La langue française

Culturalisme

Sommaire

  • Définitions du mot culturalisme
  • Étymologie de « culturalisme »
  • Phonétique de « culturalisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « culturalisme »
  • Citations contenant le mot « culturalisme »
  • Traductions du mot « culturalisme »

Définitions du mot « culturalisme »

Wiktionnaire

Nom commun

culturalisme \kyl.ty.ʁa.lism\ masculin

  1. (Sociologie) Doctrine qui souligne l'influence prépondérante de la culture sur la personnalité des individus.
    • Si bien qu’à l'endroit des relations de la psychanalyse et de la biologie, on voit la psychanalyse accusée tour à tour de biologisme, de psychogénisme, de culturalisme. — (Revue de synthèse, 1947)
    • Le texte cité sera, bien sûr, à situer (affecté d’une nuance péjorative courante, on ne sait pas bien pourquoi) dans le « culturalisme », c’est-à-dire dans l’étude des variations des paramètres psychanalytiques – de tous les paramètres psychanalytiques – en fonction des différences de culture. — (Jean Laplanche, Nouveaux fondements pour la psychanalyse, PUF, 2008, page 91)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « culturalisme »

(XXe siècle) De culturel avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « culturalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
culturalisme kyltyralism

Évolution historique de l’usage du mot « culturalisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « culturalisme »

  • Aujourd'hui, la délinquance dans les quartiers populaires étant plus souvent le fait de jeunes d'origine étrangère, des spécialistes de sciences sociales invoquent à leur tour des explications culturelles. Que les conservateurs utilisent les mêmes arguments, à propos des Noirs aux Etats-Unis et des Asiatiques en Grande-Bretagne, ne les ébranlent pas plus que leurs collègues médecins. On aurait pu les penser mieux armés contre les fausses évidences du culturalisme. Il n'en est rien, tant est forte la tentation de mettre les inégalités sociales sur le compte de différences culturelles - du moins lorsqu'elles affectent des immigrés ou des minorités. Le Monde.fr, Misère du culturalisme
  • D'abord excusez toutes ces fautes :/ (voir commentaire ci-dessous. Toujours se relire pardi !). J'ai l'air d'en avoir fait des caisses, mais ce que je voudrais faire comprendre c'est le décalage entre la population canadienne historiquement immigrée (d'origine anglaise, française puis tous les autres) et les premières nations. Il y a une méconnaissance et un déni total de ce que vivent et ont vécu les populations autochtones au Canada. Combien de fois ai-je entendu, et parfois de personnes sensément ouvertes et cultivées, les mêmes préjugés et demi-vérités. Petit florilège : ''Tous au BS !'', ''Les chefs de bande gardent tout le fric, ils sont plus riches que nos chefs d'état'', ''Les réserves ne sont que des pouponnières de gangs armés et violents'', ''Ils ont tous les casinos, non ?'', etc... Les jeunes québécois n'apprennent pas à parler l'Innu-aimun, l'atikamekw, le cri, l'abénaki ou quelque autre langue algonquienne à l'école. Ils survolent l'histoire de façon bien trop complaisante. Je suis particulièrement agacé de voir nombre de québécois suivre un chef de file populiste et identitaire en niant totalement leur nature de colons et surimposant leurs propres malheurs et humiliations (qui sont terribles et bien réels, je ne le nie pas) sur ceux bien plus grands des premières nations, et cracher continuellement sur le ''multi-culturalisme'', oubliant qu'ils en sont eux-même le fruit. Les peuples autochtones ne semblent pas faire partie des plans de la CAQ et de son chef François Legault. A tel point que, malgré la réalité des réserves atrophiées par la pauvreté et l'alcoolisme, des foyers qui n'ont parfois même pas l'eau courante, des industries qui continuent de spolier des terres ancestrales sans avoir jamais pensé à quelque compensation, le premier ministre du Québec refuse cette simple notion : le racisme systémique au Québec. L'Obs, Canada : enquête sur un « jeu » raciste aux urgences d’un hôpital
  • Le bonheur du multi culturalisme ? lindependant.fr, Perpignan : deux mineurs interpellés pour un vol à l'arraché sur une dame de 94 ans - lindependant.fr
  • Selon la Ligue, l’œuvre « a pour objectif de défendre les valeurs d’intégration, de multi-culturalisme et de fraternité ». Alors que les stades italiens sont le théâtre d’incidents racistes récurrents, notamment des cris de singe à l’adresse de joueurs noirs, le message a été mal perçu par plusieurs observateurs. , Italie : La ligue de football s'excuse pour ses singes anti-racistes
  • L’analyse, dans un deuxième chapitre, du culturalisme américain permet de souligner le rôle majeur de Franz Boas qui, les auteurs le notent utilement, est, à de nombreux égards, un continuateur de Humboldt et de Steinthal. Formé en Allemagne, F. Boas, naturalisé américain en 1892, se fonde sur une notion de culture renouvelée dans un sens particulariste et historique. On retrouve chez lui l’idée humboldtienne selon laquelle le monde est organisé et découpé de manière particulière par les locuteurs d’une langue donnée. Il convient ici de noter que cette idée, liée au romantisme allemand, est clairement opposée à l’universalisme des Lumières françaises. Slate.fr, La culture en question | Slate.fr

Traductions du mot « culturalisme »

Langue Traduction
Anglais culturalism
Espagnol culturalismo
Italien culturalismo
Allemand kulturalismus
Chinois 文化主义
Arabe ثقافية
Portugais culturalismo
Russe культурализм
Japonais 文化主義
Basque kulturalismo
Corse u culturalisimu
Source : Google Translate API
Partager