La langue française

Crespeler

Définitions du mot « crespeler »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÊPELER (SE), CRESPELER (SE), verbe pronom.

[Le suj. désigne la chevelure] Se couvrir d'ondulations légères et serrées. La lumière de la croisée (...) piquait des étincelles d'or aux petits cheveux follets qui se crespelaient sur sa nuque (Gautier, Fracasse,1863, p. 335).Sur sa tête [de Michel], se crêpelait une chevelure abondante, qui s'échappait en boucles quand il la coiffait de la casquette moscovite (Verne, M. Strogoff,1876, p. 38).
Prononc. et Orth. Cf. crêpelé. Étymol. et Hist. 1513 cheveux crespelez (Lemaire de Belges, Illustr., III, 1, éd. J. Stecher, 2, 306); 1530 se crespeler (des cheveux) (Palsgr., p. 502 a). De l'a. fr. cresper (cf. crêper); suff. -eler*. Fréq. abs. littér. Crêpeler : 1. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 285.

Wiktionnaire

Verbe

crespeler \kʁes.pə.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Archaïsme) Autre forme du verbe crêpeler, laquelle en est une orthographe archaïque qui, parce que l’s s'y prononce — comme en témoigne, par exemple, le Larousse du XXe siècle —, a survécu jusque dans le vingtième siècle au remplacement systématique des s étymologiques par des accents circonflexes au dix-huitième siècle.
    • Dans ses cheveux hardis tombés, des brins de paille
      Les crespelaient encor.
      — (Albert Glatigny, Poésies, Les flèches d'or, Catherine, I ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1870, page 204)
    • Mademoiselle tire sa petite glace de poche et vérifie l’équilibre de son chapeau, le désordre de ses rudes cheveux roux crespelés, la pourpre cruelle de ses lèvres, - absorbée, palpitante, et l’air quasi dément. — (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 191)
    • Les pins frémissants crespellent les pentes de leur veloutement pelucheux, et leur fine résille tendue sur le ciel, en attendrit l’éclat, comme une voilette ténue adoucit d’un flou vaporeux les traits d’un joli visage féminin. — (Alexandre Paul, Les Férigoulettes, 1924)
    • Et les mèches de ses cheveux roux crespelés par la nature, mais collés par la brillantine, étaient largement traitées comme elles sont dans la sculpture grecque qu’étudiait sans cesse le peintre de Mantoue, et qui, si dans la création elle ne figure que l’homme, sait du moins tirer de ses simples formes des richesses si variées et comme empruntées à toute la nature vivante, qu’une chevelure, par l’enroulement lisse et les becs aigus de ses boucles, ou dans la superposition du triple et fleurissant diadème de ses tresses, a l’air à la fois d’un paquet d’algues, d’une nichée de colombes, d’un bandeau de jacinthes et d’une torsade de serpents.— (Marcel Proust, Du côté de chez Swann, in À la recherche du temps perdu, tome I, Pléiade, 1954, page 324)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « crespeler »

→ voir crêpeler
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crespeler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crespeler krɛspœle

Traductions du mot « crespeler »

Langue Traduction
Anglais crespeler
Espagnol crespeler
Italien crespeler
Allemand crespeler
Chinois crespeler
Arabe كريسبيلر
Portugais crespeler
Russe crespeler
Japonais クレスペル
Basque crespeler
Corse crespeler
Source : Google Translate API

Crespeler

Retour au sommaire ➦

Partager