La langue française

Cyberdémocratie

Définitions du mot « cyberdémocratie »

Wiktionnaire

Nom commun

cyberdémocratie \si.bɛʁ.de.mɔ.kʁa.si\ féminin

  1. (Politique) (Internet) Utilisation d'internet comme support des informations, des débats voire des processus de décisions démocratiques.
    • Dans la première, nous passons en revue deux aspects de la dimension communicationnelle de l’Internet : l’interactivité et la cyberdémocratie. — (Sihem Najar, Le cyberactivisme au Maghreb et dans le monde arabe, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cyberdémocratie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cyberdémocratie sibɛrdemɔkrati

Évolution historique de l’usage du mot « cyberdémocratie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cyberdémocratie »

  • La cyberdémocratie de demain ressemblera-t-elle à un immense Facebook soumis aux lobbys ou bien à un Big Brother à la chinoise piloté par les caméras et la surveillance des données personnelles ? Ou y a-t-il une troisième voie possible pour une cyberdémocratie paisible, où le numérique servirait à la recherche du consensus plutôt qu’à la fragmentation et à la division ? Réponse en 2050. Franceinfo, Nouveau monde. La démocratie numérique du futur
  • Sur le plan sociétal et politique, l'émergence de l'intelligence collaborative offre l'opportunité d'équilibrer la société plus efficacement : en trouvant un compromis entre la régulation par le haut et la cocréation par le bas. Dans ce nouveau contexte participatif et contributif, il est nécessaire de réfléchir aux relations entre les citoyens et l'Etat, pour inventer une cyberdémocratie et engager un dialogue sincère entre le politique et le citoyen. Nous sommes à l'aube d'un véritable contre-pouvoir. Le Monde.fr, Inventons une cyberdémocratie pour accompagner la civilisation du numérique
  • Pour Maxime Ait Kaki, l’affaire Benalla, premier scandale politique numérique en France, est symptomatique d’une évolution où l’avènement annoncé d’une « cyberdémocratie » traduit aussi une forme de désordre qui ne dit pas son nom. Docteur en science politique de l’Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne, l’auteur a publié La France face au défi de l’identité (Éditions du Cygne, 2017). La Croix, Quelle éthique journalistique à l’heure de la « cyberdémocratie » ?
  • Le débat politique italien semble polarisé sur la question de la démocratie : d’un côté, on trouve ceux qui, comme le Mouvement 5 étoiles, proposent une cyberdémocratie directe, cantonnant les parlementaires au rôle de simples exécutants. De l’autre, les défenseurs de la démocratie représentative telle que nous l’avons connue ces dernières décennies en Italie, la considérant, malgré ses défauts, comme le meilleur des systèmes possibles.Il est nécessaire de dépasser cette opposition et d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion : de fait, les perspectives les plus prometteuses pour l’avenir de la démocratie résident ailleurs. Avant de nous tourner vers l’avenir cependant, il est bon de revenir sur quelques éléments de contexte.Premier élément : les partis politiques sont, depuis des années, l’institution la moins appréciée des Italiens, et ils descendent régulièrement sous les 10% d’opinions favorables dans les sondages. Des chiffres calamiteux qui ne veulent pas dire que les Italiens rejettent la forme du parti en tant que telle, mais simplement qu’ils n’ont guère d’estime pour les partis sous leur forme actuelle. Les partis n’ont pas encore trouvé la bonne parade à cette crise de légitimité – aggravée par une montée de l’abstentionnisme. Lire la suite sur presseurop.eu Courrier international, DÉBAT. La cyberdémocratie n’est qu’un premier pas
  • A l’évidence, les auteurs sont des « optimares », pas des Gracques. Pour eux, « sauver la démocratie » revient à sanctuariser la position du patriciat européen et, à cette fin, restaurer sa légitimité auprès de l’électorat mais sans concession en matière de démocratie providentielle. Le sort de la plèbe européenne leur importe peu. Eh bien, c’est justement aux plébéiens de prendre leur destin en main. Je constate à ce sujet que ni la démocratie, ni les civic tech n’ont été inclus dans les thèmes étudié par le site (cfr rubrique A propos). Dommage que la cyberdémocratie soit moins documentée que l’hypersurveillance et la reconnaissance faciale. Transhumanisme et Intelligence Artificielle, L’IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?
  • Notre système éducatif devrait s’y pencher sérieusement et rapidement, pour apprendre à nos enfants dès leur plus jeune âge, à chercher, croiser, vérifier, analyser et interpréter les nombreuses données et informations dont ils disposent aujourd’hui sur le web. C’est sans doute l’un des remparts indispensables, souhaitable même, à la « cyberdémocratie participative » qui gangrène nos vies petit à petit, sans que l’on s’en inquiète vraiment. N’est-elle pas là, la grande pandémie de nôtre siècle ? Le « nouveau pouvoir » qui comme le dit DSK « donne à chacun le sentiment fallacieux qu’il sait mieux que quiconque ce qu’il faut faire ». La déliquescence progressive de la démocratie représentative, avec l’effritement palpable des partis politiques et du syndicalisme, enclins à privilégier les intérêts particuliers plutôt que collectifs, ne sont-ils pas là pour nous le confirmer. Toute l'actualité des Outre-mer à 360°, L’Après en Outre-mer: Et maintenant ? par Laurent Chatenay, conseiller en stratégie - Toute l'actualité des Outre-mer à 360° - Toute l'actualité des Outre-mer à 360°

Traductions du mot « cyberdémocratie »

Langue Traduction
Anglais cyberdemocracy
Espagnol ciberdemocracia
Italien ciber
Allemand cyberdemokratie
Chinois 网络民主
Arabe الديمقراطية الإلكترونية
Portugais ciberdemocracia
Russe cyberdemocracy
Japonais サイバー民主主義
Basque cyberdemocracy
Corse cyberdemocrazia
Source : Google Translate API

Cyberdémocratie

Retour au sommaire ➦

Partager