Décapitalisation : définition de décapitalisation

chevron_left
chevron_right

Décapitalisation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

décapitalisation \de.ka.pi.ta.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de décapitaliser.
    • Vous pouvez en être certains, la décapitalisation de Paris, c'est évidemment une diminution du pays. (Journal officiel 8 sept. 1871, page 3294, 1ière colonne)
  2. (En particulier) (Sylviculture) Caractère d’une gestion forestière aboutissant, à mesure des prélèvements, à une diminution des bois sur pied, en volume ou en surface terrière.
    • En pratique, les consignes de martelage précisent si les sylviculteurs doivent plutôt s’orienter vers la capitalisation, la décapitalisation ou bien le maintien du capital sur pied à son niveau actuel (prélèvement de l’accroissement). — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)
    • Pour les peuplements qui auront été conduits selon les préconisations des paragraphes précédents, la surface terrière de l’étage dominant avant ensemencement devrait être comprise entre 28 et 32 m²/ha. Pour les peuplements qui se retrouveraient avec une surface terrière supérieure, une première coupe de décapitalisation doit être réalisée. — (Thierry Sardin, Massif Vosgien : sapin, épicéa et pin sylvestre, Office national des forêts, 2012, ISBN 978-2-84207-356-5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Décapitalisation : définition du Littré (1872-1877)

DÉCAPITALISATION (dé-ka-pi-ta-li-za-sion) s. f.
  • Action de décapitaliser. Vous pouvez en être certains, la décapitalisation de Paris, c'est évidemment une diminution du pays, Journ. offic. 8 sept. 1871, p. 3294, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « décapitalisation »

Étymologie de décapitalisation - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de décapitaliser avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décapitalisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décapitalisation dekapitalisasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « décapitalisation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décapitalisation »

