La langue française

Décarêmer

Sommaire

  • Définitions du mot décarêmer
  • Étymologie de « décarêmer »
  • Phonétique de « décarêmer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « décarêmer »
  • Traductions du mot « décarêmer »

Définitions du mot « décarêmer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCARÊMER, verbe trans.

A.− Emploi trans., rare. Offrir un bon repas (à quelqu'un), [lui] faire manger de la viande ou, p. ext., d'autres aliments pour (le) dédommager de l'abstinence imposée par le carême. On recevait le prêtre pour le décarêmer un peu [le vendredi saint] et parce qu'il n'était plus pris par ses offices de l'après-midi (La Varende, Centaure de Dieu,1938, p. 18).
B.− Emploi pronom. Faire un bon repas, manger de la viande ou, p. ext., d'autres aliments pour se dédommager de l'abstinence du carême. Cf. acarêmer (s').
P. métaph. Les républicains de la Plaine se laissèrent endoctriner par ce beau monde et, après avoir si longtemps entendu prêcher la vertu, trouvèrent agréable de se décarêmer (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 435).
Prononc. et Orth. : Seule transcr. ds Littré et DG : dé-ka-ré-mé. Littré transcrit [ε:] long d'apr. carême* alors que DG tient compte de l'harmonisation vocalique et transcrit [e] fermé. Le verbe est admis ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1209 pronom. (Reclus de Molliens, Miserere, 217 12 ds T.-L.). Dér. de carême*; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 5. Bbg. Gohin 1903, p. 253.

Wiktionnaire

Verbe

décarêmer \de.ka.ʁɛ.me\ 1er groupe (voir la conjugaison) pronominal (pronominal : se décarêmer)

  1. (Familier) (Vieilli) Se dédommager, par un bon repas, de l’abstinence du carême ou, plus généralement, de toute abstinence forcée.
    • Nous imaginons difficilement ce qu'était, il y a cent vingt ans, un quartier de Paris, quand la plupart des gens vivaient et mouraient dans la maison qu'avaient habitée leurs parents et ne désertaient la rue natale qu'une fois ou deux dans l'année, pour aller voir le feu d'artifice de la fête du roi, ou se décarêmer à la foire au pain d'épice. — (G. Lenotre, Vieilles maisons, vieux papiers, deuxième série, La femme Simon ; Perrin et Cie libraires-éditeurs, Paris, 1904, page 9.)
    • Un beau matin, le boucher de Boisville-la-Saint-Père, voulant se décarémer, dit à sa femme : « Je m'en vais tuer un lapin. » Sur ce, il partit, comme d'habitude, avec son chien et sa chienne. — (Ernest Menault, « Les chiens de Boisville-la-Saint-Père », dans L'intelligence des animaux, 9e édition, Paris : Librairie Hachette, 1905, p. 218)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCARÊMER (SE). v. pron.
Se dédommager, par un bon repas, de l'abstinence du carême ou, plus généralement, de toute abstinence forcée. Il est familier.

Littré (1872-1877)

DÉCARÊMER (dé-ka-rê-mé) v. réfl.
  • Se dédommager par un bon repas de l'abstinence du carême, ou, en général, d'une abstinence quelconque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « décarêmer »

Dé… préfixe, et carême.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir carême
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décarêmer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décarêmer dekarɛme

Évolution historique de l’usage du mot « décarêmer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « décarêmer »

Langue Traduction
Anglais decarame
Espagnol descaramar
Italien decarame
Allemand dekarame
Chinois 十足
Arabe ديكارام
Portugais decarame
Russe decarame
Japonais デカラメ
Basque decarame
Corse decarame
Source : Google Translate API
Partager