La langue française

Déhaler

Sommaire

  • Définitions du mot déhaler
  • Étymologie de « déhaler »
  • Phonétique de « déhaler »
  • Citations contenant le mot « déhaler »
  • Traductions du mot « déhaler »

Définitions du mot « déhaler »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉHALER, verbe trans.

A.− MAR. Déplacer (un navire) en halant sur les amarres; spéc. déplacer un navire vers le dehors ou en dehors d'un port, hors d'une position dangereuse :
Cependant, si l'ordre donné par l'Amiral de porter immédiatement une ancre à jet (ainsi s'appellent les ancres légères destinées à être jetées avec des embarcations...) sur l'arrière du navire avait été exécuté, on aurait peut-être pu déhaler la Santa Maria de sa fâcheuse position. J.-B. Charcot, Christophe Colomb vu par un marin,1928, p. 170.
P. métaph. [Dans un tableau représentant une descente de croix] La Vierge n'a plus sa place aux pieds de son Fils. Elle tombe à la renverse, les yeux fermés. Le cadavre divin de tout son poids tire et s'arrache à ces deux gabiers là-haut sur la vergue patibulaire qui le retiennent par le bras et le déhalent cran à cran (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 213).
Emploi pronom. à valeur passive. [Le suj. désigne un navire ou ses occupants] ,,S'éloigner d'une position dangereuse`` (Gruss, 1952).
Rem. Le subst. correspondant est déhalage. Action de déhaler, de se déhaler. Indemnités diverses de « marée de déhalage » (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 207).
B.− Au fig. et p. métaph.
1. Tirer d'embarras, d'une mauvaise posture. Les guides arrachèrent de l'arête le couple en perdition (...). [Ils] déhalèrent à bout de bras, tel un ballot, le chevalier du Matterhorn (Peyré, Matterhorn,1939, p. 237).
2. Région. (Canada)
a) ,,Tirer`` (Dionne 1909). ,,Déhaler une jambe enfoncée dans la neige, dans la boue`` (Dionne 1909).
b) Se déhaler. ,,Se tirer d'embarras. Il se déhale joliment dans son nouvel emploi`` (Bél. 1957).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi pronom. réfl., au sens de « se traîner péniblement » (cf. Lar. 19eet Guérin 1892).
Prononc. : [deale] ds les dict. les plus mod. (Pt Rob., Lar. Lang. fr., mais aussi DG); [deale] ds Barbeau-Rodhe 1930. Pour Fér. 1768 et Littré, h est aspiré; Fér. à cause de cette prononc. rejette l'orth. deshaler. Homon. déhâler (si on admet [ɑ] post.). Étymol. et Hist. 1529 (Parmentier, Journal ds Jal). Dér. de haler*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Verbe

déhaler \de.a.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se déhaler)

  1. (Marine) (Souvent pronominal) Éloigner un navire en le tirant par ses amarres, pour gagner un lieu plus sûr ou le déplacer le long d’un quai.
    • Après, ils amenèrent des embarcations pour mouiller des ancres, essayer de se déhaler, en réunissant toutes leurs forces sur des amarres — une rude manœuvre qui dura dix heures d’affilée ; — et, le soir venu, le pauvre bateau, arrivé le matin si propre et pimpant, prenait déjà mauvaise figure, inondé, souillé, en plein désarroi. — (Pierre Loti, Pêcheur d’Islande, Calmann-Lévy, 1886, partie 2, chapitre 12)
    • Règle générale : les mouvements en rade sont toujours à charge de la marchandise, car il est admis que le long des quais du fleuve, il est impossible de déhaler sans l’aide d’un remorqueur.— (Georges van Bladel, Le contrat de transport par bateaux d’intérieur et l’affrètement en séjour, 1948)
  2. (Par extension) (Argot) Sortir quelqu’un de l’embarras.
  3. (Pronominal) → voir se déhaler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

DÉHALER (dé-ha-lé) v. a.
  • Terme de marine. Haler en dehors, relever, retirer.

    Se déhaler, v. réfl. Reculer par une manœuvre contraire au halage.

