Découcher : définition de découcher


Découcher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOUCHER, verbe intrans.

A.− Vieilli. Quitter son lit pour le céder à quelqu'un :
1. Une chambre ... une chambre vide; voilà mon affaire! la vicomtesse. − ... Pompée y couche ... il dort. canolles. − Eh bien, mais il se réveillera, et il découchera. A. Dumas Père, La Guerre des femmes,1849, II, 4, p. 85.
Emploi trans. factitif. Découcher qqn.Faire lever quelqu'un de son lit pour l'occuper à sa place. Le maître de la maison m'avait offert son lit, mais je n'ai pas voulu le découcher. Je n'ai garde de vous découcher (Ac.1835, 1878).
Emploi pronom., fam. Quitter son lit, se lever. Ils partent le matin avec le sac à tartines et ils ont fini le soir. (...) Faut se découcher pour leur faire à manger (Hamp, Champagne,1909, p. 95).
B.− Coucher ailleurs que dans son lit, que chez soi; passer la nuit hors de chez soi, notamment pour avoir une aventure galante. Le marquis de Chamery ne peut raisonnablement pas découcher toute une nuit de son hôtel (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 4, 1859, p. 114).Un personnage (...) qui ne découchait pas, qui ne voyageait pas, qui ne s'absentait jamais, pas même un jour (Verne, Tour monde,1873, p. 7):
2. À cinquante-deux ans il avait pour la première fois découché et, terrorisé par sa femme, n'avait plus osé rentrer chez lui. Depuis huit mois il passait ses nuits dans les boîtes, ... Malraux, La Condition humaine,1933, p. 196.
Fam., vieilli. Découcher d'avec qqn.Quitter le lit de quelqu'un pour se mettre dans un autre lit. Bon mari ne découche point d'avec sa femme (Besch.1845).
Rem. On rencontre ds la docum. a) L'inf. subst. découcher. Le fait de coucher ailleurs que chez soi. Elle savait exactement que son découcher serait expliqué de la façon la plus insultante (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 106). Admin. Fait de coucher ailleurs que chez soi pour raison professionnelle. Synon. nuitée. L'indemnité d'intérim se décompte par journée complète du jour de l'arrivée au poste jusqu'au jour de départ inclus, lorsque l'intérim comporte un découcher (Décret no68-451 du 3 mai 1968 ds J.O., 21 mai 1968). b) L'adj. découcheur, euse. Qui découche. P. métaph. Oiseaux découcheurs et oiseaux bourgeois qui se mettent sous leurs meubles (Morand, Air indien, 1932, p. 16).
Prononc. et Orth. : [dekuʃe], (je) découche [dekuʃ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 soi descoucier « se lever » (Escoufle, 4080 ds T.-L.), qualifié d',,inus.`` dep. Lar. 19e; 2. 1559 descoucher de (qqn) « coucher dans un autre lit que (quelqu'un) » (Marg., Nouv., LIV ds Littré); 1564 (Thierry : descoucher hors de sa chambre). Dér. de coucher*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 82.
DÉR.
Découchage, subst. masc.Action, fait de découcher. Toute une vie d'orgies terribles, de découchages! (Goncourt, Journal,1862, p. 1119).Une de ses tantes, une fervente gaulliste, qu'elle avait mise au courant de son activité, (...) juste assez pour qu'elle ne mît pas obstacle à ses déplacements, à ses éventuels « découchages » (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 197).P. métaph. M. Bernard revenait à Balbec et y prenait son déjeuner hors de chez lui, (...) ce que la pédante MmeBloch appelait ses découchages en cuisine (Proust, Sodome,1922, p. 844). [dekuʃa:ʒ]. 1reattest. 1862 (Goncourt, loc. cit.); de découcher, suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 3.

Découcher : définition du Wiktionnaire

Verbe

découcher \de.ku.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Coucher hors de chez soi, hors du logis où l’on a accoutumé de coucher.
    • D’abord, plaisanté par Clara, il avait découché. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, G. Charpentier et E. Fasquelle, 1883, chapitre XIII, page 435.)
    • Les premiers temps Berthe faisait dix ou vingt francs, rien que pour « un moment », car Maurice ne voulait pas qu’elle découchât. Ils retrouvaient leur ancienne abondance d’argent, le métier n’était pas dur pour elle qui rentrait toujours vers dix heures et pour lui non plus qui ne restait pas trop longtemps à l’attendre. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 81)
    • — Mais non! mais non! m'sieu le curé, pensez-vous que j’voudrais découcher du presbytère. — (Rodolphe Girard, Marie Calumet, Montréal, 1904, chapitre XVI.)
    • Le chien, qui se faisait vieux et n’aimait point à découcher, était, comme d’habitude, rentré dès le premier soir et gardait le coin du feu, car on était en hiver. — (Louis Pergaud, Le Retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921.)
  2. (Par extension) Mener nuitamment une vie de patachon.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Découcher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCOUCHER. v. intr.
Coucher hors de chez soi, hors du logis où l'on a accoutumé de coucher. Depuis huit jours il a découché trois fois.

Découcher : définition du Littré (1872-1877)

DÉCOUCHER (dé-kou-ché) v. n.
  • 1Coucher hors de son lit. Il ne découche pas d'avec Rhéa, Perrot D'Ablancourt, Lucien, t. I, dans RICHELET.

    Coucher hors de chez soi. Découcher de la maison. Lui-même se marie le matin, l'oublie le soir, et découche la nuit de ses noces, La Bruyère, XI. Il va, il vient, il sort, il rentre, il découche sans qu'on lui demande ce qu'il a fait, ce qu'il est devenu, Raynal, Hist. phil. VI, 23.

  • 2 V. a. Obliger quelqu'un à céder le lit où il couche. Dans un hôtel on ne découche personne.
  • 3Se découcher, v. réfl. Se lever. Car en chasseur fameux j'étais enharnaché, Et, dès le point du jour, je m'étais découché, Molière, la Princ. I, 2. N'est plus usité en ce sens.

    Se dit encore dans les provinces, comme découcher, verbe neutre, pour coucher hors de son lit, hors de chez soi, mais il n'est plus du bon usage.

HISTORIQUE

XIIe s. Les tenebres de ceste nuit ki, par vraie repentance, descolchent et despitent la lumiere de la prosperiteit del siecle, Job, 462.

XVe s. À cette heure, que l'estourmi monta et le haro, il estoit en son hostel et se commençoit à decoucher [lever], Froissart, II, III, 98. Il est toujours des premiers descouchés [levés] et premier prest et devant au chemin, Louis XI, Nouv. XVI.

XVIe s. Puis quand l'aube se descouche De sa jaunissante couche Pour nous esclerer le jour…, Du Bellay, J. III, 79, verso. Les medecins lui conseillerent de descoucher d'avec sa femme [de faire lit à part], Marguerite de Navarre, Nouv. LIV. Sa majesté s'estoit descouchée de sa chambre [avait couché ailleurs] pour parler à luy à part, Carloix, IV, 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCOUCHER. Ajoutez :
4 S. m. Le découcher, la nuit passée hors de chez soi.

Frais de découcher, allocation que certaines administrations payent à leurs agents, employés ou ouvriers, lorsqu'ils sont obligés de découcher pour les besoins de leur service.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « découcher »

Étymologie de découcher - Littré

Dé… préfixe, et coucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de découcher - Wiktionnaire

(Date à préciser) → voir dé- et coucher
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « découcher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
découcher dekuʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « découcher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe découcher

Évolution historique de l’usage du mot « découcher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « découcher »

  • Une dispute a finalement éclaté la deuxième nuit quand Rémi a tenté un rapprochement physique avec son épouse. Ne souhaitant pas passer à l’acte, Élodie a fini par quitter la chambre… et n’est revenue que le lendemain pour déjeuner. Furieux que sa femme ait osé découcher, Rémi lui a alors fait savoir qu’il n’appréciait pas son comportement. S’ils se sont quittés en mauvais termes, la situation a empiré quand, la jeune femme n’a pas donné de nouvelles à son mari durant plusieurs heures, le samedi suivant : « J’étais invitée à un baptême, j’ai profité de mes proches donc j’ai laissé mon téléphone de côté. J’ai vu qu’il s’était excité par message parce que je ne répondais pas. Le lendemain il en a rajouté une couche… ».Suite à ces tensions, les deux jeunes gens ont donc été invités à se revoir pour parler. Une conversation qui a engendré leur rupture puisqu’ils n’ont pas réussi à s’expliquer calmement. Furieuse, Élodie a d’ailleurs quitté la table en plein milieu d’une phrase de Rémi : « Cette relation est malsaine » lui avait-elle lâché quelques instants avant de tourner les talons. Public.fr, Mariés au premier regard : "Cette relation est malsaine" : un couple explose durant le voyage de noces
  • La difficulté des horaires décalés. Jongler avec les horaires décalés et gérer des plannings compliqués pour sa vie de famille, c'est le quotidien de Franck, conducteur de train que notre reporter a rencontré dans la cabine du TER entre Lisieux et Deauville, après un "découcher". En clair, la SNCF lui demande de dormir le soir à l'hôtel pour pouvoir repartir dès 6 heures le lendemain. "Souvent, on a sept-huit 'découchers' par mois. C'est le plus compliqué dans le métier. Hier, j'ai commencé à 10h30, donc j'ai vu ma femme et mes enfants à 7 heures, et je ne vais les revoir que ce soir. On n'est pas les seuls à avoir des inconvénients comme ça, mais c'est embêtant. Ça casse la vie de famille", explique ce fils de cheminot, qui compte déjà vingt ans de carrière dans l'entreprise ferroviaire. Europe 1, Entre "découcher" et manque de moyens, le difficile quotidien des cheminots

Images d'illustration du mot « découcher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « découcher »

Langue Traduction
Corse dormi fora
Basque lo egin
Japonais 寝る
Russe выспаться
Portugais dormir fora
Arabe ينام
Chinois 睡了
Allemand ausschlafen
Italien dormire fuori
Espagnol dormir fuera
Anglais sleep off
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires