La langue française

Coupe-gorge

Sommaire

  • Définitions du mot coupe-gorge
  • Étymologie de « coupe-gorge »
  • Phonétique de « coupe-gorge »
  • Évolution historique de l’usage du mot « coupe-gorge »
  • Citations contenant le mot « coupe-gorge »
  • Images d'illustration du mot « coupe-gorge »
  • Traductions du mot « coupe-gorge »

Définitions du mot « coupe-gorge »

Wiktionnaire

Nom commun

coupe-gorge masculin invariable (orthographe traditionnelle)

  1. (Désuet) (Ancien français et moyen français) Coutelas.
  2. (Désuet) (Moyen français) Assassin.
  3. (Vieilli) (Figuré) Maison de jeu où l’on trompe, où l’on perd beaucoup d’argent.
    • N’allez pas jouer en cet endroit, c’est un franc coupe-gorge.
  4. Endroit mal fréquenté, dangereux, où l’on court le risque de se faire tuer ou voler.
    • Tout ce que je sais, c'est que Moabdar est devenu fou, qu'il a été tué, que Babylone est un grand coupe-gorge, que tout l'empire est désolé, qu'il y a de beaux coups à faire encore, et que pour ma part j'en ai fait d'admirables. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XIV. Le brigand, 1748)
    • Les hautes pentes de schiste et d’ardoise jettent leurs ombres sur le fleuve profondément encaissé ; on se sent dans un endroit dangereux, dans un lieu sinistre propre aux naufrages et aux tragédies. C’était, en effet, un coupe-gorge de vingt heures de long que toute cette partie du Rhin. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 103-104)
    • C'est donc ici, le coupe-gorge de l'hôtel Concini ? Quand vous avez assassiné, vous devriez au moins laver les dalles. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COUPE-GORGE. n. m.
Endroit où l'on court risque d'être égorgé. Ne passez pas dans ce bois, c'est un coupe-gorge, un vrai coupe-gorge. Des coupe-gorge.

Littré (1872-1877)

COUPE-GORGE (kou-pe-gor-j') s. m.
  • 1Endroit écarté, maison mal famée où l'on court risque d'être assassiné ou volé. Il semble qu'il ait passé toute sa vie dans un coupe-gorge, Sévigné, 597. Moabdar est devenu fou, Babylone est un grand coupe-gorge, Voltaire, Zadig, 15.

    Par extension. Les académies de jeux sont souvent des coupe-gorge. Le monde est un coupe-gorge, il n'y a que fraude, Saint-Évremond, dans RICHELET. Apprenez, maître Jacques, vous et vos pareils, que c'est un coupe-gorge qu'une table remplie de trop de viandes, Molière, l'Avare, III, 5. Allons, c'est trop souffrir les chagrins qu'on nous forge ; Tirons-nous de ce bois et de ce coupe-gorge, Molière, Mis. V, 1. On joue le hoca : c'est un coupe-gorge, Sévigné, 224. Allons voir mon notaire ; et sortons, si je puis, Du coupe-gorge affreux et du bois où je suis, Regnard, Ménechmes, IV, 6. Un de mes amis me raconte une scène tragique dont il venait d'être témoin dans un de ces coupe-gorge à tapis vert dont je parlais tout à l'heure, Ch. de Bernard, la Peau de lion, § 10.

  • 2Au lansquenet, coupe-gorge, se dit du malheur de celui qui, ayant la main, tire sa carte avant que d'en avoir tiré aucune de celles des joueurs ; ce qui lui fait perdre tout ce qui est sur le tapis. Il a fait trente fois coupe-gorge aujourd'hui, Regnard, le Joueur, I, 7. Le hasard fit qu'elle [la grande duchesse] coupait M. le Grand, et qu'elle lui donna un coupe-gorge, Saint-Simon, 177, 110.
  • 3 Terme de marine. Courbe de charpente qui, formant la gorge du vaisseau, se courbe vers l'étrave et sous l'éperon.

    Au plur. Des coupe-gorge.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et fist en sa manche glacier Ung bien trenchant rasoer d'acier, Qu'il fist forgier à une forge, Que l'en apele cope-gorge, la Rose, 12300. Coupe-gorge [sorte d'arme] qui n'ist du fuerre [ne sort du fourreau], Fors quand larrecin vet en fuerre, Fabliaux mss. n° 7615, t. II, f° 191, dans LACURNE, au mot fuerre.

XVe s. Un grand coustel, appellé coppegorge, autrement ganivete, Du Cange, copagorgius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COUPE-GORGE, voyez Gorgere.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coupe-gorge »

Couper, et gorge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) « arme, coutelas ». (XIIIe siècle) sens actuel. Composé de la forme verbale coupe (→ voir couper) et de gorge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coupe-gorge »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coupe-gorge kupœgɔrʒ

Évolution historique de l’usage du mot « coupe-gorge »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coupe-gorge »

  • Sur cette place des Terreaux devenue un véritable coupe-gorge dans les heures avancées des nuits le weekend, une autre agression s’est déroulée un peu plus d’une heure après. Un jeune homme âgé d’une vingtaine a été importuné par plusieurs individus dans la rue des Capucins. Après quelques coups, il réussira à se soustraire des griffes de ses agresseurs et s’en sortira avec un cocard.  Lyonmag.com, Lyon : le weekend marqué par une nouvelle agression dans l’hypercentre, un jeune transporté à l’hôpital
  • Un district où se mêlent des populations issues de toutes les immigrations, représentées tant par les flics, hommes et femmes, que par les délinquants, des lieux déterminés par des numéros, des façades de briques, des rues plutôt bourgeoises, des entrepôts, des squats, des coupe-gorge, tout ce qui constitue le 87e se trouve à New York. Mais où ? S'il s'agit d'une île, c'est bien sûr Manhattan. Sauf qu'il est impossible d'identifier un quartier, que nous ne sommes ni dans l'ancien West Side portoricain, ni dans Little Italy ou dans le Lower East Side. Moins encore à Harlem. Au demeurant, depuis la création du 87e district en 1956, Manhattan s'est transformée. Marianne, Isola ou New York réinventée
  • La montagne a accouché d’un monstre. La Convention citoyenne aura confirmé toutes les réserves que l’on avait pu formuler lors de son annonce par le président de la République. Elle n’est pas seulement une impasse, elle est aussi un coupe-gorge institutionnel et politique. Créée pour être un outil innovant de décision satisfaisant habilement à une demande de plus en plus pressante de participation, elle apparaît en réalité comme une redoutable machine à accélérer l’affaiblissement de notre démocratie et notre déclin économique. Le Figaro.fr, «La Convention citoyenne pour le climat affaiblit les institutions démocratiques traditionnelles»

Images d'illustration du mot « coupe-gorge »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coupe-gorge »

Langue Traduction
Anglais cut throat
Espagnol cortar la garganta
Italien gola tagliata
Allemand hals durchschneiden
Chinois 割喉
Arabe قطع الحلق
Portugais garganta cortada
Russe перерезать горло
Japonais 喉を切る
Basque eztarria moztu
Corse gola tagliata
Source : Google Translate API
Partager