  • En mars 2018, il y avait en France quatre millions de vaches allaitantes. Elles n’étaient plus que 3,85 millions 24 mois plus tard. Combien seront-elles en mars 2021 ? Au rythme où vont les choses et compte tenu du contexte très dégradé du marché de la viande bovine, il est illusoire de penser que la décapitalisation en cours va s’inverser. C’est d’autant plus préoccupant que, même confinés, les Français ont bon appétit et ont absolument pas renoncé à la viande bovine. Ils ont en revanche clairement fait évoluer leurs habitudes de consommation avec toujours plus de viande hachée. Réussir bovins viande, [Covid 19] Selon Didier Guillaume, la baisse de rémunération des éleveurs bovins est « inadmissible » | Réussir bovins viande
  • Moins de vaches en 2020, c’est moins de veaux donc forcément moins de viande ! Dans l’actuel contexte de décapitalisation, les experts de l’Institut de l’élevage tablent pour l’année en cours sur un recul de la production de viande bovine de 2,4 % comparativement à 2019, soit 1,396 million de tonnes contre 1,431 million de tonnes l’an dernier. La baisse de production concernerait tout particulièrement les femelles et en particulier celles issues du cheptel allaitant (- 3,6 %). Les disponibilités en réformes laitières évolueraient sur la même tendance (- 3,4 %) avec un taux de réforme prévu à la baisse. « Comme dans le cheptel allaitant, les génisses de renouvellement sont très peu nombreuses. Les éleveurs devront donc garder leurs vaches pour produire, la conjoncture laitière s’annonçant plutôt meilleure qu’en 2019 », précise l’Institut de l’élevage. Le recul de la production devrait être plus modéré pour les mâles entiers (-1 %). Réussir bovins viande, Moins de vaches, donc moins de viande | Réussir bovins viande
  • Au sommet de l’élevage, les éleveurs sont inquiets. Après la canicule de cet été, le manque d’eau ne fait qu’aggraver la situation des prairies. Le prix des fourrages s’envole et avec elle le risque de décapitalisation du cheptel s’accroît en raison du manque d’aliment. « la décapitalisation est inéluctable. Parfois le prix du fourrage dépasse le prix de certaines vaches sur 9 mois » déclare Patrick Bénézit, secrétaire général de la FNSEA. Il insiste « on a besoin de mobiliser tous les outils ! » Faisant référence à leur demande au ministre de l’agriculture pour l’instant restée sans réponse : avance de trésorerie à hauteur de 90% sur les aides PAC pour le 15 octobre, exonération simplifiée de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB), la mise en place du fond d’allègement des charges (FAC) ainsi qu’une prise en charge des cotisations sociales au vu de l’ampleur de la sècheresse. , [Sommet] Sècheresse : « la décapitalisation est inéluctable » , Elevage - Pleinchamp
  • Par ailleurs, l’offre nationale de viande s’est aussi contractée même si la décapitalisation du troupeau allaitant s’est ralentie. Les éleveurs ont retardé de presque 10 jours la mise en vente de leurs jeunes bovins. (16 400 animaux concernés). Wikiagri.fr, Viande, en France le déconfinement épargne les filières ovine et bovine
  • Le ministre de l’Agriculture a rappelé le 9 août les principales mesures prises par le gouvernement pour améliorer la trésorerie des élevages touchés par la sécheresse afin d’éviter une décapitalisation des troupeaux. , Sécheresse : Didier Guillaume s’inquiète de la décapitalisation des troupeaux , Actualités générales - Pleinchamp
  • « Après une phase de capitalisation en 2014-2016, la décapitalisation du troupeau allaitant français est très rapide sur les trois dernières années, avec 151 000 vaches en moins, soit une chute de 4 % », chiffre Hélène Fuchey, de l’Idele (Institut de l’élevage). « Cette chute est accompagnée par l’accélération de la baisse du nombre de détenteurs. La perte, qui était de 800 par an entre 2007 et 2016, est près de deux fois plus forte depuis », a-t-elle précisé lors de la journée Grand Angle Viande organisée en décembre. Autre évolution notable : « Les exploitations allaitantes qui le restent perdent des vaches sur 2018 alors qu’elles en gagnaient en 2016. » Les créations d’ateliers allaitants, spécialisés ou mixtes, s’érodent. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Décapitalisation rapide du troupeau allaitant | Journal Paysan Breton
  • Cette demande a un impact positif sur la valorisation des carcasses : les carcasses classées U sont cotées à 4,48 €/kg (+3 % par rapport à 2019), « alors même que les abattages selon Normabev montrent un net regain disponible (+1 % en têtes et +3 % en tonnage) », relève Philippe Chotteau, responsable du marché viande bovine à l’Institut de l’élevage. La décapitalisation du troupeau allaitant quant à elle se poursuit à -1,9 % au 1er mai, mais de manière moins forte qu’en début d’année tandis que le cheptel laitier baisse plus rapidement. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Viande bovine : La consommation dynamique va-t-elle perdurer ? | Journal Paysan Breton
  • Bruno Dufayet, président de la Fédération nationale bovine (FNB) : “Ça fait trois ans que les prix chutent en viande bovine, avec pour conséquence des éléments franchement inquiétants : une décapitalisation de 3 % par an du cheptel allaitant, près de 2 000 éleveurs de moins chaque année… Et le Covid a montré une nouvelle facette du marché de la viande : même avec une consommation au rendez-vous, des abattages qui se maintenaient, on a subi des baisses de prix sans que la filière subisse de crise. Pour les éleveurs, ça a été un ras-le-bol général. Les appeler à retenir leurs animaux en ferme, ou plutôt à décaler leurs ventes, sachant que les trésoreries étaient déjà au plus mal, a été une décision qui n’a pas été facile à prendre, c’était en quelque sorte un cri de désespoir. , Viande bovine : “L’enfumage, c’est fini !”, Bovins viande, Elevage - Pleinchamp

Traductions du mot « décapitalisation »

Langue Traduction
Corse decapitalizazione
Basque decapitalization
Japonais キャピタル化
Russe декапитализация
Portugais descapitalização
Arabe قطع رأس المال
Chinois 去资本化
Allemand entkapitalisierung
Italien decapitalization
Espagnol descapitalización
Anglais decapitalization
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires