La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « décompensation »

Décompensation

Définitions de « décompensation »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOMPENSATION, subst. fém.

PATHOL. Rupture de l'équilibre physiologique d'un organisme due à la faillite des mécanismes de compensation qui empêchaient l'apparition de troubles fonctionnels ou métaboliques. Décompensation cardiaque (Codet, Psych.,1926, p. 130).On assiste à une décompensation de la cirrhose. Les lésions hépatiques sont devenues telles que l'organisme ne peut plus se défendre (Quillet Méd.1965, p. 153).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. décompensé, ée. [En parlant d'une affection ou d'une lésion] Qui entraîne un déséquilibre grave dans l'organisme à la suite de la faillite des mécanismes de compensation. Le diabète est décompensé quand, à la présence de sucre, s'ajoute celle de l'acétone (Lar. encyclop.). Attesté aussi ds Lar. 20eSuppl. 1953 et Quillet 1965.
Prononc. : [dekɔ ̃pɑ ̃sasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1926 méd. (Codet, loc. cit.); 2. 1961 mécan. (Lar. encyclop.). Dér. de compensation*; préf. dé-*. Au sens méd. en angl. dep. 1905, Gould ds NED Suppl.2. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 32.

Wiktionnaire

Nom commun - français

décompensation \de.kɔ̃.pɑ̃.sa.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) Dégradation d’un organe ou d’un organisme qui était maintenu en équilibre par des mécanismes de compensation.
    • Outre la surinfection bronchique, la pneumonie peut être à l’origine d’une décompensation. — (Jean-Louis Pourriat et Claude Martin, Principes de réanimation chirurgicale, 2005)
  2. (Psychiatrie) Désigne une crise d’origine psychiatrique, lorsqu’un individu ne parvient plus à se contrôler et entre dans une crise qui peut être particulièrement violente.
    • Il est avéré que cette personne était en crise de décompensation lorsqu’elle a commis son crime. Elle ne peut ainsi être considérée comme responsable de ses actes et ne peut donc être jugée.
    • […] le moteur de la décompensation réside dans la peur, une peur folle, qui rompt les digues, peur qui est une abdication devant la dureté de la vie, retour à l’enfance non protégée, à l’abandon des premières heures, jours, semaines, années de vie où l’on est tout petit, nu, misérable, dépassé, innocent, où l’on ne comprend pas l’immensité du mal amour, du non-amour, de la solitude. — (Claude Olievenstein, L’Homme parano, page 91, 1992, Odile Jacob)
    • Les trois équipes d'Andréane Dionne-Jalbert interviennent annuellement auprès de quelque 200 patients souffrant de maladie mentale en état de décompensation, sans les sortir de leurs milieux de vie. — (Patrick Bellerose, « Psychiatrie à domicile », Le journal de Montréal, 9 novembre 2020)
  3. Action qui consiste à aller à l’encontre de la compensation dans le mécanisme de régulation des groupes électrogènes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « décompensation »

De décompenser, avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décompensation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décompensation dekɔmpɑ̃sasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « décompensation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décompensation »

  • Dans le cas de notre secteur, il est concerné par les farines subventionnées en l’occurrence la farine Nationale de blé tendre et la farine spéciale de blé tendre (FNBT et FSBT) dont le contingent a été arrêté en 1988 à 1 million de Tonnes et suite à un processus de décompensation progressive, ce contingent atteint aujourd’hui seulement 625.000 Tonnes. EcoActu, [Entretien] Moulay Abdelkader Alaoui : Comment La Décompensation Devra Assainir Le Secteur Meunier
  • "Par définition, c’est la rupture d’un équilibre", explique Marine Crest. On parle ainsi de décompensation quand un facteur externe - ici le confinement - vient brutalement rompre un état stable. "C’est comme un effet on/off, vulgarise-t-elle, c’est une cassure avec un danger derrière".  De fait, la décompensation peut être à la fois organique et psychologique. Marie Claire, Déconfinement : les dangers de la décompensation - Marie Claire
  • *A noter : Une décompensation survient lorsqu’un patient ne parvient plus à équilibrer son trouble. Par exemple, un patient dépressif qui compense en faisant rire son entourage n’y parvient plus. Il décompense et présente alors un tableau dépressif complet (troubles du sommeil, perte d’appétit, douleurs majorées, ralentissement psychique et moteur, absence d’envie, tristesse…) ladepeche.fr, Psychiatrie : des risques de décompensation ? - ladepeche.fr
  • En Europe, les dispositifs Impella 2.5, Impella CP et Impella CP avec SmartAssist portent le marquage CE pour le traitement des patients présentant un risque élevé de subir un choc cardiogénique suite à une ICP ou à un IAM pendant une période allant jusqu'à 5 jours. Les pompes Impella 5.0 et Impella LD portent le marquage CE pour le traitement des patients victimes d'une crise cardiaque ou atteints d’une cardiomyopathie en état de choc cardiogénique pendant une période allant jusqu'à 10 jours. La pompe Impella 5.5 avec SmartAssist® porte le marquage CE pour le traitement des patients subissant une crise cardiaque ou atteints d’une cardiomyopathie en état de choc cardiogénique pendant une période pouvant aller jusqu’à trente jours. La pompe Impella RP porte le marquage CE pour le traitement de l'insuffisance ventriculaire droite ou de la décompensation suite à l’implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire gauche, un infarctus du myocarde, une transplantation cardiaque, une opération à cœur ouvert ou une arythmie ventriculaire réfractaire. , Abiomed : Une étude révèle un taux de survie de 84 % chez des patients en état de choc cardiogénique ou atteints d'autres cardiopathies complexes avec la nouvelle pompe Impella 5.5 équipée de SmartAssist | Zone bourse
  • Tribune. Depuis le déconfinement, il n’y a pas un jour sans que l’on entende parler de «décompensation». A juste titre. Après des semaines d’enfermement contraint et forcé par la nature, l’heure de la sortie prophylactique et masquée peut créer paradoxalement bien plus d’angoisses que de véritables soulagements. Face à la peur de contracter le virus ou de contaminer ses proches, face aux informations contradictoires et aux comportements parfois relâchés, la solution de repli peut sembler pour d’aucuns la meilleure. Ce «syndrome de la cabane» qui fait préférer la sécurité intérieure à l’exposition au monde extérieur, est connu comme un état de contre-choc transitoire. Toutefois, il est possible que cet état se transforme en véritable phobie sociale, en état de stress post-traumatique ou encore en décompensation. Libération.fr, Déconfinement : le spectre d’une décompensation individuelle et sociétale - Libération
  • D’autant que la secrétaire d’État n’est pas sereine concernant la phase de déconfinement. “La vraie crainte, c’est qu’il y ait davantage de féminicides, et qu’il y ait une décompensation”, met-elle en garde, en disant travailler ”à un plan de lutte contre le harcèlement de rue que nous mettons en place à partir de lundi.”  Le HuffPost, Déconfinement: Schiappa craint une "décompensation" des violences faites aux femmes | Le HuffPost
