame à l’allure présidentielle – Jambo News
  • C'est aussi une immense catastrophe démocratique que de voir les citoyens considérer que ces catégories ne semblent plus s’intéresser à eux que pour les sanctionner, les punir, les caricaturer, les mépriser. Pour cette gauche idéologique, le « Français de souche », dont elle dit pourtant par ailleurs qu’il n’existe pas, est au cœur de ses détestations, quelque part entre les Deschiens et Dupont Lajoie, quand le migrant serait l’homme d’une nouvelle rédemption. Cette césure entre les deux catégories, au moins autant que celle entre la France périphérique et l’oligarchie des métropoles, contribue au délitement du lien national, à l’atomisation et à la déculturation de notre société. Notre démocratie n’y survivra pas, et les autoritarismes qui montent le montrent bien. Atlantico.fr, Magistrature, universités, service public audiovisuel et cie : SOS diversité idéologique disparue | Atlantico.fr

Traductions du mot « déculturation »

Langue Traduction
Anglais deculturation
Espagnol deculturación
Italien deculturazione
Allemand dekulturation
Chinois 退养
Arabe إزالة الثقافة
Portugais deculturação
Russe deculturation
Japonais 脱文化
Basque deculturation
Corse deculturazione
Source : Google Translate API

Déculturation

Retour au sommaire ➦

Partager