La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « décommuniser »

Décommuniser

Définitions de « décommuniser »

Wiktionnaire

Verbe - français

décommuniser \de.kɔ.my.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire perdre au communisme son emprise sur.
    • On ne peut pas décommuniser un pays dans lequel, lors de la Table ronde, les communistes ont eux-mêmes rendu le pouvoir. — (L'Autre Europe, 1995)
    • Réduire à peu « le parti séparatiste », comme disait le Général, parachèverait la grande œuvre historique de la Ve République, mais il ne faudrait pas défaire la France en croyant la décommuniser par une étreinte assassine. — (Albert Lebacqz, 1981 : l'année de François Mitterrand, 1982)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « décommuniser »

De communiser, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décommuniser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décommuniser dekɔmynize

Évolution historique de l’usage du mot « décommuniser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décommuniser »

  • L'idée défendue à Varsovie, c'est qu'il faut libérer le pays de cette double tutelle, de cet ennemi à deux têtes : l’Europe libérale et les communistes. Le PiS a donc entrepris de faire le ménage, de décommuniser les institutions et les pouvoirs. La justice par exemple qui serait aux mains de juges rouges. Jarosław Kaczyński utilise l'épouvantail communiste pour mettre la main sur les tribunaux, rogner l'indépendance des magistrats tout comme il renforce sa mainmise sur les médias, reproduisant d'ailleurs de manière ironique les méthodes de ces communistes tant haïs.  France Culture, À l'Est, les réécritures de la chute du rideau de fer
  • Les BI ne sont pas « l’armée du Kominterm » mais « une armée et un  univers communistes », aime à répéter l’historien spécialiste Rémy Skoutelsky. Le contingent français était le plus nombreux (un tiers) et comptait entre 50% et 60% de communistes encartés. Pourquoi tant de bave aujourd’hui pour décommuniser les Brigades ? Pourquoi tant d’acharnement à les dénigrer : Brigadistes, tous « staliniens », donc tous mercenaires sanguinaires!! Les autres brigadistes non membres du PCF étaient des ouvriers antifascistes, des syndicalistes, des militants de gauche, des idéalistes, des républicains, une minorité d’anarchistes, de socialistes... L'Humanité, Les Brigades internationales : un « grand récit » fondateur, une épopée nécessaire aujourd’hui | L'Humanité
  • Cependant, dès les premières difficultés économiques et sociales, ce consensus autour d’une transition pacifique se fissure. À l’optimisme, fruit de la chute du communisme, succède le pessimisme, enfant de la douloureuse transition : les Polonais, en raison de leur habitude du plein emploi socialiste et en dépit de leur expérience de la relative pauvreté de tout un chacun sous le joug communiste, connaissent un profond désenchantement dû au chômage, à la pauvreté et aux illusions perdues. Le retour de la volonté de décommuniser participe aussi de la peur de voir les anciens communistes revenir au pouvoir.  Nouvelle Europe, La Pologne dans le miroir de la lustration | Nouvelle Europe
  • La Cour suprême y est l'équivalent de la Cour de cassation en France. La nouvelle loi polonaise prévoit que les juges de plus de 65 ans seront mis d'office à la retraite. Ce qui implique que les juges nés dans les années 50 et qui étaient magistrats sous le régime communiste et notamment pendant l'état de siège vont être ciblés. Cette loi permet également à des citoyens s'estimant victime d'un procès injuste, exceptionnellement pour ces 20 dernières années, d'en demander la révision. L'objectif affiché ici est double: décommuniser le dernier pouvoir polonais qui ne l'avait pas été lors la chute du mur, et renouveler un pouvoir judiciaire considéré comme népotique. Le Figaro.fr, L'injustice faite à la Pologne, un déni de démocratie
  • Je précise que si mon livre reste en tous points, conforme à la version de Vladimir Boukovski, je l’ai évidemment creusée et vérifiée. J’ai lu les ouvrages de témoins ou de protagonistes, déniché d’autres témoignages qui ont conforté son récit. Au départ dans les années 1991-1993 beaucoup d’intellectuels étaient favorables à un tel procès afin d’exorciser, une fois pour toutes, les démons totalitaires, de « décommuniser » et de « dé-KGBiser » le pays non pas en paroles, mais en actes. , Comité Ukraine - Le Nuremberg du communisme, retour sur un procès impossible - Libération.fr
  • Parti loin derrière le candidat des libéraux, Jaroslaw Kaczynski a vite réduit la distance en faisant habilement campagne sur le thème de la solidarité. Lui qui n'avait eu aucun scrupule à s'allier à deux partis extrémistes en 2005, a également opéré un spectaculaire virage au centre. Il a mis en sourdine son obsession de «décommuniser» la Pologne et, après avoir vilipendé l'hégémonisme allemand, s'est dit prêt à coopérer étroitement avec la chancelière Angela Merkel. Surmontant une haine viscérale pour la Russie, il est allé jusqu'à remercier le peuple russe pour ses témoignages de sympathie après la catastrophe de Smolensk. Le Figaro.fr, Komorowski en tête de la présidentielle polonaise
  • "Autrement dit, l'objectif prioritaire n'est même pas de "faire des réformes". Il est de décommuniser la France et de procéder à la lustration des élites, c'est à dire à l'élimination des têtes de pont qui verrouillent ce système." Pour précher cette bonne parole depuis longtemps, je ne peux que dire : vous avez parfaitement raison. L'ennemi "extérieur" n'aurait jamais pu prendre racine sans l'aide des ennemis "intérieurs" dans lesquels il convient d'installer en première place, les organisations dites de gauche. Elles ne peuvent, dans le développement du contexte qu'accentuer leur rapprochement avec l'ennemi extérieur. Quant au pouvoir en place il est clair qu'il ne fait pas le poids. Il capitulera en rase campagne et ça en sera fini de la France. Même la dérivation "facilitateur de la paix au MO ne sera pas suffisante à sauver les meubles. Mais nous sommes sauvés, le président en place ne se dit-il pas lui-même : faiseur de l'histoire et qu'à ce titre il est l'Histoire. C'est vrai qu'il n'est pas mégalo sans cela il serait grand Manitoo. Liberté d'expression, La CGT radicalisée, danger pour la démocratie - Liberté d'expression

Traductions du mot « décommuniser »

Langue Traduction
Anglais decommunize
Espagnol descomunicar
Italien decommunize
Allemand dekommunizieren
Chinois 解散
Arabe تفكيك
Portugais descomungar
Russe decommunize
Japonais 廃止する
Basque decommunize
Corse scumpressà
Source : Google Translate API

Décommuniser

Retour au sommaire ➦

Partager