La langue française

Déculpabilisation

Sommaire

  • Définitions du mot déculpabilisation
  • Phonétique de « déculpabilisation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déculpabilisation »
  • Citations contenant le mot « déculpabilisation »
  • Traductions du mot « déculpabilisation »

Définitions du mot « déculpabilisation »

Wiktionnaire

Nom commun

déculpabilisation \de.kyl.pa.bi.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait de déculpabiliser.
    • Surtout, ce mécanisme autorise une déculpabilisation importante en dédouanant le sujet conscient de ses propres intentions […] — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 426)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déculpabilisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déculpabilisation dekylpabilisasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « déculpabilisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déculpabilisation »

  • La condamnation de la masturbation est trop bête pour qu’on s’y attarde : taxée d’égoïsme (une valeur positive à mes yeux…), d’idiotie (…par Jean-Yves Jouannais, le théoricien de l’idiotie), elle a longtemps concentré tous les dangers. Le plus intéressant, pour le malthusien que je suis, est la menace que la branlade fait peser sur la reproduction de l’espèce. Quelle joie ce serait pourtant de voir décroître le monde… Avec sa condamnation du plaisir solitaire et son culte de la fécondité, le vieux modèle autoritaire national-religieux semble aujourd’hui fatigué. Tant mieux, car la déculpabilisation de la sexualité a beaucoup œuvré pour la liberté politique. Malheureusement les modernes n’avaient pas prévu que la masturbation deviendrait le mode privilégié du petit plaisir technique contemporain. Son apologie masque une pauvreté «capitaliste» qui lui est propre : créer des monades solitaires et confinées est plus rentable que d’encourager des rencontres dont on ne sait jamais sur quoi elles débouchent. La mainmise de Dieu sur nos corps est reprise par celle, plus libérale et sournoise, d’Internet. On est passé de noli te tangere à jouis ! Foucault avait génialement vu cette injonction, qui prend depuis l’avènement des écrans entre nous et les objets de notre désir une dimension de calcul total. La société jouit tristement de comptabiliser les connexions manuelles destinées à séparer un peu plus les porcs et les âmes. L’onanisme ne s’accompagne plus d’une excitation de l’imagination, où ses thuriféraires voyaient une liberté de fuite. Le pseudo-réel de l’ordinateur l’a remplacée, en assignant le plaisir solitaire à une image exclusivement faite pour elle. La masturbation a son valet tyrannique, l’écran plat du Net et son site de production, l’industrie porno. Les pro-porn ont tendance à oublier qu’une starlette du X ne manque jamais son objectif, contrairement à un humanoïde. Quant aux défenseurs de la morale tradi, ils ont in fine intérêt à ce que les gens se replient sur eux-mêmes plutôt que de se rencontrer pour faire l’amour et la révolte. Se branler est un verbe pronominal réfléchi ; n’est-il pas plus humain quand il passe dans la catégorie des pronominaux réciproques ? Libération.fr, Per-mas-turbation - Libération
  • Si l’autoflagellation inculquée aux Européens depuis des décennies dans le cadre d’un enseignement de la haine de soi est la cause de la dépression européenne, alors l’enseignement de l’estime de soi et la réaffirmation de son bon droit seront la clef de sa guérison. Ce réarmement moral et psychologique de l’Occident, de l’Europe et de la France ne passera non pas par une réaction négative ou haineuse contre des groupes bouc-émissaires supposés à tort responsables du déclin. Mais il passera, au contraire, exactement comme dans le traitement des personnes déprimées, par une « cure de déculpabilisation » et par une thérapie positive de « l’amour soi ». Atlantico.fr, Complexe occidental : petit traité de déculpabilisation | Atlantico.fr
  • Un des grands changements a concerné le prêt à intérêt (faire de l’argent avec de l’argent) qui était interdit par la doctrine catholique, quand Luther et Calvin ont admis la possibilité d’un taux d’intérêt et estimé que les théologiens n’étaient pas compétents pour les affaires temporelles, même si, soucieux de « protéger les pauvres », ils avaient fixé un plafond autour de 5 %. La légalisation du prêt à intérêt a déclenché une déculpabilisation vis-à-vis de l’argent et de la finance dans les pays à majorité protestante, et depuis, les principales bourses occidentales - Francfort, Londres et New York se situent toujours en terre protestante. AgoraVox, Psychologie de l'argent par Georg Simmel - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « déculpabilisation »

Langue Traduction
Anglais guilt
Espagnol culpa
Italien colpa
Allemand schuld
Chinois 有罪
Arabe الذنب
Portugais culpa
Russe чувство вины
Japonais 罪悪感
Basque erru
Corse culpabilità
Source : Google Translate API
Partager