Débondage : définition de débondage

chevron_left
chevron_right

Débondage : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBONDAGE, subst. masc.

Fait d'enlever la bonde (d'un tonneau).
Au fig. Épanchement sans retenue, flot auquel on laisse libre cours. De cet escalier (...) descendait par moments, ainsi que d'un égout, tout un débondage d'ignominies, mêlées à des puanteurs (Zola, Fécondité,1899, p. 281).
Rem. 1. Ce mot n'est attesté ds aucun dict. du xixeet du xxes. 2. On rencontre ds la docum. le subst. fém. débondade avec le sens fig. de débondage employé par le même auteur (supra ex.). Tout d'un coup, chez cette fille muette et respectueuse, dont les autres bonnes elles-mêmes ne pouvaient tirer la moindre indiscrétion, une débondade avait lieu, pareille à la débâcle d'un égout (Zola, Pot-Bouille, 1882, p. 361).
Étymol. et Hist. 1805-08 (Stendhal, Journal, t. 2, p. 160). Dér. du rad. verbal de débonder*; suff. -age*.

Débondage : définition du Wiktionnaire

Nom commun

débondage \de.bɔ̃.daʒ\ masculin

  1. Action qui consiste à débonder.
    • Le dimanche à midi, un débondage important se produit et la malade se trouve souillée à flots par le liquide intestinal en même temps que s’améliore l’état général. — (Bulletin de la Société de gynécologie et d’obstétrique de Paris: et des Sociétés et réunions obstétricales d’Alger, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Strasbourg, et Toulouse de la Société d’obstétrique de Paris et de la Sociéte d’obstétrique de gynécologie et de pédiatrie de Paris, Volume 17, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « débondage »

Étymologie de débondage - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Composé de débonder et -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débondage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débondage debɔ̃daʒ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « débondage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débondage »

  • L'intrigue, d'une cruauté grotesque, a le mérite de la simplicité. Après que le fils des uns a cassé deux incisives et défiguré à coups de bâton le fils des autres, les parents de ces jeunes adolescents trouvent bon de se réunir pour faire le point. L'ouverture a lieu en extérieur, filmant l'incident entre les adolescents de suffisamment loin pour qu'on en perçoive la violence mais qu'on n'en comprenne pas les ressorts. Ceci suggère d'emblée deux choses : que l'irruption du mal se soustrait à toute tentative d'explication, et que sa puissance de contamination est assez forte pour entraîner le débondage pulsionnel des parents censément réunis pour pacifier la situation. Le Monde.fr, "Carnage" : Roman Polanski toujours aux prises avec le mal
  • Pour les traditionalistes, le cri n’a pas sa place au tennis, un sport « comme il faut », selon Bourdieu. Univers de la Loi et des interdits, ce sport a toujours visé à refouler tout afflux de vitalité, toute expansivité inquiétante, toute manifestation humorale (la sueur), à interdire le débondage comme la décharge amoureuse, à détourner l’énergie pulsionnelle vers des voies sublimes. Longtemps, joueurs et joueuses ont été des figures monolithiques incapables d’émotion qui se mouvaient dans  un univers abstrait de la féminité lunaire et du gel des sens. Dans le temple sacré de la terre battue, le corps beuglant est logiquement perçu comme obscène. Bande-son d’une cérémonie SM ou d’un porno trash, reportage animalier sur une truie qu’on égorge, enregistrement d’un accouchement sans péridurale : les métaphores peu flatteuses pour désigner les crieuses révèlent une même peur fantasmatique du corps et du sexe. Atlantico.fr, Le potentiel érotique du cri des joueuses de tennis | Atlantico.fr
  • Conviction, face à ce débondage d’insanités, que la démocratie n’a rien, vraiment, rien à y gagner. Certitude que les amis sincères de la liberté et du droit ont tout à y perdre et que la philosophie de la république autour duquel les Français sont appelés à se rassembler est l’antithèse de cet abaissement. Effroi, enfin, face à ce que l’anti-vallsisme d’aujourd’hui comporte de cruauté, de violence, de sauvagerie et de jouissance dans l’outrage – qui sont toujours présages du pire. La Règle du Jeu, Alexis Lacroix, Salut à Manuel Valls - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • «L’ironie veut cependant que Virginie Despentes représente la quintessence de l’establishment, d’un double système, celui de la contre-culture consumériste (le "cool" officiel) et de l’académisme (universitaire, médiatique, culturel). Despentes a d’abord incarné l’icône destroy des années 90 pendant lesquelles les artistes surenchérissaient dans le déballage, le spectacle de l’amoralité, du "no limit". A présent, elle se fige en porte-parole, punitive et normative, du nouveau puritanisme et de la "cancel culture". Derrière cet apparent paradoxe se cache une évolution : le débondage et la provocation amorale conduisent à la reconstruction de nouvelles normes. Désormais, Despentes se veut le porte-voix d’un académisme à la fois transgressif et puritain. Un académisme dont la cérémonie des césars, addition de récriminations segmentaires enfermant les êtres humains dans des catégories de plus en plus étroites, a fourni le spectacle parachevé. Libération.fr, Tribune de Despentes : «Un académisme transgressif et puritain» - Libération

Traductions du mot « débondage »

Langue Traduction
Corse debonding
Basque debonding
Japonais 剥離
Russe нарушение сцепления
Portugais descolagem
Arabe فضح
Chinois 脱胶
Allemand ablösen
Italien debonding
Espagnol desprendiendo
Anglais debonding
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires