La langue française

Cratyléen

Phonétique du mot « cratyléen »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cratyléen kratileɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cratyléen »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cratyléen »

  • Pourquoi le genre poétique est-il gagné par la tentation cratyléenne ? Pourquoi est-il traversé par une rêverie « motivante » ? S'il s'agit de « rémunérer le défaut des langues » en créant une langue autre, utopique, en pleine adéquation avec le sensible, on interrogera les enjeux de ce cratylisme secondaire : mimer le monde ? le refigurer ? ou en retenir l'empreinte sensible ? et s'inscrire dans sa continuité ontologique ? Le poème saisirait-il donc une ombre du monde, s'établirait-il dans une distance libératrice qui donnerait à voir ? ou s'approprierait-il sa substance sensible et sa qualité de « présence » ? Il y a là un ensemble de questions qui, surgissant avec insistance dans les poétiques de la fin du XIXème siècle, courent souterrainement au fil du XXème siècle, réunissant paradoxalement des esthétiques ayant emprunté des voies fort diverses : des recherches avant-gardistes sur la spatialité du poème, sur le surgissement du texte et l'invention d'un mode de lecture non linéaire, aux écritures de l'élémentaire brut et de l'extrême dénuement, du littéral au minéral, le cratylisme semble bien questionner la vocation d'immanence du langage poétique. , La poésie, au "défaut des langues"
  • 37On peut être ou non convaincu par la qualité intrinsèque des écrivains contemporains auxquels s’intéresse J.‑P. Richard, force est de louer le risque qu’il prend, lui qui n’a plus rien à prouver, d’affirmer ce choix, alors que ce devrait être une des tâches de la critique universitaire et non un quasi-monopole laissé à la presse. Cependant, gardons à l’esprit que les œuvres auxquelles il s’intéresse sont tributaires de ses présupposés de lecture. Leur richesse n’est pas épuisée par le côté en elles qui attire une lecture thématique. Celle-ci n’a pas son pareil pour restituer le paysage sensible propre à chaque écrivain et pour accrocher ce qui reste cratyléen dans leur rapport au langage. Elle donne ainsi plus de goût à la lecture. , Échos de Jean-Pierre Richard (Acta Fabula)
  • 25Sophie Duval adopte, enfin, une toute autre approche, puisqu’elle s’intéresse à la dimension stylistique de la poésie, à travers la question de la métaphore. Si la métaphore apparaît clairement chez Proust comme « le foyer de la poésie », elle est en même temps une « illusion cratyléenne », « une sorte de métamorphose », c’est‑à‑dire toujours un « entre‑deux » (p. 119). En d’autres termes, la métaphore est avant tout un concept « élastique » (p. 118), comme Gérard Genette d’ailleurs l’entendait, en confondant métaphore et métonymie, tout comme les peintures d’Elstir confondent mer et terre. Aux yeux de S. Duval pourtant, cet « entre‑eux » dérive moins d’une propriété commune qui structure cette alliance de mots — caractéristique propre à la métaphore —, que d’un point de vue personnel qui dirige la métaphore et concilie les inconciliables (p. 119). Cette « incompatibilité » génère un mélange unique entre humour et poésie. , « La poésie, c’est autre chose » (Acta Fabula)

Traductions du mot « cratyléen »

Langue Traduction
Anglais cratylean
Espagnol cratylean
Italien cratylean
Allemand cratylean
Chinois 肉豆蔻
Arabe كراتيل
Portugais cratílico
Russe cratylean
Japonais クラティリアン
Basque cratylean
Corse cratileanu
Source : Google Translate API

Cratyléen

Retour au sommaire ➦

Partager