La langue française

Décennat

Définitions du mot « décennat »

Wiktionnaire

Nom commun

décennat \de.sɛ.na\ masculin

  1. Mandat de dix ans ; exercice, durée de cette magistrature.
    • Milcent déclare trop court le terme de trois ans et demande le décennat, par crainte d’intrigues. — (Stanislas de Clermont-Tonnerre et l’échec de la révolution monarchique, page 262, Charles Du Bus, 1931)
  2. Décennie.
    • En classant les dates de naissance des émigrés par tranches de dix ans, on trouve que chaque décennat a vu naître, entre 1870 et 1940, une quarantaine de futurs émigrants. — (Revue de géographie alpine , page 151, Institut de géographie alpine, Grenoble, 1954)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « décennat »

(Siècle à préciser) Voir décennie et -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décennat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décennat desɑ̃na

Évolution historique de l’usage du mot « décennat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décennat »

  • Invité à se prononcer entre le décennat et quinquennat, Mac Mahon coupa la poire en deux et opta pour le septennat afin de contenter tout le monde –ce qui fut le cas. En 1875, l’amendement Wallon, du nom d’un député monarchiste du Nord, consacra, à une seule voix de majorité, l’établissement de la République… et du septennat. Slate.fr, Le quinquennat a-t-il tué la présidence de la République? | Slate.fr
  • A cette époque, le Roi Momo était un certain Alex de Oliveira (de 1997 à 2008), qui a perdu cent kilos durant son décennat. ladepeche.fr, Le roi Momo, patron du Carnaval de Rio, "décrète la joie" - ladepeche.fr
  • Rome ne se refera pas en un jour. La revitalisation des territoires prendra un bon décennat, or les Français sont impatients. Possible qu’ils acceptent de patienter sagement jusqu’au terme de cette grande opération de sauvetage du modèle républicain, mais il faudra auparavant qu’on leur ait rendu le goût de la sagesse. Il est deux mots dont l’association devrait hérisser une puissance économique ayant vocation à exporter les droits fondamentaux, deux items catégoriels dont le plus ruisselant de nos grands patrons ne sait plus faire l’économie : travailleur et pauvre. Le consentement à l’impôt est un pilier des États inabsolutistes. Le citoyen-contribuable est d’abord un homme universel. De l’humanité, il en a à revendre! Et Dieu sait si les hommes sont enclins à céder au vertige de l’omnipotence quand, bien qu’elle fût démesurée, leur ascension sociale les a laissés sur leur faim. La lettre de la loi garde trace des persécutions infligées aux humiliés du triolisme féodal. Sa racine est hypersensible. Réagissant au moindre coup porté contre le principe d’égalité politique. Rectifiant la mauvaise nature de l’homme, à son horizontale comme à sa verticale, et par mauvaise nature, j’entends le résistible penchant de l’animal pensant pour — tout ce qui constituera — le mal — qu’il infligera aux autres ainsi qu’à lui-même. Les corpus législatifs dont se dote un État de droit veillent à ce que les réglementations territoriales et nationales soient garantes de la paix civile en un espace de liberté relative. Là où les hommes sont libres et égaux en droit, ils consentent unanimement à réprimer toute volonté de puissance qui empiéterait sur les libertés individuelles de leurs concitoyens. Il n’a jamais été dit que le garant suprême de l’État de droit était le substitut d’un monarque absolu. On attendrait plutôt de lui qu’il possède les qualités d’un réconciliateur. Il est de la responsabilité d’un leader que nos valeurs propulsent de mettre tous les acteurs d’un conflit devant leurs responsabilités respectives : 1) le citoyen qui est en capacité d’apporter une large contribution financière à la chose publique; face à 2) celui qui se montrerait exemplaire en matière de philanthropie fiscale si on lui en donnait les moyens. Arrachons une baisse significative du salaire de la peur aux agents économiques qui, espérons-le, disposent d’une marge de manœuvre, dont nous ne sachons pas qu’elle soit de nature sacrificielle, pour nous sortir de cette nasse explosive. «L’État c’est nous», dit le roi d’une démocratie. Le pouvoir de s’acheter une vie digne est un droit fondamental en démocratie social-libérale. Nous, l’auto-entrepreneur des peuples, consentons à assurer, ensemble, les libertés interdépendantes présidant à notre dignité commune. Si, par malheur, une portion de la nation n’était plus en état de contribuer au bien commun, il nous appartiendrait de restaurer sa foi dans le droit à l’État. La Règle du Jeu, Laurent David Samama, Soigner son spleen avec Eva Bester - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « décennat »

Langue Traduction
Anglais decennial
Espagnol decenal
Italien decennale
Allemand zehnjährig
Chinois 十年
Arabe عشري
Portugais decenal
Russe десятилетний
Japonais 十年
Basque hamarkada
Corse decenniale
Source : Google Translate API

Décennat

Retour au sommaire ➦

Partager