La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « coulement »

Coulement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin coulement coulements

Définitions de « coulement »

Wiktionnaire

Nom commun - français

coulement \kul.mɑ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Action de couler.
    • Mais tout ainsi que l’onde à val des ruisseaux fuit
      Le pressant coulement de l’autre qui la suit,
      Ainsi le temps se coule.
      — (Ronsard)
    • Pour la viser et peut-être pour se plaindre de tant d’échecs, le gouverneur commença d’une voix triste, comme malgré lui, une histoire qui le poussait plus qu’il ne l’inventait et dont le coulement « prenait », se solidifiait au sortir de sa bouche. — (Daniel Boulanger, Le gouverneur polygame, 1960)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COULEMENT (kou-le-man) s. m.
  • 1Mouvement des liquides suivant leur pente.
  • 2 Terme d'escrime. Coulement d'épée, action de faire glisser d'un bout à l'autre la lame de son épée contre celle de l'adversaire.

HISTORIQUE

XVIe s. Mais tout ainsi que l'onde à val des ruisseaux fuit Le pressant coulement de l'autre qui la suit, Ainsi le temps se coule…, Ronsard, 917.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COULEMENT.
1Ajoutez : Ce ne sont point gouttes qui tombent l'une après l'autre ; le coulement est perpétuel, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COULEMENT D’EPÉE, (Escrime.) est une attaque qui se fait en glissant d’un bout à l’autre la lame de son épée contre celle de son ennemi : on coule de pié ferme & en gagnant la mesure, voyez Mesure ; on coule en dégageant & sans dégager. La meilleure de toutes les attaques est celle-ci, parce qu’elle détermine absolument l’ennemi à agir.

Coulement de pié ferme & sans dégager, est celui qui se fait en mesure sans quitter l’épée de l’ennemi.

Il s’exécute ainsi : 1°. faites du bras droit tout ce qui est enseigné pour parer quarte ou tierce, &c. suivant le côté où les épées sont engagées : 2°. glissez par un frottement vif & sensible le tranchant de votre lame contre celle de l’ennemi, en avançant la pointe de l’épée droite à son corps pour le déterminer à parer : 3°. s’il pare, dégagez en allongeant l’estocade : 4°. s’il ne pare pas, achevez l’estocade droite.

Nota qu’on doit s’attendre en faisant un coulement d’épée, que l’ennemi prendra ce tems pour détacher l’estocade droite, ou en dégageant : mais remarquez qu’au premier cas il ne peut porter l’estocade droite sans forcer votre épée ; c’est pourquoi s’il la force, vous ferez le premier dégagement forcé ; voyez premier Dégagement forcé & s’il dégage, détachez incontinent l’estocade de quarte droite si vous coulez tierce, ou l’estocade de tierce droite si vous coulez quarte.

Coulement de pié ferme en dégageant ; il s’exécute comme le coulement de pié ferme sans dégager, excepté qu’on commence par dégager.

Coulement d’épée en entrant en mesure sans dégager, se fait comme le coulement de pié ferme sans dégager, excepté que l’on serre la mesure en coulant l’épée.

Coulement d’épée en serrant la mesure & en dégageant, se fait comme le coulement de pié ferme & en dégageant, excepté qu’on coule l’épée en entrant en mesure.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « coulement »

 Dérivé de couler, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Coulement

Retour au sommaire ➦

Partager