    Fig. et populairement, sortir d'une mauvaise position.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déhaler »

Dé… préfixe, et haler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Dérivé de haler avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déhaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déhaler deale

Citations contenant le mot « déhaler »

  • Dans ces deux nœuds de vent avec pic à trois nœuds, la seule manière de se déhaler est d'envoyer un bel asymétrique et remonter à 50° du vent en faisant contrepoids sous le vent. Même comme cela, ce n'est pas toujours gagné. Notre Dehler 38 SQ se sort plutôt honorablement de cet exercice piège, la vitesse du vent étant atteinte très rapidement. Pour rappel à mémoire, cette carène, la même que celle du feu le Dehler 38, très fine et très équilibrée se comporte avec brio et souplesse à toutes les allures et par toutes les conditions. Le passage en mer est excellent et le contrôle, grâce au safran très long, toujours très sécurisant, permettant des montées en cap très intéressantes. La pertinence des améliorations est donc significative pour les conditions de vent faible à médium. Nous n'aurons pas cependant le plaisir de pouvoir profiter, à sa juste valeur, de l'ajout des cale-pieds de gîte pour le barreur. Mais la position pour barrer est très bonne, debout ou assis sur le plat-bord. Bateaux.com, Essai du Dehler 38 SQ, un programme large : régate, compétition et croisière
  • Avec Linkedout, Thomas Ruyant et d’autres foilers dernière génération font le pari de la difficulté : un investissement sur les prochains jours qui devrait donner des positions en tête de la course. La stratégie consiste à traverser le vaste front dépressionnaire en circulation dans l'ouest sur son versant le plus hostile. Une mer désordonnée, des creux de trois à cinq mètres pour toucher les vents nord-ouest propices à la bifurcation plein sud. C’est cette séquence qui anime le carnet de bord sonore du jour de Molécule. Si tout va bien, Thomas n’aura plus qu’à déhaler pour donner au bateau sa pleine vitesse. Franceinfo, AUDIO. L'expérience Vendée Globe : jour 2
  • Le travail de lamaneur est en apparence simple. Il s’agit d’amarrer les navires, de les désarrimer ou encore de les déhaler (translation le long d’un quai). Seulement, dans la pratique, le métier est plus compliqué et surtout plus risqué qu’il n’y paraît. Les moyens sont en effet assez dérisoires au regard de la taille des navires, qui peuvent atteindre 400 mètres. Les hommes travaillent en petites équipes, par tous les temps et à toute heure. Ils sont soit sur les quais, directement à manier les aussières, soit en mer, sur de frêles vedettes au contact direct des navires. Mer et Marine, À la rencontre des lamaneurs du Havre | Mer et Marine
  • Après quelques minutes, nous jetons un œil dans le rétroviseur et constatons avec stupeur qu'une moitié de la flotte est restée bloquée devant la bouée, sans le moindre souffle de vent pour se déhaler. Bateaux.com, 110 Milles de Concarneau - Épisode 2 : Départ, pétole et re-départ !
  • Le travail de lamaneur est en apparence simple. Il s’agit d’amarrer les navires, de les désarrimer ou encore de les déhaler (translation le long d’un quai). Seulement, dans la pratique, le métier est plus compliqué et plus risqué qu’il n’y paraît. Les moyens peuvent paraître dérisoires, au regard de la taille de certaines unités… Positionnés le long du quai, les trois lamaneurs de service réceptionnent déjà les premières toulines lancées par l’équipage et qui atterrissent sur le quai. Ni une ni deux, ils s’en saisissent et tirent dessus, à la force des bras, pour « récupérer les aussières », avant de « les capeler » aux bittes. Un exercice pas toujours simple, les amarres étant parfois gorgées d’eau… Le Telegramme, Port de Lorient. Les lamaneurs au chevet des navires [Vidéo] - Lorient - Le Télégramme

Traductions du mot « déhaler »

Langue Traduction
Anglais to hail
Espagnol aclamar
Italien grandinare
Allemand zu hageln
Chinois 欢呼
Arabe أن نحيي
Portugais saudar
Russe приветствовать
Japonais 歓声を上げる
Basque txingorra egin
Corse salutà
Source : Google Translate API
Partager