  • S'agit-il d'un simple accident de parcours, inévitable dans les opérations de compensation des produits financiers ? Ou plutôt d'une « décompensation » après la « dislocation » des marchés financiers, et donc l'antichambre d'autres ardoises à venir chez d'autres acteurs ? A voir la réaction de l'action d'ABN Amro après l'annonce d'une perte nette de 183 millions d'euros - pour cause de liquidation d'un client américain incapable de faire face à ses appels de marges pour ses futures et options -, la première réponse semble prévaloir. Le recul de la banque néerlandaise (-5 %) tranche, en effet, avec la bonne résistance de l'indice bancaire européen (+2,2 %). L'amertume à voir un dixième du bénéfice 2019 envolé se comprend. Les oracles boursiers attendaient au contraire un trimestre record, en volumes et en commissions, de la part de cette activité de « clearing », jugée a priori moins volatile que ses financements d'énergie ou de matières premières. Le ratio de solvabilité de la maison mère de Neuflize OBC reste très solide. Et le défi de sa banque d'investissement semblait plus résider dans sa rentabilité que dans sa gestion des risques. Elle reste suspectée à la City de ne pas avoir la taille critique. La question se posait il y a vingt ans déjà. Manifestement, la nationalisation n'y aura pas mieux répondu que la calamiteuse OPA hostile qui l'avait provoquée en 2008, alors échafaudée par Royal Bank of Scotland. Les Echos, ABN Amro : Antichambre de décompensation | Les Echos
  • G.D. : Nous étions les premiers à alerter sur ce risque et en aucun cas nous ne réclamions que les résidents soient enfermés dans leur chambre, sauf cas Covid évidemment. Finalement, on assiste à beaucoup moins de décompensations que prévu car il y a eu une forte réactivité des soignants, qui ont su organiser des activités, mettre en place des dispositifs de visioconférence etc. La Croix, Visites en Ehpad : « Le risque du virus reste supérieur au risque de décompensation »
  • Au cours des trois dernières saisons grippales, entre 8 100 (saison 2017-2018) et 14 500 (saison 2016-2017) décès attribuables à la grippe sont survenus en France métropolitaine. La très grande majorité de ces décès ont été rapportés chez des personnes âgées de 65 ans et plus. Par ailleurs, le fardeau de la grippe dans la population âgée est important en termes de mortalité, que celle-ci soit directe (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ou indirecte (surinfection bactérienne, décompensation de comorbidités), mais également en termes de morbidité et de dépendance fonctionnelle. Quelle place pour le nouveau vaccin antigrippal quadrivalent haute dose Efluelda ?, Quelle place pour le nouveau vaccin antigrippal qu... - MesVaccins.net
  • Des routes désertes, un effet « décompensation » ? Toujours est-il que les excès de vitesse sont légion. , Sécurité routière : les Vendéens se lâchent sur les routes | Le Journal du Pays Yonnais
  • Nul n’est armé de la même manière face au virus. Il y a urgence. La santé psychique des Français est en berne et menace d’une décompensation générale. Ce pan de la santé publique semble être la grande oubliée des "essentiels" évoqués par le président Macron. On le sait pourtant, une nation qui va mal psychiquement, une nation qui n’a pas le moral, est une nation en perdition. Marianne, Confinement : décrétons l'état d’urgence psychologique | Marianne
  • L’enfermement prolongé de la population peut avoir des impacts psychologiques négatifs chez de nombreuses personnes allant de l’anxiété à la décompensation. Pour 5 à 15 % de la population, des troubles peuvent même émerger qui nécessitent une prise en charge. Mais des moyens de s’en prémunir existent. Entretien avec David Gourion, psychiatre et ancien chef de clinique à Sainte-Anne.  L'Humanité, Comment faire face aux risques psychologiques liés au confinement ? Les conseils du psychiatre David Gourion | L'Humanité
  • Le projet permet donc de suivre, de surveiller et de prédire les symptômes et les changements asymptomatiques chez les personnes âgées. L’appareil avertit le personnel soignant lorsque des symptômes de la COVID-19 sont détectés et/ou prédits, et reste à l’affût de tout signe de décompensation. , L’intelligence artificielle pour freiner la propagation du coronavirus | Le Régional
  • Certaines maladies neuromusculaires touchant le poumon, une insuffisance respiratoire chronique ou la décompensation d'une maladie chronique des poumons peut conduire à une insuffisance respiratoire aiguë. Une insuffisance respiratoire aiguë est grave du fait de la diminution rapide de l'oxygénation des organes et des tissus, pouvant conduire à une destruction de leur cellule.  , Insuffisance respiratoire : chronique ou aiguë, est-ce grave ?
  • « Le contexte de confinement très renforcé est un facteur de risque majeur de décompensation psychique», s’inquiète le Pr Benoit, chef du service de psychiatrie du CHU de Nice. Luc Boutria Nice-Matin, "Il faut les aider à traverser ce cap difficile". Dans les Ehpad, nos aînés risquent la décompensation psychique - Nice-Matin
  • Le plus souvent (dans 85% des cas), et à moins d’avoir une origine somatique, la première décompensation psychotique survient entre 15 et 25 ans. Il se peut donc que Kanye West, âgé de 39 ans, n’en soit pas à son premier épisode. Les symptômes psychotiques peuvent être l’expression d’une schizophrénie, la psychose chronique la plus fréquente. Ils peuvent aussi se présenter dans un contexte de dépression profonde, d’épisode maniaque chez une personne souffrant de troubles bipolaires ou encore d’une crise abandonnique chez une personne borderline, par exemple. «Il se peut aussi que ce déséquilibre psychique aigu ne soit associé à aucune pathologie psychiatrique, mais lié à un épisode de stress majeur. Il sera alors unique», rassure le professeur Conus. lematin.ch/, Décompensation: La crise psychotique, un épisode dont on peut se relever - : Santé - lematin.ch
  • Ce protocole vise à permettre une prise en charge précoce et un suivi rapproché de l’insuffisance cardiaque, pour optimiser rapidement le traitement médical qui stabilise la maladie, freine son évolution et diminue la morbi-mortalité (décompensations cardiaques, hospitalisations, décès). Il doit favoriser la médecine ambulatoire. , La télésurveillance de patients insuffisants cardiaques par un infirmier autorisée à l'échelle nationale
  • Après les craintes liées au confinement, y aura-t-il une peur du déconfinement, des décompensations ? Alors que psychiatres, psychologues et psychothérapeutes ont notamment observé ces dernières semaines une très forte baisse des passages aux urgences et demandes de consultations, avant une reprise. France Culture, Quand le déconfinement fait peur...
  • Ce suivi des crises de décompensation aiguë liées au confinement demande aux psychiatres de venir en aide au centre de régulation du Samu pour repérer ces cas, mais aussi de s’organiser pour pouvoir les accueillir. «La situation est vraiment critique. La psychiatrie est particulièrement démunie face à cette épidémie, à la fois par manque de préparation mais aussi parce que ses moyens sont extrêmement réduits. Beaucoup de centres médico-psychologiques ont été fermés. La plupart des services n’ont pas de place pour accueillir des patients atteints du Covid-19», explique la psychiatre Astrid Chevance. Libération.fr, Stress, colère, anxiété… Ne pas négliger les effets de l'épidémie sur la santé mentale - Libération
  • Peur de tomber malade, phobie, décompensation, stress post-traumatique : le déconfinement est loin de rimer avec soulagement. Il est une phase de tous les dangers et l'ensemble des événements traversés peut constituer une expérience traumatisante par certains et certaines. Psychothérapeute spécialisée dans l'accompagnement des retours d'opérations militaires, Marie Bonnet revient sur les effets du déconfinement après 55 jours à huis-clos. LaProvence.com, Santé | Faut-il se méfier du stress post-confinement ? | La Provence
  • Le patient souffrant de pathologies mentales est fragile, et les décompensations fréquentes. Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, Décompensations psychiatriques à domicile : désamorcer la crise - Actusoins formation DPC continue pour infirmière
  • L'enquête a mis en évidence que la consommation de kratom peut être "à l'origine de dépendance, de syndrome de sevrage, d'anorexie, de perte de poids, d'une décompensation psychotique et d'une hépatite toxique", détaille le gendarme des médicaments.  LExpress.fr, La France interdit l'achat et la détention de kratom, une plante psychotrope - L'Express
  • Cette étude montre aussi que, confrontés à l’un ou à l’ensemble de ces symptômes, désignés sous l’acronyme DPOF (essoufflement, poids, œdème, fatigue), 64,2 % des sondés n’ont pas jugé utile d’aller consulter. Les résultats d’une seconde étude, baptisée «IC-PS2», menée auprès de 800 malades hospitalisés pour décompensation cardiaque au printemps 2018, vont dans le même sens. , Essoufflement, prise de poids, œdèmes: et si c’était une insuffisance cardiaque? 
  • Se situant entre 13,5 et 17,1 Mds de DH au cours des cinq dernières années contre respectivement 29 et 56 Mds de DH entre 2019 et 2014, la charge de subvention liée à la compensation s’est drastiquement allégée. En effet, depuis la décompensation des carburants en 2015, les finances publiques se sont améliorées d’une dépense sociale, considérée comme étant inefficace. EcoActu, Gaz Butane, Sucre, Farine : Ce Que L’Etat Attend Pour Arrêter La Subvention
  • Non mais avec une forte consommation il peut provoquer une décompensation psychotique transitoire de quelques semaines (différente de celle des schizo), hallu visuelles, troubles du comportement, agressivité, et se soigne sous traitement antipsychotique... Donc ça existe. L'Obs, Meurtre de Sarah Halimi : « L’irresponsabilité pénale ne doit pas être un laissez-passer pour les criminels »
  • « J’aurais pu faire une connerie, je n’étais plus moi-même. » En 2015, le chanteur belge Stromae fait une grande tournée qui viendra à bout de sa santé. Interviewé par « Libération », l’interprète de « Papaoutai » est revenu sur son hospitalisation, alors qu’il devait donner un concert au Rwanda, le pays de son père. « C’est un sujet délicat pour moi. Je ne dormais plus, la date du concert au Rwanda approchait. La première fois que j’y suis allé, j’avais 6 ans. Et vous le savez, mon père s’est fait tuer pendant le génocide. Après 150 dates, j’étais à plat. Je n’ai pas supporté mont traitement antipaludisme, ça m’a filé des hallucinations. On m’a diagnostiqué une décompensation psychique. J’ai cru que j’avais basculé dans la folie »Le chanteur quitte Kinshasa, en République Démocratique du Congo, rapatrié d’urgence en Belgique, où il est hospitalisé, à Gand. Deux mois plus tard, Stromae annonce son retour sur scène. Il assure plusieurs dates américaines en septembre 2015, puis s’envole le mois suivant pour le Rwanda. , Stromae hospitalisé : « On m’a diagnostiqué une décompensation psychique » - Elle
  • Selon ce gériatre, un tel syndrome spécifique de personnes âgées, fragiles et polypathologiques, marque un état de grande déstabilisation somatique et psychique d’évolution gravissime. Il y voit une décompensation aiguë (infectieuse, traumatique, vasculaire, chirurgicale, choc physique, etc.) qui fait suite à un facteur déclenchant physique ou psychique – ici le Covid-19, maladie fragilisante en elle-même et ayant qui plus est imposé des mesures de confinement pouvant être vécu de la part des personnes âgées comme un abandon familial. The Conversation, Confinement des personnes âgées : attention au syndrome de glissement
  • Lucie Joly : Avec l’annonce de la prolongation du confinement, décrété par Emmanuel Macron (lundi 13 avril), on s’attend clairement à une forte augmentation de l’activité en psychiatrie. Jusque-là, on avait une baisse d’activité de 40 à 50% aux urgences, avec principalement des patients psychotiques en décompensation délirante, amenés par la police ou les pompiers et nécessitant souvent des hospitalisations sous contrainte. Franceinfo, Confinement : "On sent que l’isolement et le manque d’interactions commencent vraiment à se faire sentir", témoigne une psychiatre hospitalière
  • Le Pr Mohamed Benaguida, ex-président de l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) et membre du bureau de la Fédération nationale de santé (FNS), fait partie de ces professionnels de santé à avoir alerté la SMSM. Dans un courrier que nous avons consulté, adressé au Dr Moulay Saïd Afif, le Pr Benaguida dit avoir "constaté que les patients chroniques sont de retour, mais malheureusement ils se présentent souvent en décompensation totale et souffrant d’une profonde dépression". Medias24 - Site d'information, La SMSM appelle à sensibiliser les patients atteints de maladies chroniques
  • L'isolement favorise la décompensation. Il existe deux risques distincts. D'un côté, le détenu se trouve contraint d'interpréter tout bruit, tout élément qu'il perçoit ou qui entre dans sa cellule, car il n'a pas de lien avec l'environnement extérieur de cette pièce, contrairement aux détenus normaux. Cela peut aboutir à un délire paranoïaque. A force, il peut se demander perpétuellement ce qui se passe et entrer dans un mode hallucinatoire.  LExpress.fr, Santé mentale de Salah Abdeslam: "L'isolement favorise la décompensation" - L'Express
  • L’économie marocaine a-t-elle pleinement profité de la décompensation des produits pétroliers décidée fin 2014 ? Pour répondre à cette question, les équipes de la re- cherche à CDG Capital se sont penchées sur une comparaison des fondamentaux de l’économie durant les trois dernières années. LesEco.ma, Décompensation. Une opportunité manquée ? - LesEco.ma
  • De la même manière, les personnes fragiles psychologiquement et encore davantage celles atteintes de troubles psychiatriques doivent être surveillées de près. « Le risque de décompensation est élevé, il faut rester vigilant », continue le docteur Bensoussan. « J'ai des patients qui verbalisent leurs difficultés à supporter le confinement, explique le docteur Matthieu Calafiore, médecin généraliste et directeur du département de médecine générale de l'université de Lille. Mais j'en ai aussi qui viennent me confier des angoisses qu'ils n'ont pas identifiées. C'est en creusant un peu que l'on se rend compte qu'elles sont liées au confinement. L'être humain porte en lui un sentiment d'invulnérabilité qui est mis à mal et qui se trouve ébranlé. » leparisien.fr, Confinement : être trop sédentaire va-t-il dégrader notre santé ? - Le Parisien
  • Des déclarations de certains ministres PJDistes demandent la décompensation de certains produits de première nécessité, tels que le sucre et le gaz butane. C’est le cas en ce qui concerne Mustapha Ramid dans son rapport sur les réalisations du ministère d’Etat chargé des droits de l’Homme. Le Site Info, Décompensation: El Othmani va à contre-courant de ses "frères"
  • Mais aujourd’hui génère une inquiétude que nous n’avions pas soupçonnée. Celle de tous les patients qui continuent à vivre et qui continuent à faire ces maladies que nous connaissons bien: infarctus, accident vasculaire cérébral, décompensation cardiaque, décompensation de diabète, appendicite, colique hépatique, augmentation des violences conjugales, perte d’autonomie chez les sujets âgés... Le HuffPost, Coronavirus: 2 phrases entendues par les généralistes sur les nouveaux dangers liés à l'épidémie | Le HuffPost
  • Dans sa lettre d'autorisation, la FDA écrit : « Sur la base de l'extrapolation des données de l'indication approuvée et de l'expérience clinique rapportée, la FDA a conclu que l'Impella RP pourrait être efficace pour fournir un soutien ventriculaire droit temporaire pour le traitement de l'insuffisance cardiaque droite aiguë ou la décompensation causée par les complications de la COVID-19, notamment l'EP ». , Abiomed : La FDA délivre une autorisation d'utilisation d'urgence de l'Impella RP comme thérapie pour les patients atteints d'insuffisance cardiaque droite dans le contexte de la COVID-19 | Zone bourse
  • « Pour l’instant, nous n’observons pas chez nos patients de comportements inhabituels ; pas plus de passages aux urgences que de décompensations psychiques. Et nous n’avons pas de cas avérés de contamination au Covid-19 ». Après quatre jours de confinement, le calme règne au sein de l’EPSM Gourmelen, à Quimper. Il reste précaire. Yann Dubois, son directeur, et Nicolas Chever, le président de la commission médicale d’établissement, se veulent lucides : « Les mesures de confinement étant appelées à se prolonger, nous pensons que ça ne va pas durer. Mais la vague d’angoisse sera moins importante si on garde le lien ». Le Telegramme, Le Télégramme - Quimper - Pour contrer l’angoisse des malades, « la parole est l’outil thérapeutique majeur »
  • Si ces différentes initiatives de soutien solidaire sont censées prendre fin avec la levée des mesures de confinement, la disparition des tensions n’est pas garantie pour autant. Plusieurs exemples de cas à l’étranger laissent présager une vague épidémique de troubles psychiques dans un second temps. Selon Sandrine Ghilardi, présidente du Groupe des psychiatres et psychothérapeutes de Genève (AMG), le risque de décompensation post-confinement est réel. Il concerne principalement les cas de stress traumatique post-intubation des malades guéris, les soignants qui risquent des symptômes d’épuisement professionnel, les personnes fragilisées par le deuil, les dépressions post-partum et les familles dysfonctionnelles pour lesquelles le confinement aura été un facteur aggravant. Mais aussi les personnes âgées toujours privées de contact, les adultes ayant vécu des enfances difficiles qui risquent de voir des traumatismes ressurgir, les personnes affectées par les conséquences économiques ou encore les patients des institutions psychiatriques dont l’accompagnement aura été péjoré par les mesures de distanciation sociale. Le Temps, Un psy au bout de l’écran - Le Temps
  • Valentine Malet est médecin-urgentiste à Paris. Elle témoigne de la situation à l'hôpital. Elle dit craindre le déconfinement, la décompensation et une deuxième vague de contamination. Elle raconte la fatigue, les doutes. Mais aussi la solidarité et "la force du service public hospitalier". Franceinfo, "La deuxième vague, on la redoute encore, on s'y prépare" : avant le déconfinement, une médecin-urgentiste raconte le combat contre le coronavirus
  • Dans le même temps, la nécessité de libérer des lits dans les hôpitaux s’est accompagnée de sorties anticipées pour un grand nombre de patients hospitalisés. Les équipes de soignants ont dû accélérer la prise en charge en ambulatoire en développant de nouvelles modalités de suivi à distance pour prévenir les décompensations psychiatriques ou le risque suicidaire. Un suivi téléphonique intensif associé, dans certains cas, à des unités d’intervention à domicile constituées dans l’urgence, compte parmi les mesures déployées pour limiter le risque de rupture de soins et de rechute. leparisien.fr, Covid-19 : le cri d’alerte des psychiatres pour leurs patients laissés pour compte - Le Parisien
  • Quelles sont les personnes qui vont avoir le plus de mal à supporter le confinement?Il y a un risque de décompensation pour les personnes avec des problèmes psychiatriques qui n'ont plus accès aux soins pendant la durée du confinement : les personnes souffrant de troubles psychiatriques mais aussi les hypocondriaques, qui vivent dans la peur d'être infectés, les agoraphobes, avec ou sans troubles de panique… Le confinement peut aussi exacerber des troubles caractériels, avec des accès de violences ; des dépressions ; réactiver un vécu traumatique pouvant remonter à l'enfance... Si les troubles persistent après la période de confinement, il faudra consulter.  lejdd.fr, Confinement : "La famille est l'endroit de tous les risques"
  • "Dans un contexte épidémique national, les psychologues doivent être là pour écouter et soulager l’anxiété de ceux qui souffrent, et éviter que des décompensations viennent engorger les urgences", insiste le syndicat national des psychologues sur son site internet. C'est pourquoi il suggère aux praticiens de poursuivre leur activité en téléconsultation, par téléphone ou par visio-conférence. Une nécessité pour continuer à suivre leurs patients habituels et offrir leurs services à de nouveaux en cette période de confinement. RTL.fr, Coronavirus : où trouver de l'aide psychologique pendant le confinement ?
  • Les malades psychiatriques sont des victimes indirectes du coronavirus. Les collègues psychiatres ont rapidement tiré la sonnette d’alarme, le confinement bien que nécessaire provoque la décompensation de malade. La rupture de traitement, l’isolement, le stress Doctissimo, Les dégâts collatéraux du covid-19

Traductions du mot « décompensation »

Langue Traduction
Anglais decompensation
Espagnol descompensación
Italien decompensazione
Allemand dekompensation
Chinois 失代偿
Arabe المعاوضة
Portugais descompensação
Russe декомпенсация
Japonais 代償不全
Basque decompensation
Corse decompensazione
Source : Google Translate API

Décompensation

Retour au sommaire ➦

Partager